Bizzarrini livre la première 5300 GT Corsa Revival

Samuel Morand le 09/08/2022

Partagez

réagir

Bizzarrini a terminé d'assembler le premier exemplaire client de sa 5300 GT Corsa Revival, la recréation à l'identique de la première voiture conçue par Giotto Bizzarrini sous son propre nom.

Tombée « dans l'oubli » depuis une quinzaine d'années, la marque Bizzarrini revient aujourd'hui sur le devant de la scène automobile internationale avec la 5300 GT Corsa Revival, un modèle « continuation » à l'image de ce qu'a par exemple proposé par le passé, Jaguar avec ses XKSS 1957, Type D 1955 et autre Type E Lightweight 1963 Continuation.

La 5300 GT Corsa Revival offre en effet à voir un véhicule identique à un modèle phare de la marque, qui s'illustra sur les circuits dans les années 60. : la Bizzarrini 5300 GT Corsa. Cette compétitrice fut tout simplement la première création de Giotto Bizzarrini sous son propre nom. Développée autour de l'Iso Grifo A3C, la 5300 GT Corsa se présentait avec une carrosserie dessinée par Giorgetto Giugiaro, et arborait des finitions signées Piero Drogo (de Carrozzeria Sports Cars).

Animée par un puissant bloc Chevrolet V8 5.4 litres, la 5300 GT Corsa s'illustra sur les circuits et notamment aux 24 Heures du Mans, où elle décrocha en 1965 grâce aux pilotes français Régis Fraissinet et Jean de Mortemart, la victoire dans sa catégorie (elle se classa neuvième au classement scratch de l'épreuve). Mieux encore, après avoir terminé la course à la vitesse moyenne de 169 km/h, la 5300 GT Corsa regagna le nord de l'Italie par la route, avec à son volant Giotto Bizzarrini en personne.

Un V8 5.3 litres de plus de 400 ch sous le capot

Pour motoriser son modèle Revival, Bizzarrini a opté pour un bloc V8 5.3 litres équipé de carburateurs Weber 45 DCOE (Doppio Corpo Orizzontale E) et développant plus de 400 ch. La carrosserie du véhicule, réalisée en matériaux composites, abrite quant à elle un cockpit équipé de sièges baquets avec harnais six points, d'un arceau de sécurité ainsi que des éléments de sécurité modernes exigés par la FIA. Le véhicule en ordre de marche, ne pèse que 1 230 kg.

Vingt-quatre châssis seront assemblés dans les locaux de Bizzarrini Design, tous réalisés dans la teinte Rosso Corsa Bizzarrini 222 créée sur mesure pour ce modèle (évoquant la livrée « Rosso Corsa » de 1965), le numéro de course apposé sur le véhicule étant quant à lui laissé à l'appréciation du client.

« L'équipe est incroyablement fière de voir la première 5300 GT Corsa Revival quitter l'usine pour rejoindre son nouveau propriétaire », explique Simon Busby, le responsable de Bizzarrini. « Nous avons relancé Bizzarrini avec une vision à long terme. Cette première livraison client est une étape importante sur la voie de la réalisation complète de cette vision. Alors que nous continuons à produire le reste de cette série de véhicules, nous continuerons à nous appuyer sur la passion et les valeurs du fondateur pour la prochaine étape du développement continu de notre supercar moderne ».

Un développement accéléré avec une version prototype lancée sur route en avril dernier, qui a donc permis la livraison de ce premier exemplaire client. Il est à noter que les curieux présents au Concours of Excellence d'Hampton Court, à Londres, du 2 au 4 septembre, auront tout le loisir de détailler la 5300 GT Corsa Revival, puisqu'un autre exemplaire du véhicule réalisé en spécification production, y sera exposé le temps du meeting.

Partagez

réagir

Dernières actualités BIZZARRINI

La première Bizzarrini 5300 GT Corsa Revival a pris la route
La première Bizzarrini 5300 GT Corsa Revival a pris la route
La marque Bizzarrini renait de ses cendres
La marque Bizzarrini renait de ses cendres
Le retour de Bizzarrini ?
Le retour de Bizzarrini ?
Toutes les actualités BIZZARRINI

Tags liés

Commentaires