• AUDI : LES MODÈLES QUI ONT MARQUÉ SON HISTOIRE DANS LE CHAMPIONNAT DTM

Audi : les modèles qui ont marqué son histoire dans le championnat DTM

Samuel Morand le 08/06/2020

Le constructeur d'Ingolstadt quittera en fin de saison le championnat DTM (Deutsche Tourenwagen Masters) après 30 ans passés au plus haut niveau de la discipline. Retour sur les différents modèles qui ont contribué à ses nombreux succès.

Partagez

réagir
Le DTM organisé entre 1984 et 1996, puis relancé en 2000 suivant un format différent, a permis au constructeur aux anneaux d'affronter en piste dès la saison 1990, des adversaires tels qu'Opel, Mercedes et BMW, dans des courses toujours âprement disputées, organisées en Allemagne et sur différents circuits européens.

Durant cette période Audi a remporté pas moins de 114 victoires en course, signé 345 podiums et décroché 23 titres (dont 11 titres pilotes), palmarès auquel s'ajoutent également 106 pole position et 112 meilleurs tours en course. « Audi a façonné le DTM et le DTM a façonné Audi », commentera Markus Duesmann, le Président du Directoire d'Audi AG.

Le dernier sacre du constructeur allemand remonte à la saison passée, quand René Rast et l'Audi RS5 Turbo DTM de l'Audi Sport Team Rosberg ont décroché la couronne 2019. L'Audi RS5 propulsée en 2020 par une motorisation 4 cylindres 2.0 litres, est la dernière d'une lignée de modèles Audi engagés en DTM, inaugurée en 1990 avec l'Audi V8 quattro DTM.

La longue berline allemande (4.8 mètres) motorisée par un bloc V8 3.6 litres de 470 ch et 380 Nm eut fort à faire pour s'imposer face aux BMW M3 et autre Mercedes-Benz 190 E, mais 18 mois après son apparition en piste elle remportait deux titres pilotes grâce à Hans-Joachim Stuck (1990) et Frank Biela (1991). En 1993 le constructeur lança ensuite l'étude d'un prototype Audi 80 quattro DTM motorisé par un nouveau bloc V6 développant 388 ch, doté d'une transmission intégrale et dont le poids n'excédait pas 1 040 kg, mais le projet fut abandonné alors qu'un unique châssis avait été assemblé dans ses ateliers.

Audi devra en fait patienter jusqu'en 2002 pour décrocher un nouveau titre pilote grâce au Français Laurent Aïello et l'Abt-Audi TT-R engagée par l'équipe privée Abt Sportsline. Un bloc 8 cylindres de 463 ch animait ce véhicule dépourvu de transmission intégrale, conformément au règlement du nouveau championnat DTM (lancé en 2000).

Entre 2004 et 2011, Audi Sport alignera ensuite sept différentes version de l'Audi A4 DTM. Un modèle immédiatement efficace qui raflera cinq titres pilotes avec Mattias Ekström (en 2004 et 2007), Timo Scheider (2009 et 2010) et Martin Tomczyk (2011). D'autres pilotes officiels Audi par ailleurs victorieux au Mans, tels que Tom Kristensen, Allan McNish et Oliver Jarvis, s'installèrent également aux commandes de ce modèle propulsé par un V8 atmosphérique de 460 ch installé dans un châssis monocoque en fibre de carbone, et associé à une manuelle séquentielle à 6 rapports.

A partir de la saison 2012 le constructeur d'Ingolstadt travaillera enfin autour de son modèle A5 Coupé en lieu et place de la berline A4. Le modèle évoluera dès 2013 en une version RS 5 DTM toujours animée par un bloc V8, qui permettra à Mike Rockenfeller et le Phoenix Racing Team de décrocher le neuvième titre pilote de la marque. René Rast apportera ensuite un nouveau sacre en 2017, avant de décrocher le titre 2019 avec un véhicule profondément modifié.

En 2019 en effet, le DTM abandonnait les motorisations V8 pour des blocs 4 cylindres 2.0 litres turbo davantage dans l'ère du temps. Les ingénieurs d'Audi réussiront à extraire 610 ch de cette nouvelle motorisation, avant de redescendre à 580 ch et 650 Nm pour le modèle 2020, suite à une modification du règlement. Mais 60 ch supplémentaires demeuraient disponibles (via le « push to pass ») pour propulser la sportive allemand dont le poids était quant à lui maintenu sous la barre des 1 000 kg (986 kg exactement). Des caractéristiques qui permettent à cette Audi RS 5 DTM 2020 d'abattre le 0 à 100 km/h en seulement 2.8 secondes et d'atteindre 300 km/h en vitesse de pointe.

En fin de saison l'Audi RS 5 DTM prendra donc sa retraite et rejoindra le musée Audi où elle retrouvera les autres modèles qui ont marqué l'histoire du constructeur en DTM et dans les autres disciplines du sport automobile. Comme ces derniers cependant, elle reprendra encore la piste à l'occasion lors de démonstrations organisées aux quatre coins du monde.

Photo : Audi 80 quattro DTM 1993

Partagez

réagir

Dernières actualités AUDI

Audi Service s'adapte à votre emploi du temps et l'optimise !
Audi Service s'adapte à votre emploi du temps et l'optimise !
Il y a 20 ans : Audi s'imposait pour la première fois au Mans
Il y a 20 ans : Audi s'imposait pour la première fois au Mans
Un cahier de coloriages Audi pour les enfant en confinement
Un cahier de coloriages Audi pour les enfant en confinement
Toutes les actualités AUDI

Tags liés

Commentaires