< retour

Saga Ford GT40

Saga Ford GT40 Tant par son ampleur que par sa signification, l'offensive de Ford aux 24 Heures du Mans dans les années soixante a laissé des traces profondes dans notre inconscient collectif. Ce fut avant tout l'histoire d'un duel mémorable opposant un "géant" de l'industrie automobile à un "petit" constructeur spécialisé. De cet affrontement très médiatisé est née l'une des voitures de compétition les plus légendaires de notre après-guerre : la Ford GT 40. Quatre décennies plus tard, ses formes idéales évoquent toujours quelques-unes des plus belles pages de l'histoire des "24 Heures". Lors du Salon de Detroit 2002, le groupe Ford en mal de nouveautés fracassantes a exhumé ce "mythe inoxydable" en lui offrant une descendance chargée de symboles. Un "revival" qui démontre par l'absurde que les constructeurs américains ont surtout un passé à faire valoir, à défaut de nous proposer un présent aussi motivant... La GT 40 procède d'un grand caprice. Celui d' Henry Ford II, "l' héritier" du Groupe Ford qui rêvait de gloire et de grandeur. Il avait les moyens de ses ambitions. Il lui restait à trouver les hommes capables de faire gagner Ford en compétition... Petit-fils d' Henry Ford, Henry Ford II est toujours apparu aux yeux de ses collaborateurs les plus proches comme un homme impulsif et versatile. Au demeurant, ce "dynasteur" imprévisible a toujours su choisir "ses" hommes à défaut d'avoir su les garder. Et c'est bien son état-major qui a contribué à faire du groupe Ford (le deuxième du genre à l'échelle américaine) une entreprise aussi performante que rentable dans les années d'après-guerre en partant d'un "empire" en déclin laissé quasiment en faillite par son fondateur.

 1964 : un an pour apprendre

1964 : un an pour apprendre

Pendant toute l'année 1964, Ford va devoir "apprendre". Apprendre à digérer l'échec. Un échec cuisant résultant d'une trop grande précipitation. Mais cette année "expérimentale" aura tout de même...

 1965 : retour en force

1965 : retour en force

Malgré une sérieuse réorganisation à la tête du département compétition de Slough et une implication directe du concepteur-constructeur des Cobra, Carroll Shelby, malgré la création de "Kar Kraft",...

 1966-67 : jours de gloire

1966-67 : jours de gloire

La Ferrari 275 LM pouvant désormais être homologuée en Groupe 4, Ford décida de lancer en réponse une petite série de GT 40 4,7 l pour contrer son rival dans ce même groupe, la version MK II...

 1968-69 : les prolongations

1968-69 : les prolongations

A la faveur de la nouvelle règlementation internationale, la GT 40 allait toutefois reprendre du service en 1968, profitant incidemment de cette "année de transition" un peu creuse pour dominer la...

 La course comme argument commercial

La course comme argument commercial

Tant par son ampleur que par sa signification, l'offensive de Ford aux 24 Heures du Mans dans les années soixante a laissé des traces profondes dans notre inconscient collectif.

 La GT à Detroit 2002

La GT à Detroit 2002

Ford a présenté à Détroit une nouveauté vieille de … 37 ans ! Jaune et barrée de deux bandes noires, une GT40 est apparue en grandes pompes sous les yeux incrédules des centaines de journalistes...