< retour

Essai PEUGEOT 308 GTi

Vincent Desmonts le 28/09/2015

Elle a l'air plutôt sage, cette 308 GTi. Mais ne vous fiez pas aux apparences : en dépit de son allure gentillette, la dernière sportive Peugeot est une bombe très performante et ultra-efficace !

Voir la vidéo en HD

Ça va chauffer !

« L'habit ne fait pas le moine », « il faut se méfier de l'eau qui dort »… On a beau connaître par cœur les dictons de la sagesse populaire, on ne peut s'empêcher d'être surpris par la nouvelle 308 GTi. À l'heure où ses rivales font assaut d'ailerons XXL et d'agressivité pure, la plus sportive des Peugeot s'habille couleur de muraille. On note bien les monogrammes « GTi » apposés sur les ailes et le hayon arrière, les deux tuyères d'échappement, la calandre à motif en damier ou encore les deux discrets déflecteurs de chaque côté du bouclier avant. Mais pour la frime, c'est tout : les amateurs de discrétion seront ravis ! Les spécialistes auront eux le regard attiré par les jantes de 19 pouces spécifiques, chaussées de pneus Michelin Pilot Super Sport aussi collants qu'un chewing-gum. Mieux encore, ces roues abritent à l'avant des disques de freins de 380 mm de diamètre – comme sur une Porsche 911 GT3 ! – pincés par des étriers fixes à quatre pistons. Clairement, cette 308 GTi n'est pas là pour faire de la figuration.

Voir plus de photos

Retrouvailles

Il suffit parfois de quelques centaines de mètres de roulage pour avoir le bon feeling, pour sentir la voiture « juste ». Moteur souple, commande de boîte bien guidée, suspensions fermes mais pas cassantes : les toutes premières impressions, à peine sortis du parking, sont déjà bonnes ! Kilomètre après kilomètre, elles se confirment. La Peugeot 308 GTi est très, très bien née. Commençons par le moteur. C'est une vieille connaissance : le 1.6 THP, qui reçoit ici le nom de code « EP6 FDTR ». Un bloc repris du RCZ R, mais retravaillé pour s'adapter aux normes antipollution Euro 6. Il reçoit des pistons Mahle, un turbo Borg Warner soufflant jusqu'à 2,5 bar, une injection directe haute pression et un collecteur d'échappement spécifique. Il délivre 270 ch, mais sa cylindrée modeste fait qu'il doit se contenter de 330 Nm de couple (contre 360 pour une Mégane R.S. 275). Heureusement, la 308 est légère : 1 205 kg à vide, soit… 171 kg de moins que la Renault. Du coup, elle fait jeu égal en performances, avec un 0 à 100 km/h en 6 s, et une vitesse maxi électroniquement limitée à 250 km/h. La Peugeot est par ailleurs bien servie par une boîte 6 vitesses dont les rapports supérieurs n'ont pas été exagérément allongés pour artificiellement réduire les émissions de CO2. Résultat, les reprises sont nerveuses, y compris en sixième. Seul bémol, la sonorité mécanique reste trop discrète à bord… et très artificielle lorsque l'on active le mode « Sport ». Côté caractère moteur, on reste donc un peu sur sa faim.

Griffes acérées

Mais la pièce de résistance de cette 308 GTi, c'est son châssis. Les versions GT laissaient déjà entrevoir le fort potentiel du modèle, et la nouvelle venue confirme. D'abord, la motricité impressionne ! Grâce à son différentiel à glissement limité Torsen (taré à 35%), la 308 GTi fait passer toute la puissance au sol sans anicroche. Sur le sec, il est tout simplement impossible de prendre la motricité en défaut ! On peut du coup réaccélérer très tôt en courbe, le différentiel annihilant toute tendance au sous-virage. Les remontées de couple dans le volant restent limitées, ce qui permet « d'attaquer » en toute décontraction. Le train avant très incisif s'accroche au bitume comme les griffes d'un chat sur le tapis du salon, et le freinage est aussi puissant que facile à doser. L'essieu arrière reste pour sa part rivé à la trajectoire, rendant cette 308 GTi très accessible. Une facilité de conduite que nous avons pu confirmer lors d'une excursion sur le circuit de Braga, au nord de Porto : la Peugeot pardonne les excès d'optimisme et les erreurs de débutant. Et si le train avant montre plus facilement ses limites au rythme tambour battant d'une conduite sur piste, les freins font preuve d'une robustesse qui paraît à toute épreuve. Le plus étonnant dans tout cela, c'est que la 308 GTi offre un confort surprenant : silencieuse sur longs parcours, dotée de sièges bien dessinés et de suspensions étonnamment tolérantes, elle est d'une polyvalence aussi remarquable que son efficacité.

À retenir

Après les RCZ R et 208 GTi by Peugeot Sport, Peugeot confirme son retour en grâce avec une 308 GTi particulièrement réussie ! Performances percutantes, châssis très réussi, confort préservé : la sportive au Lion passe à deux doigts du sans-faute. Des regrets ? Une mécanique manquant de piment, une instrumentation pas toujours très lisible… mais surtout un tarif (37 200 €) qui pourra paraître élevé. Surtout en comparaison avec la future Ford Focus RS, affichée 1 400 € plus chère, mais revendiquant 350 ch et quatre roues motrices. Le duel s'annonce passionnant !
points fortsChâssis ultra-efficace, confort étonnant, performances élevées, facilité de conduite, polyvalence totale, présentation et finition, équipement sans lacune.
points faiblesCaractère mécanique effacé, instrumentation peu lisible, tarif assez élevé.
17.7

20
Les chiffres
Prix 2015 : 37 200 €
Puissance : 270 ch
0 à 100km/h : 6s
Conso mixte : 6l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 19/20
Sécurité active et passive : 20/20
Confort et vie à bord : 18/20
Budget : 16/20
Tag :

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

PEUGEOT 308 GTi restylée
PEUGEOT 308 GTi restylée

Peugeot a offert un lifting à sa GTI vedette : look revu, technologie...

PEUGEOT 308 GT 205 ch
PEUGEOT 308 GT 205 ch

GT pour Grand Tourisme, deux lettres pour une promesse qui n'est pas à...

PEUGEOT 208 GTI 30th
PEUGEOT 208 GTI 30th

Il y a 30 ans Peugeot présentait la fameuse 205 GTi et la marque célèbre...

Tous les essais PEUGEOT
MCLAREN 570GT
MCLAREN 570GT

Pour ceux qui trouveraient la 570S trop radicale, McLaren propose cette 570GT...

MINI Countryman Cooper SE Exquisite
MINI Countryman Cooper SE Exquisite

Mini se lance enfin dans l'hybride rechargeable avec ce Countryman Cooper SE....

INFINITI Q60S 3.0t AWD Sport Tech
INFINITI Q60S 3.0t AWD Sport Tech

Sur le marché des coupés premium stylés, il y a les grands classiques de chez...

Tous les essais

Commentaires

avatar de Arion
Arion a dit le 24-10-2015 à 23:03
Dans automobile, il y a mobile. J'entends par là que la première qualité requise d'une automobile, c'est son comportement dynamique. En la matière, le critère numéro 1 est assurément la masse. Force est de reconnaître que Peugeot a réussi ici un tour de force avec une 308 GTi n'affichant que 1205 kg à vide sur la balance. Ce que l'on attend d'une voiture digne de ce nom, c'est un comportement dynamique efficace associé à une sécurité active offrant des marges rassurantes au conducteur qui n'est pas nécessairement un pilote professionnel. Forte de ses excellentes qualités dans ce domaine, on peut affirmer sans peine que la 308 GTi est la reine de sa catégorie. En outre, elle n'a pas à rougir, face à la concurrence même allemande, en termes de style, de finition ou d'équipement. En conclusion, quand on sait apprécier ce qu'est une automobile de qualité, on ne peut qu'applaudir au travail de Peugeot qui réussit à marier tradition sportive de haut niveau et montée en gamme réussie.
avatar de Durian
Durian a dit le 30-09-2015 à 18:46
Arrêtez avec votre "tarif élevé" ! Toutes les concurrentes de la 308 GTI et en particulier la future Focus RS se voient affubler d'un malus de 2200 euros...alors?.... C'est qui les plus cher? De plus, je sais pas comment vous réglez votre volant, mais moi je mesure 1,80 mètre et dans ma 308 GT je n'ai aucun problème pour voir les compteurs.