< retour

Essai MITSUBISHI Lancer Ralliart

Vincent Desmonts le 28/08/2008

La Lancer Ralliart n'est pas une Evolution au rabais : elle offre déjà sensations et plaisir de conduite en échange d'un tarif plus accessible.

Voir la vidéo en HD

Présentation

L'abandon par Subaru de la niche qu'occupait l'Impreza WRX laisse un trou de souris dans lequel Mitsubishi espère bien s'installer. Le constructeur lancera ainsi au printemps 2009 une Lancer Ralliart, version assagie de l'explosive Lancer Evolution. Nous avons pu en prendre le volant en avant-première sur les routes de Catalogne. Extérieurement, la Lancer Ralliart conserve une relative discrétion, malgré la calandre « Jet Fighter », les roues de 18 pouces anthracite ou les deux sorties d'échappement. À bord, cette discrétion devient de l'austérité : présentation banale, finition pour le moins basique, pas de spectaculaires sièges baquet... Pour l'ambiance sportive, vous repasserez ! Mais ces détails sont rapidement oubliés passés les premiers tours de roue. Le moteur affiche une sonorité assez banale et manque un peu de punch à très bas régime, mais franchissez la barre des 2 000 tr/min et il vous délivrera avec une douceur résolue ses 240 chevaux. La boîte à double embrayage Twin Clutch SST permet quant à elle d'exploiter la mécanique sans à-coups, tout en profitant d'un mode automatique pour la circulation urbaine. Mais c'est sur des routes sinueuses et montagneuses que la conduite d'une Mitsubishi Lancer Ralliart prend toute sa dimension. L'insonorisation légère, le vrombissement du 4 cylindres, l'agilité du châssis et la motricité offerte par la transmission intégrale vous mettent dans la peau d'un rallyman. Une sensation grisante ! Hélas, l'amusement sera de courte durée. D'une part, parce que les petits freins manifestent rapidement leur fatigue par d'inquiétants grondements. D'autre part, parce que le gourmand moteur MIVEC vide le petit réservoir de 55 litres à vitesse grand V !

Voir plus de photos

Sur la route

Cette route qui serpente dans les montagnes à quelques encablures de Barcelone a des airs de spéciale de rallye. Étroite, sinueuse, la falaise d'un côté, le ravin de l'autre : une bénédiction lorsque l'on est aux commandes d'un engin comme la Mitsubishi Lancer Ralliart ! Et le fait est que l'on a rapidement tendance à jouer les Sébastien Loeb, en cherchant la corde jusque dans les bas côtés, en exploitant les transferts de masse, en jouant des palettes de la boîte à double embrayage Twin Clutch SST. Un jeu auquel la Ralliart se prête bien volontiers, avec un train arrière qui s'inscrit en virage sur les freins et une agilité amusante, même en l'absence du système AYC (Active Yaw Control) et son différentiel arrière actif, réservé à la Lancer Evolution. Hélas, les freins crient trop rapidement grâce : visiblement sous-dimensionnés, les disques avant émettent des grondements et vibrations peu rassurants en cas d'utilisation routière intensive. Un défaut qu'il faudrait rapidement corriger...

L'ambiance sonore à bord est franchement digne d'une auto de rallye bien dépouillée : la coque de la Lancer standard est déjà mal insonorisée, mais sur la Ralliart le moteur bruyant et les chuintements de la transmission intégrale viennent se joindre au concert. Même le son des gravillons tintant dans les passages de roues ne vous est pas épargné ! Grisant sur une petite route, mais lassant sur de longs trajets. Côté moteur, la Mitsubishi Lancer Ralliart est proche de la version Evolution : même bloc, même système de levée variable des soupapes. Il offre une plage d'utilisation assez large, même s'il est préférable de rester au-dessus de 2 000 tr/min pour profiter de sa vigueur. Il délivre alors une poussée franche mais pas brutale (la voiture pèse tout de même 1 550 kg), qui permet à la Lancer Ralliart de parcourir le 0 à 100 km/h en 7 secondes. Un chrono cependant sensiblement inférieur à celui de ses rivales directes.

À retenir

La Lancer Ralliart n'est pas vraiment une Evolution au rabais : elle offre déjà son lot de sensations et de plaisir de conduite en échange d'un tarif plus accessible. Mais ce n'est pas pour autant une familiale aux allures de GT, du fait d'une insonorisation trop légère. La Ralliart reste une vraie sportive, agile et grisante en sensations. Hélas, ses freins ne sont pas à la hauteur de la tâche. Quant à sa consommation, elle fera de vous le meilleur ami du pompiste...
points fortsAgilité, sensations, efficacité, vraie 5 places, confort de suspension préservé, boîte Twin Clutch SST convaincante.
points faiblesFreins insuffisants, consommation élevée, autonomie insuffisante, insonorisation légère, présentation intérieure banale, finition médiocre.
13.6

20
Les chiffres
Puissance : 240 ch
0 à 100km/h : 7s
Conso mixte : 10l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 8/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

MITSUBISHI Lancer Evolution IX
MITSUBISHI Lancer Evolution IX

Sous ses airs de familiale passée entre les mains d'un maniaque du tuning, la...

MITSUBISHI Colt Ralliart
MITSUBISHI Colt Ralliart

Véritable boule de nerfs, la Mitsubishi Colt Ralliart saura vous prodiguer la...

MITSUBISHI Outlander 2.0 Di-D
MITSUBISHI Outlander 2.0 Di-D

Avec cette deuxième génération, le Mitsubishi Outlander peut enfin se...

Tous les essais MITSUBISHI
AUDI RS4 Avant (B9)
AUDI RS4 Avant (B9)

Le plus vendu des modèles RS fait son grand retour : la RS4, quatrième du...

MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+
MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+

À ma gauche, l'une des berlines les plus performantes jamais conçues par AMG....

VOLKSWAGEN Polo GTI 2018
VOLKSWAGEN Polo GTI 2018

Cette sixième génération de Volkswagen Polo GTI reçoit le plus gros moteur de...

Tous les essais

Commentaires

avatar de propulsion
propulsion a dit le 31-08-2008 à 19:58
300 kg de trop ! ça se facture à la pompe, aux pneus et freins!