< retour

Essai MINI John Cooper Works

Nicolas Valeano le 01/06/2015

Puissante, agressive, très joueuse et… chère : la Mini John Cooper Works ose une définition unique et plutôt radicale, même en version à boîte automatique.

Voir la vidéo en HD

Compagnon de jeu

Chez Mini, on a plutôt le goût de la démesure : toujours plus de modèles, de versions, et de chevaux et… d'euros. Présentée au Salon de Détroit en début d'année, la version la plus sportive, la John Cooper Works, ne déroge pas à la règle. Avec 231 ch, elle affiche la puissance la plus élevée pour une Mini de série ! Cette cuvée 2015 est fière de proclamer son potentiel de performances avec sa face agressive parsemée de pas moins de 7 grilles d'aération. Les finitions en structures nid d'abeilles, les spoilers, jupes latérales, monogrammes et touches de couleur spécifiques composent l'attirail classique, complété d'une belle double sortie d'échappement centrale. Sur notre version d'essai, s'ajoutent au tableau des jantes 18 pouces métal et noir, dont la forme en pétales a tendance à en réduire visuellement la taille. Un peu dommage ! On aperçoit au travers des branches les étriers Brembo (mais avec monogrammes JCW) qui assurent de gros freinages à cette Mini pas si légère, avec près de 1,3 tonne sur la balance. Dans l'habitacle, la thématique du label performance de Mini est poursuivie, avec des touches spécifiques parsemées sur la planche de bord et des sièges baquets à la fois enveloppants et confortables. Un affichage tête haute spécifique permet à l'heureux conducteur de rester mieux concentré sur l'exploitation du potentiel de sa monture.

Voir plus de photos

Puissance exploitable

En gagnant 20 chevaux par rapport à la génération précédente, la Mini John Cooper Works atteint maintenant - est-ce un hasard ? - la puissance exacte de l'Audi S1. Sauf que chez Mini, on reste fidèle à la traction. Avec 231 ch et 320 Nm au seul train avant, il y a donc fort à faire. Ici, pas de blocage de différentiel mécanique comme chez certaines concurrentes, tout est électronique : contrôle de traction, blocage de différentiel électronique qui utilise les freins, système Performance Control (pour le comportement en virages)… Tout cela fonctionne vraiment bien, sans que l'on ne s'en rende compte, tout en efficacité, bien secondé par un amortissement variable (en option). Et surtout, même en fortes relances en sortie de virage, le système réussit à éviter patinages intempestifs et phénomènes de retour de couple dans la direction, typiques des tractions de forte puissance. A propos de la direction, très directe, elle offre la précision et la rapidité de réaction que l'on attend d'elle à bord d'une Mini. De quoi participer à l'agilité de la voiture, maître mot de cette Mini qui n'usurpe pas son appellation. Impossible de ne pas penser à des sensations de karting, ce que le constructeur se fait un plaisir de souligner. La JCW accepte d'être maltraitée sans rancune, laissant flirter avec les limites sans devenir trop pointue pour autant. Sa boîte automatique Sport Steptronic à 6 rapports et commandes au volant joue le jeu, elle se montre rapide et réactive, même si les puristes préféreront la version mécanique, pas encore disponible au moment de cet essai. Notez qu'ils perdront un peu en accélération, mais aussi en consommation, pas vraiment le point fort du 2 litres turbo lorsqu'on a le pied lourd. Et c'est tentant, pour profiter d'un 0 à 100 km/h atteint en seulement 6,1 s. Un plaisir renforcé par une sonorité généreuse en mode sport avec les petites pétarades aux changements de vitesses : le 4 cylindres sait donner de la voix ! Et le couple omniprésent donne des relances toujours efficaces. D'ailleurs, même si le terrain de jeu d'une Mini sportive, c'est surtout les petites routes, elle n'est pas ridicule du tout sur autoroute. C'est même amusant de voir la tête de ceux qui se voient doublés par cette bombinette sur les Autobahn allemandes de notre essai ! Question confort, on reste là aussi bien dans la tradition : la Mini est du genre ferme, voire très ferme, mais cela reste acceptable, plus que ce que l'on aurait pu attendre. Et cela ne retire pas le sourire du conducteur transformé en pilote au volant de la plus nerveuse des Mini. Même en version automatique, sa rage, sa vivacité et son efficacité en font une vraie complice pour se faire plaisir dès que des virages apparaissent. Des prestations qui ont un prix franchement élevé, à près de 34 000 euros, bien loin des sphères de son segment d'origine, et de ses concurrentes. Une forme d'exclusivité qui n'est pas seulement financière: confort typé, polyvalence limitée et habitabilité mesurée font aussi partie de ce package.

À retenir

Joueuse et joyeuse, la plus nerveuse des Mini donne le sourire. Même en version automatique, sa rage, sa vivacité et son efficacité en font une vraie complice pour se faire plaisir dès que des virages apparaissent. Des prestations qui se paient au prix d'une forme d'exclusivité, pas seulement financière: confort typé, polyvalence limitée et habitabilité mesurée font partie du package.
points fortsComportement vif, efficace et joueur, moteur performant, efficacité du contrôle de traction.
points faiblesConfort typé ferme, consommation, tarif au sommet.
16.3

20
Les chiffres
Prix 2015 : 33 895 €
Puissance : 231 ch
0 à 100km/h : 6.1s
Conso mixte : 5.7l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 12/20
Tag :

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

MINI Cooper S
MINI Cooper S

Pour sa troisième génération, la Mini change bien plus techniquement que...

MINI Cooper S
MINI Cooper S

Si la Mini Cooper S ne change pas son look, elle bénéficie d'une nouvelle...

MINI Cooper S JCW
MINI Cooper S JCW

L'engouement pour les versions les plus performantes de la Mini a poussé BMW...

Tous les essais MINI
BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

Tous les essais

Commentaires