Acheter une PORSCHE 911 (996) GT3

Stéphane Schlesinger le 12/02/2021

Décriée à son lancement, la 996 acquiert de belles lettres de noblesse une fois déclinée en GT3, notamment grâce à son moteur exceptionnel.

Partagez

réagir

La quintessence de la 996

PORSCHE 911 (996) GT3

Elle n'a pas eu la tâche facile, la 996. Elle a pâti de deux grands handicaps lors de son apparition en 1997, auprès des puristes du moins. D'une, elle reprenait presque trait pour trait toute la partie avant du plus petit Boxster, tableau de bord compris. De deux, elle était la première 911 à utiliser un flat-six entièrement refroidi par eau. Horreur ! Mais dès 1999, les passionnés commencent à changer de regard à son sujet. La cause ? La sortie de la version GT3, typée circuit, conçue pour l'homologation en FIA GT3. En effet, elle n'a pas le même moteur que les autres 996 : le sien dérive de celui de la GT1, donc il s'agit d'un vrai bloc Mezger, le nom de l'ingénieur auteur des mécaniques utilisées par Porsche en course depuis les années 1960. Ce 3,6 l au beau pedigree développe 360 ch, soit une puissance spécifique de 100 ch/l, une première sur une Porsche atmosphérique. Pour sa part, la boîte 6, dérivant de celle de la 911 GT2, est spécialement conçue pour un échange rapide des pignons, afin d'optimiser les rapports en fonction de chaque circuit, mais aussi des synchros, des pièces s'usant vite en course. Cette 996 tente également une cure d'allègement, se passant par exemple de banquette arrière et adoptant des baquets ultrafins économisant 20 kg. Mais à 1 330 kg, la GT3 ne pèse que 15 kg de moins qu'une Carrera 2. Sa suspension, montée sur rotules, s'abaisse de 30 mm. Autorisant de nombreux réglages, elle se prête particulièrement à une configuration circuit. Elle se complète de freins majorés : disques de 330 mm rainurés et perforés, pincés par des étriers à quatre pistons à l'avant comme à l'arrière. Une préparation complète qui a permis à Walter Röhrl de boucler la Nordschleife en 7 mn 56, le record alors pour une voiture de route. Fini de rire ! Le prix n'incite d'ailleurs pas à l'humour : 632 000 F, soit 128 000 € actuels. En 2003, la GT3 évolue, comme les autres 911… deux ans auparavant. Elle en reprend les nouveaux projecteurs, tandis qu'à l'arrière, le flat-six passe à 381 ch. Les freins antérieurs s'équipent d'étriers à 6 pistons, les disques grandissent, et peuvent se composer de carbone-céramique en option, alors que l'aileron est redessiné. Encore plus efficace, elle finit néanmoins sa carrière en 2004.

Voir plus de photos

Au volant

Certes radicalisée, la 996 GT3 conserve des sièges en cuir et la clim. On est très bien installé dans cette voiture de sport, dont le flat-six, dès le démarrage, caresse les oreilles. Mieux, la direction et la commande de boîte procurent un plaisir tactile étonnant. La première, merveilleusement bien calibrée, renseigne exactement sur ce que fait le train avant, alors que la seconde associe rapidité et précision. On fait de suite corps avec la voiture. Celle-ci n'a pas d'ESP : on explore donc ses limites avec circonspection. Et pourtant ! Gorgée de grip, elle passe très, très vite en virage et communique tout ce qu'elle fait. On oublie presque son équilibre particulier, d'ailleurs pas spécialement gênant. Surtout, le moteur est un régal de tous les instants : souple et mélodieux, il flirte dans une rage raisonnable avec les 8 000 tr/mn, administrant au passage de féroces accélérations. Enfin, même typée circuit, la suspension se révèle assez tolérante sur les aspérités : on ne sait que reprocher à cette GT3, certainement la 996 phase 1 la plus jouissive à conduire.

Avenir

Le bloc de la GT3, très fiable, n'a pas connu les soucis de celui des Carrera. La cote ? Elle a vite plongé, pour s'établir entre 45 000 et 50 000 € il y a une dizaine d'années. Longtemps stable, elle a tendance à remonter depuis environ deux ans. À l'heure actuelle, elle débute plutôt à 60 000 €, pour un exemplaire avoisinant les 100 000 km. À 70 000 €, on accède à une auto parfaite, totalisant 60 000 km et garantie par Porsche. Les phases 2 coûtent environ 5 000 € de plus. Leur valeur étant montée de façon régulière, elle ne risque pas de s'écrouler d'un coup, mais la marge de progression ne semble pas énorme. Un placement sûr en somme.

Evolution

1997 : Lancement de la 911 de type 996.
1999 : Apparition de la GT3 au salon de Genève, 360 ch.
2003 : La GT3 phase 2 sort, avec un bloc porté à 381 ch.
2004 : Fin de production.

3 points clés

- Moteur et boîte fantastiques
- Châssis aux petits oignons
- Cote légèrement haussière

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat PORSCHE

PORSCHE 911 (997) Turbo 3.6i 480 ch
PORSCHE 911 (997) Turbo 3.6i 480 ch
PORSCHE 911 Carrera 2 Type 964
PORSCHE 911 Carrera 2 Type 964
PORSCHE 911 Carrera 3.2
PORSCHE 911 Carrera 3.2
Tous les guides d'achat PORSCHE

Avis des propriétaires

Commentaires