< retour
Salon de Tokyo 2007

Salon de Tokyo 2007


du 27 octobre au 11 novembre 2007 Flux RSS Salon de Tokyo 2007

MITSUBISHI i MiEV Sport

Vincent Desmonts le 07/11/2007

Promouvoir la voiture électrique, c'est bien. La rendre séduisante pour les grands enfants que sont la plupart des conducteurs, c'est encore mieux ! C'est en partant de ce principe que Mitsubishi a développé le concept-car i MiEV Sport.

Promouvoir la voiture électrique, c'est bien. La rendre séduisante pour les grands enfants que sont la plupart des conducteurs, c'est encore mieux ! C'est en partant de ce principe que Mitsubishi a développé le concept-car i MiEV Sport, un coupé à propulsion électrique dynamique et orienté vers le plaisir de conduire.
Certes, côté style, l'i MiEV Sport a encore des progrès à faire : ses proportions manquent d'harmonie, ses lignes, de caractère. Mais comme le disent parfois les designers en manque d'inspiration, la forme est ici dictée par la fonction. L'architecture de l'i MiEV Sport est originale, avec des batteries logées dans le plancher et trois moteurs : deux intégrés dans les roues avant et un situé sous le coffre à bagages. Mitsubishi qualifie cette architecture de « centrale-arrière », mais en réalité celle-ci présente l'avantage d'un centre de gravité particulièrement bas, gage d'un excellent comportement routier.

MITSUBISHI i MiEV Sport MITSUBISHI i MiEV Sport

Dans tout véhicule électrique, le gain de poids est le nerf de la guerre en matière de performances. Sans surprise, l'i MiEV Sport adopte donc un matériau léger pour sa carrosserie et sa structure : l'aluminium. Son châssis-cage concilie rigidité, bonne absorption de l'énergie lors d'un choc et poids contenu... même si ce dernier n'est pas communiqué par Mitsubishi.
Pour mouvoir tout ceci, l'i MiEV Sport repose donc sur trois moteurs : deux animant les roues avant, forts de 20 kW (27 ch environ) et 250 Nm, et un de 47 kW (64 ch) propulsant les roues arrière et leur envoyant un couple de 180 Nm. Au final, le coupé Mitsubishi peut atteindre 180 km/h et prodiguer de belles accélérations grâce au couple important, tout en autorisant une autonomie de 200 km avec ses batteries lithium-ion. Une autonomie améliorée par des dispositifs tels qu'un panneau solaire sur le toit, une petite éolienne derrière la calandre et un système de récupération d'énergie au freinage. En outre, la plupart des sources de lumière sont des diodes électroluminescentes à basse consommation.

Mais ce n'est pas tout : grâce à ses trois moteurs, l'i MiEV Sport possède quatre roues motrices. Une transmission intégrale d'un genre particulier, sans liaison mécanique entre les deux essieux, baptisée « E-4WD » (quatre roues motrices électriques). En outre, l'i MiEV Sport possède également un système de contrôle actif du lacet similaire à celui de la Mitsubishi Lancer Evolution, qui régule séparément le couple aux roues arrière gauche et arrière droite, optimisant ainsi l'agilité du véhicule. De là à dire que ce concept-car annonce l'avenir des Lancer sportives, il n'y a qu'un pas... que nous nous garderons de franchir : en matière de performances pures, le « vieux » moteur thermique a encore de beaux restes. Mais l'i MiEV Sport annonce un avenir radieux pour de petites GTI à propulsion électrique !

MITSUBISHI i MiEV Sport MITSUBISHI i MiEV Sport

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 08-11-2007 à 23:14
Voilà une petite bouille sympa et de plus 0 pollution. Même si le moteur thermique a encore de beaux jours devant lui, l'électrique commence à devenir intéressant avec les nouvelles technologies de batteries.
avatar de jpleprof
jpleprof a dit le 08-11-2007 à 20:57
Enfin les constructeurs fabriquent autre chose que les moteurs thermiques. Merci pour la planète. Quand seront distribués ces véhicules, à quel prix? Tiendront-ils face aux pétroliers ou seront-ils purement et simplement supprimés.