Salon de Tokyo 2007

Salon de Tokyo 2007


du 27 octobre au 11 novembre 2007 Flux RSS Salon de Tokyo 2007

HONDA CR-Z

Vincent Desmonts le 30/10/2007

Chez Honda, on a de la suite dans les idées ! Après un premier concept à Los Angeles en 2006, puis un second au dernier salon de Genève, le constructeur japonais récidive avec un... troisième concept-car au salon de Tokyo. Un petit coupé répondant au nom de CR-Z.

Voir plus de photos

Chez Honda, on a de la suite dans les idées ! Après un premier concept baptisé Remix à Los Angeles en 2006, puis un second nommé Small Hybrid Sports Concept dévoilé au dernier salon de Genève, le constructeur japonais récidive avec un... troisième concept-car au salon de Tokyo. Baptisé CR-Z, il apparaît plus proche que jamais d'un modèle de production. Et pour enfoncer le clou, le président de Honda Takeo Fukui l'a précisé : « Nous faisons tout notre possible pour amener sur le marché un véhicule basé sur le CR-Z. » Bref, ce petit coupé sera un jour dans les concessions.

Petit coupé, CR-Z : on ne peut s'empêcher de faire le lien avec le CR-X qui eut tant de succès dans les années 80... et qui continue d'en avoir au sein de la communauté tuning ! Compact, léger, doté de moteurs vifs, le CR-X a fait le bonheur d'une génération. Honda aimerait bien rééditer l'exploit avec le CR-Z, acronyme de « Compact Renaissance Zero ». Un charabia marketing censé signifier qu'avec ce concept-car, les stylistes de Honda sont repartis d'une feuille blanche. Contradictoire avec la flopée de prototypes présentés jusqu'alors me direz-vous ? Oui et non. Oui car le CR-Z hérite des fondamentaux de ses prédécesseurs, non car il s'en écarte sur le plan du design.

Un design qui pourra dérouter. Le profil en coin du CR-Z lui donne une allure très dynamique, renforcée par l'imposante calandre et les optiques fines. Mais son capot très plongeant lui compose un visage peu ordinaire. A l'arrière, on retrouve un hayon en deux parties, avec une petite vitre quasiment verticale, héritage des coupés CR-X. Ce postérieur paraîtra massif aux uns (impression renforcée par les larges ailes arrière), mais sportif aux autres (les proportions râblées, la double sortie d'échappement). Le CR-Z ne fera donc sûrement pas l'unanimité. Mais n'est-ce pas le propre des véhicules de caractère ?

L'habitacle affiche un traitement tout aussi réaliste que la carrosserie. L'ensemble est sportif mais pas oppressant, technologique mais zen. Le CR-Z offre quatre places, même si les occupants de la banquette arrière auront tout intérêt à ne pas souffrir de claustrophobie vu la faible surface vitrée dont ils profiteront ! Heureusement, le toit transparent offre la lumière nécessaire pour mettre en valeur le camaïeu de blanc et de bleu qui domine l'habitacle.

En ce début de siècle, un coupé, même sportif, se doit d'être respectueux de l'environnement. Une tendance politiquement correcte que le CR-Z suit à la lettre : comme le Small Hybrid Sports de Genève, il est léger et motorisé par un ensemble hybride. Grâce au couple important de ces systèmes au démarrage, le CR-Z devrait proposer d'agréables accélérations. Reste à savoir si ces belles intentions résisteront aux contraintes économiques de la production en série. Actuellement, Honda ne possède qu'un modèle hybride dans sa gamme européenne (la Civic Hybrid), mais compte en ajouter un autre, entièrement dédié à ce mode de propulsion, en 2009. Si tout va pour le mieux, le CR-Z viendra en complément.

Avis des propriétaires

Commentaires