Salon de Tokyo 2007

Salon de Tokyo 2007


du 27 octobre au 11 novembre 2007 Flux RSS Salon de Tokyo 2007

BMW Concept 1 series tii

Vincent Desmonts le 30/10/2007

Toujours plus puissantes, mais toujours plus lourdes, les sportives modernes tendent à devenir de plus en plus aseptisées. Au milieu de ce concours stérile, le dernier concept-car BMW donne l'impression d'une bouffée d'air frais !

Voir la vidéo en HD

Toujours plus puissantes, mais toujours plus lourdes, les sportives modernes tendent à devenir de plus en plus aseptisées. L'électronique bride leur châssis, le poids retient leur agilité, leur insonorisation nous prive de précieuses sensations. La course à la puissance à laquelle se livrent les constructeurs, notamment allemands, a quelque chose de dérisoire : à quoi bon mettre 580 chevaux dans un break si c'est pour s'ennuyer à mourir aux allures légales ?

Au milieu de ce concours stérile, le dernier concept-car BMW donne l'impression d'une bouffée d'air frais ! Pourtant, ce « Concept 1 Series tii » (à vos souhaits !) n'a à priori rien de follement excitant. Un visiteur un peu pressé du salon de Tokyo n'y verrait sûrement qu'une Série 1 Coupé à la sauce tuning. A tort.

Car le Concept 1 Series tii annonce la déclinaison sportive de la Série 1, celle que l'on avait jusqu'alors improprement baptisée « M1 ». Ce concept-car semble établir de façon claire que si une Série 1 sportive doit apparaître, elle ne volera pas le patronyme de la première BMW issue des ateliers de Motorsport. Aucune voiture ne saurait être digne de la légendaire berlinette à moteur central !

Il ne vous aura pas échappé que ce concept-car fait renaître une appellation non moins mythique : tii. Trois petites lettres qui ornaient les couvercles de malle des BMW 2002 les plus sportives (à l'exception bien entendu de la turbo, un peu à part). Légère, dynamique, bien motorisée, la BMW 2002 tii a contribué à forger l'image de sportivité que cultive encore aujourd'hui le constructeur de Munich.

A sa manière, le Concept 1 Series tii entend renouer avec cet âge d'or. Agilité, légèreté et esprit jeune sont les maîtres-mots de ce prototype sympathique, qui veut redonner de vraies sensations à son conducteur sans avoir besoin de déployer une puissance d'avion de chasse. BMW pousse même la logique jusqu'à ne rien révéler concernant la motorisation de ce concept-car : 4 ou 6 cylindres, atmosphérique ou suralimenté, le suspense restera entier jusqu'au lancement de la version définitive.

Le Concept 1 Series tii s'est offert un régime minceur en adoptant un nouveau matériau composite pour certaines pièces de carrosserie : le plastique renforcé à la fibre de carbone (CFRP). Ce matériau à la fois très léger et fort résistant était jusqu'alors réservé au monde de l'aéronautique. Sur la BMW tii, il habille le capot, les coques de rétroviseurs, la partie intérieure des prises d'air du bouclier, le becquet ornant la malle ou encore le diffuseur aérodynamique. Pour le mettre en évidence, BMW ne l'a pas recouvert de peinture, et a préféré le revêtir d'un vernis transparent mat.

La BMW tii joue les extraverties, en jouant sur le contraste entre le noir du CFRP et le blanc alpin de la peinture, en s'ornant de bandes décoratives et en recevant quelques touches de bleu. A côté de cela, quelques touches nostalgiques raviront les amateurs, comme le logo « tii » inscrit à l'envers sur le bouclier avant (particularité inaugurée par la 2002 turbo), ou les tiges aérodynamiques sur les flancs du capot (réminiscences de la 3.0 CSL). Mais le Concept 1 Series tii ne s'enferme pas dans cette nostalgie stérile, en allant jusqu'à relooker sa légendaire calandre à haricots avec un motif nid d'abeilles.

Jeune, dynamique et en même temps un brin nostalgique, le Concept 1 Series tii porte en lui les ingrédients de la réussite. Vivement la suite !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de kouglof
kouglof a dit le 29-11-2007 à 16:34
Enfin, car depuis la 2002tii et la 323i rien de bien folichon