Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

PORSCHE 911 GT3

David Lamboley le 10/03/2009

Chez Porsche, l'éxecution la plus sportive de la 911 se nomme GT3. Pour 2009, la pistarde gagne du muscle et améliore quelques détails…

Voir plus de photos

Encore plus puissante, plus rapide et plus précise, la 911 GT3 profite elle aussi, c'est une excellente tradition, de quelques optimisations pour 2009. Dans la gamme 911, elle est un peu à part, puisqu'elle figure comme une véritable pistarde échappée d'un circuit, tout en demeurant cependant parfaitement homologuée pour une utilisation routière. Comme toujours caractérisée par son allègement, son moteur atmosphérique accouplé à une boîte mécanique à commande classique et ses deux roues motrices, son pedigree en fait une des références mondiales dans le clan des supersportives. Esthétiquement, on remarque quelques changements cosmétiques dictés par l'aérodynamique, avec notamment des entrées d'air et des extractreurs optimisés.

La déportance a également été améliorée, puisque Porsche revendique un appui total plus de deux fois supérieur à celui de sa devancière. Très rare sur une auto de série, la GT3 arbore désormais des jantes à écrou central dans le plus pur style compétition. Plus aguicheuse, elle nous revient aussi encore plus affûtée, avec notamment un 6 cylindres délivrant désormais 435 ch, soit un gain de 20 ch par rapport à la précédente mouture.

Comme toujours chez Porsche, il n'est nullement question ici, même pour grapiller quelques chevaux, de reprogrammation de boitier électronique. Ici, le Flat Six est retravaillé en profondeur et en toute noblesse avec une augmentation de cylindrée de 200 cm3 : le moteur cube dorénavant 3,8 litres. Le système Variocam, désormais appliqué sur les arbres à cames d'admission, mais aussi ceux d'échappement, permet d'optimiser le fonctionnement. D'où, notamment, un gain direct en termes de performances pures, puisqu'elle abat le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes, soit deux dixièmes de gagnés par rapport à la précédente version, et sa vitesse maximale s'établit à 312 km/h, soit deux petits kilomètres/heure de gagnés.

Au chapitre châssis, la nouveauté réside dans la présence d'un contrôle de stabilité à deux paliers, permettant de désactiver de façon progressive toutes les aides à la conduite. Autre point important, le système ne se réactive plus automatiquement au freinage. La suspension à tarage variable PASM (Porsche Active Suspension Management) dispose de tarages spécifiques, avec bien entendu un mode Sport voué à la conduite ultra dynamique. Le mode normal permet, lui, de préserver un certain confort malgré des barres antiroulis majorées par rapport à la génération précédente. Enfin, le système de levage de l'essieu avant, disponible en option, est une nouveauté qui permet d'accroître la garde au sol de 30 millimètres. Quel propriétaire de GT3 n'en a pas rêvé en sortant d'un parking ? Autre option disponible à partir de l'automne, mais cette fois nettement plus sportive, la suspension moteur dynamique PADM (Porsche Active Drivetrain Mount) qui détecte une conduite typée course et raffermit alors la suspension du moteur, qui reste souple en configuration normale. Le tarif devrait avoisiner les 117 000 euros…

Avis des propriétaires

Commentaires