LAMBORGHINI Gallardo LP560-4

David Lamboley le 06/03/2008

Tout comme la Murciélago il y a quelques mois, la Gallardo évolue avec cette version griffée « LP ». Au menu, plus de puissance, plus de sportivité et plus d'exclusivité.

Voir la vidéo en HD

À Sant'Agata Bolognese, les années fastes sont revenues grâce à Audi et les nouveaux modèles se succèdent comme jamais auparavant. Le Salon de Genève sert aujourd'hui d'écrin au nouveau bijou de Lamborghini, la Gallardo LP 560-4, qui succède au précédent modèle. Son matricule met en lumière la puissance revue à la hausse, 560 ch contre 520 pour la précédente Gallardo, le chiffre 4 rappelant la présence d'une transmission intégrale. Lamborghini annonce également des évolutions au chapitre boîte de vitesses, design et freinage.

Mais commençons par détailler la mécanique : le V10 passe donc de 5 litres à 5.2 litres et adopte l'injection directe. Il s'agit d'un emprunt à Audi, puisque ce bloc équipe les berlines S6 et S8 dans des configurations moins puissantes. Lamborghini a bien entendu apporté sa patte pour en tirer toute la quintessence et tout le caractère qui sied à une sportive d'exception, en l'occurrence un engin de haut vol affichant désormais un rapport poids/puissance de seulement 2,5 kg/ch.

Avec 560 ch à 8 000 tr/min et 540 Nm à 6 500 tr/min, les gains par rapport à la précédente génération sont appréciables et permettent à ce nouveau missile de revendiquer un 0 à 100 km/h en seulement 3“7. Vitesse maximale annoncée : 325 km/h. Puisque nous parlons chiffres, notons que l'adoption de l'injection directe d'essence et le travail sur le haut moteur a permis une augmentation notable des performances, mais aussi de réduire de 18% les consommations moyennes, qui se situent désormais autour de 13,7 L/100 km.

Toujours proposée en option, la boîte robotisée à commande séquentielle « e-gear » a également évolué et revendique désormais des temps de passage réduits de 40%, ainsi que l'extension de ses modes d'utilisation, qui figurent désormais au nombre de 5, du tout automatique au plus sportif.

Bien entendu, la transmission intégrale veille toujours au grain pour transmettre la cavalerie au sol, avec une prépondérance vers le train arrière. La répartition est toujours de 30% sur l'avant et 70% vers les roues arrière pour un plaisir intact. Les plus sportifs apprécieront la présence d'un différentiel arrière autobloquant à 45%, entièrement mécanique, alors que le même accessoire, présent à l'avant, fait appel à une gestion électronique. Et pour répondre à ce regain de sportivité, le système de freinage carbone-céramique optionnel autorise plus de mordant et un gain de poids de l'ordre de 20 kg.

La Gallardo LP 560-4 se veut également plus exclusive qu'auparavant et arbore un nouveau look plus agressif : face avant revue, optiques plus compactes, partie arrière totalement redessinée (inspirée de la fantomatique Reventon dévoilée à Francfort en 2007), écopes et entrées d'air agrandies, aérodynamique optimisée et capot moteur façon Superleggera en partie transparent. La belle italienne n'a donc jamais été aussi désirable, ni aussi efficace.

La Gallardo LP 560-4 suit donc la logique d'évolution de la gamme Lamborghini : optimisée, plus puissante, plus efficace, elle est aussi annoncée plus chère. Si les tarifs officiels ne sont pas encore connus, on pourra juste espérer une note inférieure à 200 000 euros…

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de gallardo_spider08
gallardo_spider08 a dit le 22-06-2008 à 11:31
J'aime la Gallardo Spider car elle est plus rapide et la plus confortable des Lamborghini développées.