KOENIGSEGG CCXR Edition

David Lamboley le 07/03/2008

La Koenigsegg CCXR revient cette année avec quelques optimisations qui lui permettent de revendiquer une exclusivité proche de l'extrême. Mieux : la suédoise s'affirme comme la première supercar écolo, en carburant au bioéthanol !

Voir la vidéo en HD

Dans la haute sphère des constructeurs très exclusifs, il existe, en Suède, un artisan pas comme les autres : Koenigsegg. Son premier modèle de production, la CC8S, a été lancé en 2000. Depuis, c'est la course à l'armement, jusqu'à l'arrivée de la CCXR. Guidé en partie par des préoccupations écologiques, mais aussi et surtout par l'obsession pour les performances, Koenigsegg a choisi la voie du bio-carburant pour optimiser son missile. Rappelons que cette supercar « écolo » basée sur la CCX (806 ch déjà !) promet de fonctionner indifféremment au bio-éthanol E85 ou au sans-plomb 98 classique, voire avec un mélange des deux.

Si l'auto carbure au bio-éthanol E85 pur, la puissance revendiquée atteint 1 018 ch, contre 888 ch lorsqu'elle carbure au sans plomb. Mais pour gagner près de 200 ch par rapport à la CCX normale, il a fallu revoir le système d'injection du V8 et augmenter la pression de suralimentation maximale des compresseurs, qui passe de 1,2 bar à 1,6 bar.

Cette année, la nouveauté réside dans cette série spéciale nommée Edition, déclinée en nombre très restreint sur la CCX et la CCXR. L'Edition, imaginée comme une sorte de « compétition-client », est notamment caractérisée par des optimisations aérodynamiques et une impressionnante carrosserie exhibant son âme de carbone, mais il reste toujours possible de choisir une robe peinte.

Dans le détail, on remarque de nouvelles jantes forgées et polies, un nouvel aileron, plus imposant, ainsi qu'un bouclier avant retravaillé, ce qui permet de gagner de l'appui à hautes vitesses, de l'ordre de 350 kg à 250 km/h. Rappelons à ce sujet que les premières CCX ont été confrontées à des problèmes d'appui faute d'un aileron suffisamment efficace.

Koenigsegg annonce également de nouveaux amortisseurs, des ressorts plus fermes, des barres antiroulis de plus gros diamètre et une caisse rabaissée. En clair, tout ce qu'il faut pour tenter de battre un record de vitesse sur piste !

Le constructeur suédois se targue d'ailleurs d'avoir fait évoluer la CCXR dans ce but et propose même en option des pneumatiques Michelin Cup adéquats. Hormis cela, la CCXR Edition pousse l'exclusivité encore plus loin en proposant un habitacle retravaillé dans le détail accueillant notamment une console centrale spécifique et des éléments en aluminium anodisé. Des palettes de commande de la boîte de vitesses au volant sont également désormais disponibles sur toutes les Koenigsegg.

Côté performances, cette quasi-voiture de course de plus de 1 000 ch revendique une vitesse de pointe supérieure à 410 km/h et un 0 à 100 km/h en 2“9. Cette Suédoise veut la peau de la Bugatti Veyron ! Notons enfin que la CCXR Edition compte jouer l'exclusivité jusqu'au bout puisqu'elle ne sera proposée qu'à 6 exemplaires, pas un de plus. Le tarif de l'engin, lui aussi, a de quoi donner le frisson, puisqu'il faudra compter, sans les options, 1 500 000 euros l'unité !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de marcool123
marcool123 a dit le 14-03-2008 à 06:52
Une oeuvre d'art , comme un tableau de maitre ou un bijou , un peu chère pour chercher la baguette de pain au coin de la rue !
avatar de FazerAnakin
FazerAnakin a dit le 13-03-2008 à 21:12
Bonjour, Concernant la puissance et la vitesse, on se croirait dans une cour de récréation... Aussi, il n'est mentionné nulle part quelles sont les conséquences désastreuses de la prodution de l'éthanol et ce qu'il en coûte pour l'environnement. Mais la bonne conscience cache parfois des choses. En tout cas, il est indéniable que cela fait malgré tout encore rêver d'un point de vue technique: des pneus qui résistent à 410km/h! Amitiés du Québec