MERCEDES Vision GLK Bluetec Hybrid

Jean-François Destin le 11/03/2008

En cumulant les technologies du futur sur le Vision GLK Bluetec Hybrid, Mercedes propose à Genève de rendre politiquement correct les SUV actuellement mis à l'index.

Voir la vidéo en HD

Ils sont lourds, ils consomment, ils polluent et certaines municipalités ont même envisagé de les exclure des villes. Mais voilà : ils plaisent de plus en plus au grand public ! Les SUV et autres 4X4, puisque c'est d'eux dont il s'agit, constituent la seule catégorie d'automobiles en progression sur le marché européen, sans parler de leur succès aux États-Unis. A Genève, tous les constructeurs misent sur ce filon. Derniers arrivés en date, Renault avec le Koleos et Ford avec le Kuga.

Mercedes, qui fut avec le ML le premier à y croire dès 1997, ne néglige pas le mauvais procès qui leur est intenté. D'où la présentation sur le stand d'un Vision GLK Bluetec hybrid auquel il faudra bientôt rajouter "lithium-ion".

Petit frère du ML qui sera dévoilé dans sa version de série au Salon de Pékin début avril, le GLK sera en vente en France en octobre en version V6 3.5 essence et V6 3.2 CDI diesel. Deux moteurs modernes, mais qui n'empêchent pas les motoristes de préparer l'avenir. Ainsi le concept GLK Bluetec Hybrid concrétise une voie technologique visant à produire des mécaniques toujours aussi performantes mais encore plus propres.

Il abrite en effet un inédit diesel 4 cylindres 2.2 litres de 224 chevaux et 560 Nm de couple ne réclamant pas plus de 5,9 l/100 km en moyenne. Avec seulement 157 grammes de CO2 au kilomètre, il affiche les émissions les plus faibles jamais enregistrée sur un SUV. Une caractéristique séduisante, surtout en regard des performances, qui sont préservées : 7,3 secondes pour passer 0 à 100 km/h et 215 km/h en pointe.

Équipé du système de dépollution Bluetec associé à l'injection d'urée Adblue, le diesel du Vision GLK répond déjà aux plus sévères normes américaines, ainsi qu'à la future réglementation européenne Euro 6.

Tout réside dans l'association de ce moteur bi-turbo et de la chaîne cinématique hybride. Placé entre le bloc et la boite de vitesse automatique, le moteur électrique fait office d'alterno-démarreur. Avec le double avantage d'abaisser la consommation et de déclencher un effet « booster » favorisant l'agrément de conduite. L'énergie électrique vient en aide au moteur thermique lors des phases d'accélération en ajoutant un couple de 160 Nm. Le Vision GLK Bluetec Hybrid se dote enfin d'un système « Stop and Start » qui coupe le moteur au feu rouge.

A ces deux technologies se joindra bientôt celle des nouvelles batteries lithium-ion à haute capacité révélées par Mercedes quelques jours avant l'ouverture du salon de Genève. Placées dans le système de climatisation pour combattre leur échauffement naturel, ces batteries aux dimensions très compactes assurent des performances très supérieures à celles des conventionnelles « nickel-hydrure métallique » tout en participant à l'abaissement de la consommation. Ainsi nanti, le Vision GLK pourrait descendre sous la barre de 5 litres aux cent !

A quant cette avenir sans nuages polluants ? Les ingénieurs de Mercedes n'osent pas s'avancer mais parlent officieusement du début de la prochaine décennie.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires