Salon de Genève 2005

FIAT Croma

Jean-François Destin le 11/03/2005

D'une facture classique et neutre, cette nouvelle Fiat Croma apparaît comme un grand break légèrement surélevé.

Voir la vidéo en HD

Fiat n'a jamais été vraiment inspiré pour construire des berlines de moyenne ou haute gamme. Sans remonter avant guerre, on peut citer la 2300 de 1961 et la 130 de 1969 toutes deux animées d'un 6 cylindres. Depuis, plus rien ou presque si ce n'est une Croma sans grand intérêt qui se vendit tout de même à 450.000 exemplaires entre 85 et 94. Une décennie plus tard, le constructeur italien retente sa chance avec un grand break dessiné par Giorgetto Giugiaro qui manifestement n'a pas forcé son talent.

FIAT Croma FIAT Croma

Toujours appelé Croma (n'est ce pas une erreur ?), ce modèle unique annoncé sans variante était exposé à Genève à la fois sur le stand Fiat et chez Italdesign. D'une facture classique et neutre, cette nouvelle Croma qui se veut la plus vaste de sa catégorie grâce à ses 4.75m de long (une dimension la situant entre une 407 et une 607 Peugeot) apparaît comme un grand break légèrement surélevé, sa hauteur culminant à 1.60m (soit 20 cm de plus que les berlines de référence).

Un pari aussi risqué que osé car Fiat sera obligé de la vendre à un tarif relativement élevé, en contradiction avec la philosophie maison. Quoiqu'il en soit, les ergonomistes de Turin ont bien travaillé l'habitacle pour en faire une alternative à celui d'un monospace compact. Le Multipla 6 places (2 fois trois de front) n'ayant jamais trouvé une vraie clientèle, Fiat entend convaincre les couples avec enfants tentés par un Renault Scenic ou un Touran Volkswagen. A bord, l'impression d'espace est évidente tout comme la luminosité due à la grande surface vitrée. La position dominante du poste de conduite séduira les hommes mais surtout les femmes conscientes de voir plus loin au profit d'une bonne sécurité. A Genève, on a pu aussi apprécier la rigueur d'assemblage et une finition très supérieure aux standards habituels de Fiat. En espérant qu'elle subsistera en série.

Bien entendu, l'arrière, modulable en rabattant les sièges ménage un plancher plat et un coffre compartimenté, un logement ayant été prévu pour ranger et cacher des objets de valeur comme un appareil photo ou un ordinateur. Fiat annonce un niveau d'équipements supérieur intégrant neuf airbags, des projecteurs au xénon, un Connect-Navigation, une sellerie cuir beige ou noire, un double toit ouvrant et une boite automatique avec commande séquentielle. Il conviendra de juger ce qui est optionnel dans chacune des trois finitions proposées pour connaître l'avantage client par rapport aux offres concurrentes.

Disponible au début de l'été 2005, la nouvelle Croma bénéficie d'un large choix de motorisations. En essence un 1800 cm3 de 136 chevaux ou un 2.2l de 147 chevaux et en diesel trois turbo multijet, les 1900 cm3 de 120 et 150 chevaux et le tout nouveau 2.4l de 200 chevaux dont les performances devraient en faire un « must » du segment. Bonne nouvelle, tous les diesel sont associés, soit à des boites à 6 rapports, soit à une transmission automatique.
Les prix ne sont pas encore connus mais des indiscrétions laissent penser que le modèle d'accès en diesel avoisinerait les 24.000 €.

FIAT Croma FIAT Croma

Avis des propriétaires

Commentaires