Salon de Genève 2005

BENTLEY Flying Spur

Jean-François Destin le 16/03/2005

Partagez

réagir

Majestueuse en restant discrète, racée sans avoir recours à des artifices ostentatoires, la nouvelle Continental baptisée Flying Spur a fait sensation sous les voûtes du Palexpo de Genève 2005.

Généralement, les constructeurs automobiles commencent par lancer une berline avant de proposer un coupé. Chez Bentley, on a fait l’opération inverse. Cette prestigieuse marque britannique rachetée en 1998 par le groupe Volkswagen a préféré « désembourgeoiser » un peu la gamme en créant d’abord le coupé Continental GT. Coup d’essai, coup de maître puisque cette sportive de très haut de gamme a conquis 4500 clients à travers le monde en 2 ans et demi. Au delà de tous les objectifs, ce succès a conforté les cadres de VW du bien fondé de construire une version 4 portes de la GT.

BENTLEY Flying Spur BENTLEY Flying Spur

Majestueuse en restant discrète, racée sans avoir recours à des artifices ostentatoires, la nouvelle Continental baptisée Flying Spur a fait sensation sous les voûtes du Palexpo de Genève. Tranchant véritablement sur les modèles hérités du Passé (Arnage, Arnage Limousine by Mulliner er Drophead coupé), la Flying Spur répond parfaitement aux aspirations d’aujourd’hui des clients fortunés en Europe, aux Etats unis, en Asie ou dans les pays du Golfe.

Comme l’affirme le Dr Franz-Josef Paefgen, chairman de Bentley, « la spécificité de cette somptueuse et spacieuse 4 portes a été de conserver le cœur et l’esprit d’un coupé à hautes performances ». Les stylistes et ingénieurs n’ont pas eu à forcer leur talent pour la « Spur » qui reprend intégralement l’avant et l’arrière de la GT, l’étirement de la plate-forme permettant d’intégrer deux ouvrants supplémentaires.

Avec un empattement porté à 3.065m (contre 2.745m), la 4 portes affiche des dimensions très supérieures à celles de la GT avec une longueur impressionnante de 5.307m (pour 2.11m de large et 1.479m de haut). L’habitabilité, nous avons pu le constater en montant à bord au Salon de Genève, constitue l’une des plus généreuses de la catégorie. Avec en prime un coffre dont la capacité passe de 370 à 475 dm3. Paradoxalement le poids, supérieur de 115 kilos seulement (.2.5t contre 2.385t), ne s’est pas envolé.

Cet écart réduit sur la bascule n’a pas nécessité un travail de préparation du W12 bi-turbo d’origine Volkswagen. Il délivre toujours la respectable puissance de 560 chevaux avec un couple phénoménal de 650 Nm à partir de 1600 tours/m. La transmission reste la boite automatique à 6 rapports avec commande séquentielle « Tiptronic ». En revanche, on ne bénéficiera pas tout à fait des mêmes performances que celles de la GT. Mais il est probable que les acheteurs de la Flying Spur se contenteront des 312 km/h en pointe et du 0 à 100 km/h en 4,9s. Mesquin d’en parler ici mais la consommation déjà de 17 litres sur la GT devrait friser les 20 litres !

Surdimentionnés sur la GT, les freins font l’affaire avec des disques de 405 mm à l’avant et 335 mm à l’arrière associés à un ABS de dernière génération. Toutes les autres données techniques restent inchangées et bien entendu la suspension assurée par un système pneumatique et la transmission intégrale.
Pour les amateurs, la Bentley Continental Flying Spur sera disponible en France à partir d’avril 2005 au prix de 174.000 €. Compte tenu d’un équipement pléthorique, les options seront rares mais on demandera tout de même au client s’il souhaite une banquette 3 places classique à l’arrière ou deux fauteuils individuels ! Réfléchissez.

BENTLEY Flying Spur BENTLEY Flying Spur
voir la fiche technique

Partagez

réagir

Avis des propriétaires

Commentaires