Salon de Genève 2003

LAMBORGHINI Gallardo

Jean-François Destin le 01/01/2003

Très attendue, la Lamborghini Gallardo est appelée à concurrencer la Modena de Ferrari.

Voir plus de photos

Devenue depuis 1998 l'une des composantes sportives du groupe Volkswagen/Audi, Lamborghini présentait à Genève la très attendue Gallardo. Très attendue parce qu'on parle depuis longtemps de cette " petite " Lamborghini appelée à concurrencer la Modena de Ferrari. Avec une longueur hors tout de 4.30m et une largeur de 1.90m, la Gallardo est loin du gabarit de la Murcielago qui accuse respectivement 28 et 14 cm de plus.

Pour mieux créer l'événement, le groupe allemand a distillé l'information sur cette dernière Lambo. Au Salon de Paris 2002 était seulement dévoilé le V10 5 litres de 500 chevaux. Cette fois, nous sommes en présence de la voiture complète dont la production en série a déjà commencé. Assez conventionnelle mais très pure et moins alambiquée que celle de la Murcielago, la silhouette a été initiée au cours de l'année 2000. D'après une étude réalisée dans les studios d'Ital Design de Giugiaro, le centre de style Lamborghini a fait progresser un projet sur lequel Luc Donckerwolke, patron du style Audi a apporté sa touche finale.

Moins originale que celle de la Modena, la présentation extérieure évoque avec élégance les hautes performances. On remarque le court capot avant, le poste de pilotage très avancé et un compartiment moteur arrière généreux pour abriter le V10 de 5 litres. Le galbe des ailes avant et du pavillon évoquant une légère houle contraste avec un arrière ramassé retaillé d'arêtes vives. Un ensemble consensuel mais d'une aérodynamique parfaite.

Cette carrosserie autoporteuse en tôles d'aluminium comprend des structures du même alliage selon le principe du spaceframe initié par Audi sur l'A8. Un choix coûteux mais indispensable pour contenir le poids (la Gallardo ne pèse que 1400 kg avec une répartition des masses de 42% sur l'avant et 58% sur l'arrière). Grâce à un centre de gravité très bas et malgré ses grandes roues de 19 pouces équipées de Pirelli Pzero, la " petite " Lamborghini semble collée à la route.

L'habitacle traité en noir ne témoigne d'aucune inspiration particulière des stylistes. On retrouve une console centrale se prolongeant entre les deux sièges et une petite visière derrière le volant pour abriter les cadrans de contrôle.

Plus Allemand qu'Italien, le V10 bénéficie d'une technologie dernier cri. Ce 5 litres longue course (82,5 x 92,8 mm) dispose entre autres d'un double calage de distribution variable et de tubulure d'amission à géométrie variable. Ouvert à 90° pour tenir moins de place en largeur, il développe 500 chevaux et un couple de 510 Nm à 4500 tours.

Ce V10 est relié à une boite robotisée à 6 rapports développée par Magnetti-Marelli (avec en option une commande séquentielle assortie de palettes derrière le volant) et à un système de transmission intégrale semblable à celui de la Diablo.

La Gallardo dont le nom évoque une célèbre race de taureaux de la région de Cadix (on reste ainsi fidèle aux vœux de Ferrucio Lamborghini, le fondateur né sous le signe du taureau) devrait être construite à 1350 exemplaires par an. En vente en France à la rentrée d'octobre 2003, son prix avoisine les 130.000€.

Avis des propriétaires

Commentaires