Salon de Francfort 2003

JAGUAR R-D6

Jean-François Destin le 11/09/2003

Au Salon de Francfort 2003, Jaguar a réussi à conserver un secret absolu lors de la première journée de presse sur R-D6.

Ce fut l'unique surprise du Salon de Francfort 2003. Mais une surprise de taille sur laquelle Jaguar a réussi à conserver un secret absolu jusqu'à midi lors de la première journée de presse. La veille, personne n'a même été autorisé à soulever un coin de la bâche pour obtenir quelques indices sur cette drôle de forme n'attestant rien de connu dans la gamme.

Alors que les journalistes du monde entier reçoivent la plupart des informations sur les nouveautés bien avant l'ouverture du Salon, la marque britannique a ménagé le suspens et réellement " dévoilé " ce coupé R-D6, ainsi baptisé parce qu'il s'agit d'un concept sportif (le R) abritant un diesel (le D) en version 6 cylindres (le 6).

JAGUAR R-D6 JAGUAR R-D6

Au moment où le constructeur de Coventry cède au diesel (avec la XT 2.0d déjà en vente et bientôt le break XT présent sur le stand de Francfort), il était important de démontrer que sportivité, distinction, charme britannique et moteur à gazole peuvent cohabiter sans écorner l'image de marque.

En découvrant la silhouette féline et racée du R-D6, on s'attend à trouver sous le capot un V6 3l préparé frisant les 250 chevaux. La déception s'atténue en consultant les caractéristiques du 6 cylindres frappé du sigle V-6 diesel Twin turbo. Il s'agit d'une version préparée de l'inédit propulseur diesel de 205 ch conçu et mis au point par les motoristes de Ford et de PSA Peugeot-Citroën et qui sera installé dès le milieu de l'année prochaine sur la S-Type. D'une grande légèreté grâce à son bloc-cylindre en fonte graphite, il délivre ici 230 chevaux.

Architecturé autour de la plate-forme raccourcie de la X-Type et d'un châssis tout aluminium, le coupé R-D6 ne mesure que 4.30m en longueur (4.67m pour la X-Type) mais ses généreuses dimensions en largeur (2.15m) et en hauteur (1.39m) permettent d'accueillir 4 personnes. Ce bon rapport gabarit/espace intérieur s'explique par un empattement de 2.84m et de faibles porte-à-faux avant et arrière (respectivement 800 et 695 mm).

Il ne faut pas un œil d'expert pour constater que Jaguar propose une carrosserie innovante. C'est vrai notamment pour les portes arrière s'ouvrant en sens inverse et pour la lunette de hayon se relevant sur le côté. Un clin d'œil à la vénérable Type E pourvue déjà d'une charnière latérale.

En marge de ces choix spectaculaires parfois difficile à gérer industriellement, Jaguar a voulu dévoilé aux observateurs attentifs quelques pistes sur l'évolution de son style dans les années à venir.

Ainsi la nouvelle interprétation des double optiques que l'on retrouvera sur la S-Type deuxième génération. A diodes électroluminescentes, ils sont plus efficaces et contribuent à une esthétique plus moderne. Même transfert en regard de la calandre et de l'absence de boucliers marqués (une solution élégante mais plus vulnérables aux petits chocs en ville). Les Jaguar de demain reprendront sans doute du R-D6 les poignées de portes pivotantes montées en affleurement et le double pot d'échappement en position centrale.

A Francfort, il était interdit de s'installer à bord de l'unique R-D6. A bonne distance, nous avons pu cependant remarquer des sièges moulés dotés d'une " dorsale " en cuir tendu prolongé par un retour appui-tête en cuir sur alu. Un cuir omniprésent et se présentant en deux variantes (aniline légèrement grainé ou noir épais). Double présentation également pour les boiseries en noyer d'Amérique noir satiné et vernissées comme sur la dernière XJ. Pour Ian Callum, directeur du design de Jaguar-Cars, cet habitacle est "le nec plus ultra des intérieurs sport de luxe".

Au volant du R-D6, le conducteur pourrait savourer la finition aluminium de la planche de bord et les cadrans noirs et céramique, le compte-tours (sportivité oblige) trônant en position centrale. Sur la console tout alu entre les deux sièges surgit la commande de la boite à 6 rapports.

A la lecture de cet article, ne rêvez pas trop en espérant une prochaine commercialisation. Le R-D6 restera unique mais la plupart des solutions esthétiques et technologiques se retrouveront sur les modèles à venir. Chez Jaguar, on ne s'endort jamais sur les lauriers.

Avis des propriétaires

Commentaires