Mondial de Paris 2004

CADILLAC SRX

Jean-Christophe Lefèvre le 25/09/2004

Si Cadillac s'est longtemps cantonné aux grandes berlines luxueuses, la marque huppée du N°1 mondial s'attaque aux 4x4 et SUV avec le SRX.

Voir la vidéo en HD

Si Cadillac s'est longtemps cantonné aux grandes berlines luxueuses, la marque huppée du N°1 mondial n'a pas pour autant laissé les niches de marché, 4x4 et SUV, aux concurrents. Le récent SRX en est la preuve parfaite et on retrouve les traits caractéristiques des récentes berlines Cadillac comme la CTS avec ses phares à la verticale, les lignes de la face avant taillées à la serpe et la calandre en V où trône l'emblème proéminent constitué par le blason de marque entouré de la couronne de lauriers. Moins baroque et lourd qu'auparavant mais tout aussi distinctif, ce design plaît aux Etats-Unis, on verra s'il en est de même en Europe...

Ce gros 4x4 des villes est développé sur la récente plate-forme Sigma qui autorise une transmission intégrale ou la propulsion, et qui sert aussi à la berline CTS. Ce SRX est donc disponible - aux Etats-Unis tout du moins - en 4x4 mais aussi en transmission aux roues arrière. Pour l'Europe et la France, seule la transmission 4x4 est importée, question d'image, et seulement avec la « grosse » motorisation : le « classique » V8 Northstar de 325 ch à 6 400 tr/mn et 418 Nm de couple à 4 400 tr/mn commun à toute la gamme Cadillac. C'est dommage car le « petit » 3.6 l V6 de 258 ch à 6 500 tr/mn est plein de nervosité et il est bien connu sur le Vieux Continent car venu tout droit de chez... Opel où il équipe la Signum et la Vectra. Il aurait permis de faire baisser les consommations moyennes qui atteignent pas loin des 17,5 l/100 km pour le gros V8 : préparez votre chéquier !

Dans les deux cas, la boîte est une GM Hydramatic à cinq rapports automatiques séquentiels capable de supporter le fort couple du V8 mais aussi les 339 Nm de couple à 2 800 tr/mn du V6 Opel qui se défend très bien puisqu'il affiche les mêmes performances (vitesse maximale supérieure à 200 km/h) pour une consommation inférieure d'un bon litre au minimum.

On mettra aussi à l'actif de ce SUV aux lignes acérées, des dimensions encore raisonnables avec 4,95 m de longueur, une largeur de 1,72 m pour un empattement conséquent de 2,96 m et un poids inférieur (de peu !) à deux tonnes. Une bonne habitabilité caractérise ce gros 4x4 qui peut être équipé en option d'une troisième rangée de sièges pour sa configuration 7 places. Pour que l'espace de chargement reste utilisable, cette troisième rangée de sièges s'escamote dans le plancher à l'aide d'un moteur électrique commandé par un bouton : très pratique ! A l'instar du reste de la famille Cadillac, le SRX est équipé en série du contrôle de stabilité Stabilitrac ainsi que des amortisseurs Magnetic Ride Control avec réglage de la hauteur d'assiette arrière. Toute cette sophistication technologique n'est pas facturée intégralement à l'acheteur puisque le prix de vente de ce SRX V8 de 4.6 l et 325 ch est de 60 950 euros, très compétitif par rapport à ses concurrents directs allemands. Il faut dire que pour l'Américain, la seule solution pour reconquérir un marché européen très exigent sur la qualité et les prestations, c'est encore de ne pas placer la barre trop haut. Cela sera t-il suffisant ?

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires