Mondial de Paris 2002

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 28/09/2002

En marge des grandes marques, le Mondial permet de découvrir de sympathiques petites voitures, qui s'adressent surtout à une clientèle de jeunes.

En marge des grandes marques et des voitures " sérieuses ", le Mondial permet de découvrir de sympathiques petites voitures, gros jouets pour jeunes adultes ou grands adolescents. Ces microcars s'adressent le plus souvent à une clientèle de jeunes - mais pas exclusivement -, et mis à part Matra et sa M72, ils sont proposés par de petits constructeurs courageux, qui se lancent avec audace dans des aventures dont le succès n'est pas écrit d'avance. C'est peu dire.

Présentée au Mondial 2000 et porteuse des gènes historiques de Matra, la M72 est apparue comme la nouvelle « Voiture des Copains ». On sait que la firme a perdu la construction de l'Espace, reprise par Renault sur son site de Sandouville. La production de l'Avantime, voiture de niche, ne pouvant à elle seule combler le vide, la marque que dirigeait Philippe Guédon se trouvait dans l'obligation de développer un concept novateur et original.

Compte rendu Compte rendu

Sorte de moto à quatre roues, dont l'aspect général évoque le buggy, la M72 se veut une voiture fun, simple, légère et accessible par son prix. Bâtie sur un châssis mixte acier-aluminium, la M72 est motorisée par un bicylindre Weber à injection de 750 cm3. Installée en position centrale arrière, cette mécanique est accouplée à une boîte de vitesses à variation continue. La M72 est équipée de quatre freins à disques.

Matra élargit sa clientèle potentielle en proposant, parallèlement à la version de 20 ch vue en 2000 (permis B1 accessible dès 16 ans), une M72 de 50 ch capable de rouler à 130 km/h (permis B). La conception modulaire de la voiture lui autorise une large gamme d'options et de couleurs, qui permet au client de personnaliser sa M72. Elle présente un autre avantage : la simplicité d'entretien et un minimum d'investissements en outillages pour les réparations.

Disponible au cours du second semestre 2003, la M72 sera distribuée en France par un réseau de 120 points de vente composé de concessionnaires et agents Renault, auxquels se joindront des professionnels des loisirs motorisés. La voiture sera également vendue directement sur Internet.

Si la M72 lorgne vers le buggy, la Triboo 43 de Don Foster se présente comme un roadster. Constructeur de karts et de scooters électriques à trois roues, Don Foster, qui est installé à Saint-Germain-des-Fossés dans l'Allier, est également sous-traitant des grandes marques automobiles dans leurs activités compétition.

Don Foster présente au Mondial un sympathique véhicule au design attrayant. Il s'agit toutefois d'un projet, qui mérite quelques évolutions. La carrosserie en polyester accueille trois places côte à côte, le volant étant placé au centre. La voiture reçoit quatre freins à disques.

Au choix, deux bicylindres essence Lombardini équipent le Triboo 43 : un 500 cm3 de 20 ch (permis B1) ou un 800 cm3 de 56 ch (permis B). Installés à l'arrière, ils sont accouplés à une boîte de vitesses à variation continue. Ils présentent la particularité intéressante d'être interchangeables. En achetant les deux mécaniques, un père peut donc à sa guise monter l'une ou l'autre, pour son fils de seize ans ou pour lui-même. La commercialisation est envisagée dans un délai d'au moins un an.

Egalement présentée comme prototype à la Porte de Versailles en 2000, la Ligier Be Up, un concept très fun, intermédiaire entre la voiture et le scooter, est commercialisée depuis 2002 au prix de 7000 €. Fabriquée à Vichy, sa production a atteint mille exemplaires.

Le design de la Be Up est dû à Robert Opron, mais il a été finalisé par Giugiaro. Construit sur un châssis modulaire en aluminium et doté de quatre freins à disques, le véhicule reçoit un bicylindre essence de 500 cm3 et 20 ch (permis B1).

Baptisé Be Run, un nouveau prototype fait ses débuts au Mondial 2002. Conçu comme un scooter à quatre roues, le nouveau-né sera disponible en trois versions de motorisations : 5 ch (sans permis), 20 ch et 50 ch. Sa commercialisation est prévue en janvier 2003.

Installé à Pierre-Buffière en Limousin, Chatenet est un constructeur bien connu de voitures sans permis haut de gamme - avec l'accent mis sur la sécurité. Son offre ne se limite toutefois pas à ces véhicules, puisque son modèle Barooder s'adresse aux détenteurs du fameux permis B1. C'est sur la base de ce dernier que la marque avait exposé au Mondial 2000 un projet de cabriolet. Deux ans plus tard, le Speedino revient à la Porte de Versailles, prêt à affronter la route.

Ce charmant cabriolet de poche à la ligne très gracieuse paraît plutôt destiné à une clientèle féminine. Il bénéficie d'un équipement complet : vitres électriques teintées, fermeture centralisée avec télécommande, capote et toit rigide amovible, etc. Motorisé par un bicylindre essence Lombardini de 500 cm3 et 20 ch (permis B1), le Speedino sera commercialisé au printemps 2003 au prix de 13490€ .

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de matramania
matramania a dit le 03-11-2011 à 13:47
Necesito informacion para recambios o moldes para fabricar y montar un matra m72 que tenemos en chassis,principal problema es la luna parabrisas,matramania@yahoo.es merci