Mondial de Paris 2002

JAGUAR XJ

Gilles Bonnafous le 28/09/2002

C'est dans le contexte heureux d'une entreprise en pleine croissance que la nouvelle Jaguar XJ est présentée en première mondiale au salon de Paris.

C'est dans le contexte heureux d'une entreprise en pleine croissance - les ventes ont dépassé l'an dernier et pour la première fois le cap des 100 000 unités - que Jaguar présente sa nouvelle XJ en première mondiale au salon de Paris. Exposée en aluminium poli, la voiture ne passe pas inaperçue.

La nouveau-née représente la septième génération XJ depuis le lancement du premier modèle. C'était il y a 34 ans, jour pour jour, le 26 septembre 1968. Entre temps, plus de 800 000 voitures ont été diffusées, ce qui représente plus de la moitié de la production totale Jaguar.

JAGUAR XJ JAGUAR XJ

Pour fêter cet anniversaire avec éclat, on aurait aimé une pointe d'audace dans le design du nouveau vaisseau amiral Jaguar - tout en respectant certes le classicisme qui sied aux modèles de la marque. Au lieu de cela, la firme a fait dans le conservatisme en présentant une ligne assez proche de celle de l'ancien modèle, modernisée par des éléments stylistiques inspirées des autres berlines de la gamme (dont la face avant).

Par rapport au modèle précédent, la nouvelle XJ est d'un gabarit plus imposant. L'empattement a été allongé, la voiture est plus longue, plus large et plus haute, ce dont profitent l'habitacle, qui a été avancé, et le coffre à bagages. La ceinture de caisse a été positionnée plus en hauteur et les roues repoussées aux angles. Le porte-à-faux avant est réduit et le pare-brise moins incliné. Si le capot est plus court, il conserve les formes caractéristiques de ceux de la famille XJ.

La carrosserie est maintenant réalisée en aluminium, d'où un gain de poids de 200 kilos par rapport à la précédente XJ. La caisse est construite grâce à une technique d'assemblage de type aéronautique par rivets et collage à l'aide d'un adhésif époxy. Sa rigidité a toutefois été améliorée de 60 %. La traverse le tableau de bord, la colonne de direction et des pièces utilisées dans les cadres des sièges recourent au magnésium.

Toutes les dimensions intérieures ont été augmentées : hauteur sous pavillon, longueur aux jambes et largeur aux épaules à toutes les places. Comme toujours chez Jaguar, la richesse de l'équipement fait de l'habitacle un cocon chaleureux et sensuel. La gamme XJ propose différents styles de finition, depuis la traditionnelle ronce de noyer sur les modèles Classique à la planche de bord avec érable teinté gris sur les versions à vocation sportive.

L'environnement du conducteur - tableau de bord, siège et commandes - est nouveau et toute l'ergonomie a été revue pour plus d'agrément. Le poste de conduite a été pensé pour le bien-être de celui qui est au volant : " Il n'est pas besoin d'être expert en informatique pour utiliser la nouvelle XJ. En effet, nos clients n'apprécient guère la technologie pour la technologie, ainsi que des équipements non souhaités qui viendraient gêner leur conduite. Aussi, dans le droit fil de la philosophie Jaguar, nous avons doté la XJ des technologies qui, par leur adéquation, renforcent l'agrément de conduite ", souligne fort justement David Scholes, ingénieur en chef du programme XJ.

La voiture est disponible avec un choix de quatre moteurs. Deux V8 (atmosphérique ou suralimenté) de 4,2 litres constituent le haut de gamme. Le moteur turbo délivre 406 ch et anime la XJR alors que, dans sa version atmosphérique, il développe 304 ch. A ces deux mécaniques, vient s'ajouter un nouveau V8 de 3,5 litres, qui fait ses débuts. Il dispose d'une puissance de 263 ch. Enfin, un V6 de 3 litres et 242 ch, également nouveau sur la XJ, est proposé comme moteur d'entrée de gamme - il marque le retour de la XJ6. Toutes ces motorisations sont accouplées à la transmission automatique ZF à six rapports introduite pour la première fois au début de l'année sur la nouvelle S Type.

Toutes les versions bénéficient de la suspension pneumatique à correcteur d'assiette. Cette dernière est associée à la suspension active à gestion électronique CATS, qui permet d'adapter, sans intervention du conducteur, les réglages de l'amortissement en fonction des conditions de conduite, et ce en quelques millisecondes.

La commercialisation de la Jaguar XJ est prévue pour le milieu de l'année 2003.

JAGUAR XJ JAGUAR XJ

Avis des propriétaires

Commentaires