Mondial de Paris 2002

GM Hy-Wire

Jean-François Destin le 28/09/2002

De tous les prototypes appelées à préfigurer les véhicules à pollution zéro de demain, le GM Hy-wire exposé au Salon de Paris apparaît sans doute comme l'un des plus avancés.

Voir plus de photos

De tous les prototypes appelées à préfigurer les véhicules à pollution zéro de demain, le Hy-wire exposé au Salon de Paris apparaît sans doute comme l'un des plus avancés. Son nom évoque sa double particularité, Hy pour Hydrogène et wire pour ses commandes électriques. Dérivé du concept Autonomy vu au Salon de Détroit puis à Genève 2002, le GM Hy-wire n'est pas une maquette statique mais bien un véhicule roulant dont les premiers essais ont été très prometteurs. L'objectif est de pouvoir proposer un modèle de série à un prix abordable à la fin de la décennie.

Véritable défi pour les ingénieurs chargés de concevoir les voitures de demain ne fonctionnant plus aux carburants d'origine fossile, la maîtrise de la pile à combustible apparaît incontournable dans l'état actuel de nos connaissances. Cependant deux voies sont possibles, soit l'hydrogène qui va servir à générer de l'énergie pour le moteur électrique est fabriqué à bord par l'électrolyse de l'eau ou par réformage (opération qui consiste à produire des molécules d'hydrogène à partir d'un carburant traditionnel) soit on stocke à bord de l'hydrogène à l'état liquide à -253° ( ! ) ou sous forme gazeuse à des pressions de 350 à 400 bars !

General Motors a choisi ce stockage sous pression pour Hy-wire dans trois réservoirs cylindriques intégrés au centre de la plate-forme. Il implique un réseau de distribution d'hydrogène dans les stations service ce qui n'est pas prévu à ce jour tant aux Etats-Unis qu'en Europe.

Le Hy-wire présent au Mondial est le fruit d'une collaboration internationale. Les américains de GM se sont chargés du châssis en aluminium et de l'intégration du système électrique. Les techniciens allemands du centre de recherches de Mainz-Kastel ont adapté la pile à combustible de 93 Kw (la même que celle qui permet au Prototype Opel Zafira Hydrogen3 de rouler à 160 km/h). SKF a mis au point les commandes électriques. Enfin, on s'en serait douté, la séduisante et moderne carrosserie en fibre de verre a été dessinée dans les ateliers de Bertone à Turin.

Lourd (1900 kg) et imposant, le GM Hy-wire se distingue des autres prototypes d'études par l'association de la pile à combustible avec un réseau de commandes électriques reléguant au musée toutes les encombrantes liaisons mécaniques. Comme on peut le constater en découvrant l'habitacle, véritable salon panoramique, cette technologie avant-gardiste permet de loger tous les systèmes de propulsion et de gestion dans la plate-forme épaisse seulement de 28 centimètres !

Débarrassé des pédales et du volant traditionnel, le conducteur se retrouve avec une unité de commande de type aviation appelé X-Drive. Les poignées servent entre autres à accélérer et à freiner et permettent en les basculant verticalement d'agir sur la direction. Un mouvement diamétralement opposé à celui du volant traditionnel et qui impliquera …de réapprendre à conduire !

Avis des propriétaires

Commentaires