Mondial de Paris 2000

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 30/09/2000

" Je ne suis pas celui que vous croyez ! ". Ainsi pourrait s'exprimer le moteur diesel par la bouche de son inventeur, le grand ingénieur Rudolf Diesel.

" Je ne suis pas celui que vous croyez ! ". Ainsi pourrait s'exprimer le moteur diesel par la bouche de son inventeur, le grand ingénieur Rudolf Diesel, dont il convient de rappeler que c'est notamment lors de son séjour à Paris qu'il mit au point son célèbre moteur.

Techniquement, le moteur diesel apparaît plus rationnel que les moteurs à allumage commandé. A bien des égards, il leur est supérieur. Et grâce à l'injection par rampe commune, il a récemment bénéficié d'un progrès décisif. De plus, en ces temps écologiques qui sont les nôtres, il faut souligner que, contrairement à une image d'Epinal, le diesel pollue moins (mis à part la question des particules en voie de règlement). Il rejette en effet un volume inférieur d'émissions nocives.

Compte rendu Compte rendu

Dopé en France par une fiscalité préférentielle (soit une volonté purement politique) que les Verts tentent stupidement de contrecarrer, le moteur diesel connaît dans l'hexagone, et depuis plusieurs années, une vogue sans précédent sur les voitures particulières. Fait nouveau, souligné par le Mondial, il gravit aujourd'hui les degrés qui le conduisent vers l'Olympe.

Haut de gamme, et même voitures de rêve, riment désormais avec diesel. Une promotion favorisée par un fonctionnement, qui a maintenant atteint un niveau sonore tout à fait acceptable. Depuis longtemps, Mercedes-Benz, pionnier dès l'avant-guerre du diesel adapté aux voitures particulières avec la 170 D, propose sa Classe S en version " mazout ". Du reste, cette dernière assure en France l'essentiel de la diffusion du modèle.

BMW n'est pas en reste. Avec la Série 7, son navire amiral, Munich a relevé le défi de Stuttgart en lançant l'année dernière la 740 D (V8 32 soupapes de 245 ch ), dont tout le monde s'accorde à vanter les mérites et les performances (242 km/h et 0 à 100 km/h en 8,4 secondes). Enfonçant le clou, BMW a présenté au Mondial une très exclusive BMW 740 D dotée du programme " Individual " de la marque. Avec ce modèle de rêve, tous les désirs du client sont pris en compte : couleurs, finition, cuir, bois précieux, équipements, électronique embarquée, télévision, DVD, etc. Le prix de la voiture exposée à la Porte de Versailles dépasse les 129 000 €…

Saab, qui jouit d'une image à la fois très clean et très chic, monte désormais un nouveau moteur turbo diesel de 125 ch sur sa 9-3. Par ailleurs, le constructeur suédois, propriété de GM, présentait en première mondiale à la Porte de Versailles un V6 3.0 TID de 3 litres de cylindrée. Développant 170 ch et 345 Nm de couple, cette mécanique, issue de son alliance avec Detroit, sera uniquement proposée sur le haut de gamme 9-5, et ce dès le printemps 2001.

Cerise sur le gâteau, Volkswagen exposait dans le hall 4 un tout nouveau V10 TDI (à 90°) de cinq litres (95,5 x 81 mm). Une belle sculpture développant 230 kW (315 ch) à 4000 tr/mn, avec un couple avantageux de 750 Nm à 2000 tr/mn : culasse en aluminium, deux ACT (2 soupapes par cylindre), bloc en aluminium et fonte, deux turbos et distribution assurée par une cascade d'engrenages. Ces données suffisent à situer les progrès considérables réalisés ces derniers temps dans la technologie diesel. Dans ce contexte particulièrement favorable au moteur " auto-allumé ", il faut citer MAN, le constructeur allemand de véhicules industriels, qui vient de dévoiler (lors du dernier salon de Frankfort) un superbe V10 à quatre ACT et quatre soupapes par cylindre développant la bagatelle de 700 ch…

A quand la Formule 1 motorisée par des V10 " mazout " ?

Avis des propriétaires

Commentaires