Mondial de l'automobile 2006

LEXUS LS 600h

Gilles Bonnafous le 11/10/2006

Lexus évolue doucement vers le tout hybride. Au 4X4 de loisirs RX 400h, viennent s'ajouter la GS 450h et la LS 600h, version hybride de la LS 460, vaisseau amiral de la marque.

Voir la vidéo en HD

Alors que Toyota cultive avec la Prius son image de constructeur "propre", Lexus, la marque de prestige du numéro un japonais, évolue doucement vers le tout hybride. Présentée au Mondial en première européenne, la Lexus LS 600h constitue la version hybride de la LS 460. Dix-sept ans après la première LS, les 460 et 600h inaugurent la quatrième génération de limousines de luxe de la firme. Pour concurrencer les Allemandes, Mercedes Classe S, BMW Série 7 et Audi A8, références du segment, la marque n'a pas lésiné sur les moyens. La commercialisation de la LS 600h interviendra en 2007.

La LS 600h est motorisée en mode essence par un V8 dérivé de celui de la LS 460 ; une mécanique sophistiquée équipée du système d'injection directe D-4S. Grâce à ses deux injecteurs par cylindre (l'un dans la chambre de combustion, l'autre dans le conduit d'admission), il conjugue les avantages de l'injection directe et indirecte. De plus, le V8 reçoit un système de gestion électrique de la distribution (variable en continu au niveau des soupapes et des arbres à cames d'admission). La cylindrée a été portée à 5 litres (contre 4,6 litres pour la 460). La puissance totale atteint 450 ch, dont 217 fournis par le moteur électrique.

Lexus annonce une consommation de 9,5 litres aux 100 km en cycle mixte et des émissions de CO2 ne dépassant pas les 220 gr/km. La Lexus LS 600h est par ailleurs équipée d'une transmission intégrale permanente. Pour faire face à l'augmentation de la puissance et offrir des accélérations linéaires, cette dernière travaille en tandem avec une nouvelle boîte variable en continu (CVT) à deux étages, gérée électroniquement.

Plutôt élégante malgré sa ligne assez massive et son gros nez (une énorme calandre), la LS 600h ne donne toutefois pas dans l'originalité. C'est peu dire que son design manque de personnalité, sa ligne apparaissant comme très inspirée de la Série 7. Elle est par ailleurs la première berline de la marque avec la LS 460 à être offerte en version longue.

L'habitacle offre un confort au plus haut niveau et une qualité de finition exceptionnelle. Le tout dans un silence de cathédrale. Comme toujours chez Lexus, l'équipement se révèle pléthorique. À l'image de l'aide au stationnement, grâce auquel le conducteur paramètre la place de la voiture dans l'écran de contrôle, celle-ci se garant alors automatiquement.

Quant au Pre-Crash System, il anticipe les risques de choc en déclenchant une procédure de sécurité. Déjà vu chez Lexus, ce système peut maintenant détecter les obstacles de nuit.

La Lexus LS 600h reçoit également un dispositif d'aide au maintien dans la file (baptisé LKA), qui intervient si le conducteur s'écarte de sa ligne, ainsi qu'un système de surveillance de la vigilance du conducteur. Par l'intermédiaire d'une caméra infrarouge disposée sur la colonne de direction, ce dernier freine la voiture et déclenche le système de pré-collision s'il détecte un manque d'attention du conducteur. Heureusement, les allergiques au tout-électronique pourront déconnecter ces équipements !

Grâce à un empattement allongé de douze centimètres, la version longue LS 600h L (5,15 m) bénéficie d'un espace arrière des plus généreux. L'habitacle offre un luxe inouï qui évoque celui de la Maybach. Réglables électroniquement et dotés d'une fonction de massage, les sièges mesurent la température du corps pour ajuster la climatisation. À l'arrière, leur assise s'allonge et vient soutenir les jambes, à l'image des sièges de première classe des avions de ligne. On ajoutera un système hi-fi vidéo avec écran de 9 pouces et pas moins de 19 haut-parleurs… Le tout dans un écrin de cuir et de bois précieux.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires