Geneva Classics 2007

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 18/10/2007

La deuxième édition de Geneva Classics s'est tenue du 4 au 7 octobre 2007 dans la cité de Calvin. Après un premier succès en 2006, la réussite fut à nouveau au rendez-vous.

La deuxième édition de Geneva Classics s'est tenue du 4 au 7 octobre 2007 dans la cité de Calvin. Après un premier succès en 2006 — une centaine d'exposants et plus de 14 000 visiteurs —, les organisateurs espéraient faire mieux cette année. A cette fin, les stands étaient plus nombreux avec le renfort de l'automobilia et de « l'art automobile » absents l'an dernier. La réussite fut à nouveau au rendez-vous avec un cru 2007 à 16 000 visiteurs, soit une progression de 10%.

Installé dans la vaste halle 7 de Palexpo (16 000 m2), Geneva Classics propose un concept de présentation aérée mettant en valeur les stands et les voitures. Le plan, non pas orthogonal mais agrémenté de courbes, rend la visite très agréable, sans parler des larges allées circulations. On respire à Geneva Classics !

Compte rendu Compte rendu

Geneva Classics se veut une manifestation de haut de gamme, d'où le refus des organisateurs des stands de pièces détachées contrairement à Rétromobile. De fait, le salon est de grande qualité et les voitures de très haut niveau.

Le visiteur était accueilli par un plateau particulièrement prestigieux de Bugatti, dominé par la Royale coupé Napoléon venue spécialement de Mulhouse. Cette reine était entourée d'une escouade de modèles de Molsheim qui lui rendaient les honneurs, dont deux Types 57 Stelvio et Atalante et un Type 46 Petite Royale.

Rare pépite réalisée par Ghia à trois exemplaires, une Jaguar XK 120 Supersonic était mise en exergue par sa disposition sur un podium à l'entrée du salon. Deux ont survécu, dont la voiture exposée qui appartient à un collectionneur lyonnais. Livrée le 20 mars 1954 à la Metro Goldwyn Mayer pour l'une de ses stars, Lana Turner semble-t-il, elle ne totalise que 4000 kilomètres. Cette XK 120 très spéciale, qui sortait de restauration, arbore le style flamboyant dû au talent de Mario Savonuzzi.

Trois constructeurs étaient représentés en tant que tels et installés sur des stands immenses. Renault Histoire et Collection présentait six modèles de haut de gamme, dont une 40 CV, une DG Victoria magnifiquement carrossée par Rothschild, un cabriolet Viva Grand Sport et un cabriolet Frégate Letourneur et Marchand. BMW exposait notamment un coupé 328 et une barquette 700 RS de compétition, tandis que Jaguar donnait à voir, entre autres, une Type C et une Type D.

Uniques, deux Alfa Romeo très spéciales ont retenu notre attention : une TZ1 Aguzzoli chez Bernard Marreyt et, sur le stand d'un club suisse, une Giulietta Sprint Veloce Zagato de 1957 recarrossée par Giovanni Michelotti en 1961 — la voiture recevant en même temps un moteur préparé par Conrero et porté à 1,5 litre. Tout aussi unique et originale était la Siata 208 S Bertone exposée par Bonhams.

Un stand « régional » fort intéressant réunissait un ensemble de modèles réalisés par des carrossiers suisses : Alvis TD 21 par Graber, MG TD Ghia-Aigle ou cabriolet Opel Kadett par Italsuisse (Genève). On citera encore au tableau d'honneur une Ferrari 268 SP de 1962, une 512 M et deux Maserati 250 F.

Simon Kidston, un marchand genevois, proposait quelques machines d'exception réservées à de très solides comptes bancaires (suisses). On se contera de citer une Ferrari California châssis court n°4095GT, une F40, une monoplace de F1 Lancia D50A de 1954, une D24, autre Lancia de compétition (Sport-prototype), une Porsche 959 ex-Herbert von Karajan et une Carrera GT…

La vente aux enchères organisée par Sportscar Auction offrait un plateau d'une richesse exceptionnelle, composé en particulier de voitures rares et originales. 70% des lots étaient d'origine helvétique, ce qui témoigne de l'opulence de la Suisse en voitures de collection — on le savait déjà ! Pas moins de trois Fiat 8V était réunies, une Série 2 et une remarquable paire de coupé et cabriolet carrossés par Vignale. Les vedettes de la vacation s'appelaient Porsche 935 K3, Bentley 4 1/2 Blower, Mustang Shelby 350 GT, Veritas BMW admirablement restaurée, BMW M1 et sept Bugatti (dont un tourer Brescia et deux Type 57 Ventoux et Stelvio) !

Plus de 70 voitures au total, parmi lesquelles un cabriolet Delahaye 135 M par Graber à la noble élégance, deux Lancia Aurelia B20 et B24, un cabriolet BMW 503 et une Bristol 401 cabriolet par le carrossier suisse Beutler. Pourtant, les résultats au marteau se sont révélés relativement moyens, en tout cas pas à la hauteur de l'excellence du plateau. La Suisse serait-elle frappée par la crise ?

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires