Ford Mustang, le mythe increvable

La Ford Mustang, née en 1964, fait encore rêver plus de quarante années après sa présentation.

sommaire :

FORD MUSTANG GT nouvelle génération

Jean Michel Cravy le 10/04/2006

Partagez

réagir

Plus que tout autre, la Mustang est un véritable mythe, le symbole de l’american way of life. Née en 1964, elle s’imposa immédiatement au monde comme l’icône de l’Amérique, à l’égal de la statue de la liberté. Après une longue et triste parenthèse, la Mustang nous est revenue, désirable comme au premier jour.
FORD MUSTANG
Ford
FORD MUSTANG
Ford
devant la Corvette. Elle a été diffusée, au cours de sa très longue carrière, à plus de huit millions d’exemplaires, dont un million de cabriolets. Elle fait l’objet d’un véritable culte au sein de 250 clubs qui lui sont dédiés à travers le monde, dont le plus important ne compte pas moins de 11 000 membres ! Dès sa naissance, en 1964, la Ford Mustang, qui a inventé un nouveau genre, la « pony car », s’est imposée comme une véritable icône, celle de la liberté et du plaisir automobile.

Certes, la vie de la Mustang n’a pas été un long fleuve tranquille. A la première génération (1964/1973) qui de pony car s’était progressivement muée en muscle car, a en effet succédé une longue théorie de modèles abâtardis, oscillants entre la laideur et l’insignifiance, animées (si l’on peut dire) de mécaniques anémiées d’à peine 140 chevaux… Mais le mythe a la vie dure et, enfin, le Phoenix est aujourd’hui ressuscité de ses cendres. La nouvelle génération de Mustang, dévoilée sous forme de concept car au Salon de Detroit en janvier 2003 sous le nom de Mach III, et présentée dans sa version définitive tout juste un an plus tard, a retrouvé toute la séduction du modèle d’origine.
FORD MUSTANG
Ford
FORD MUSTANG
Ford

FORD MUSTANG
Ford
FORD MUSTANG
Ford
Œuvre de J. Mays, vice-président et responsable du département conception et design de Ford, la Mustang new look fait largement référence au passé, tout comme la Ford GT, du même auteur, dévoilée un an plus tôt. La Ford Mustang du troisième millénaire rend un hommage appuyé à la Mustang fastback des années 64/67, sans aucun doute la plus désirable. On peut déplorer, sur un plan purement théorique, que cette démarche permanente de retour aux sources occulte la recherche d’un style franchement novateur. Mais on ne peut pas nier que la nouvelle Mustang fasse appel à des éléments de design parfaitement contemporains, avec des méplats très marqués, une ceinture de caisse haute et massive, et une distribution des proportions très moderne, qui ne doivent rien au passé. Et le résultat, en tout état de cause, est franchement plaisant et attirant, et c’est bien là l’essentiel.

Le coupé, commercialisé aux Etats-Unis depuis deux ans, avec deux motorisations (un V6 4 litres de 210 chevaux, vendu là-bas au prix d’attaque de 20 000 $, et un V8 4,6 litres de 300 chevaux), s’est vu complété par une version cabriolet à partir de janvier 2005. Ils en ont bien de la chance, les Américains ! Car malgré l’ardent désir des consommateurs français et aussi du patron de Ford France, la Mustang n’est officiellement pas importée chez nous. Ce n’est pas tellement une question d’homologation (Ford Espagne l’a, semble t’il, obtenue sans trop de difficulté). Mais la Mustang est victime de son succès. Ford US a bien du mal à satisfaire sa demande intérieure, alors les amateurs européens, vous pensez bien…
Intérieur Mustang cabriolet
Intérieur Mustang cabriolet Ford
FORD MUSTANG
Ford

Ford Mustang GT
Ford Mustang GT Motorlegend
Ford Mustang GT
Ford Mustang GT Motorlegend
Heureusement, tout espoir n’est pas perdu pour qui voudrait à tout prix acquérir la Mustang de ses rêves. Un importateur privé, American Car City (tel : 01 69 22 19 00) se charge de l’importation et de l’homologation à titre isolé de tous les modèles (V6, V8, coupé, cabriolet, boîte manuelle ou boîte auto). Les tarifs vont de 43 500 à 60 000 €. Ce n’est certes pas donné, mais c’est le prix pour s’installer à bord d’une voiture chargée du mythe américain, clé en mains. Et il est possible de la personnaliser à son goût (sièges sport en cuir, volant cuir à branches aluminium, parements alu au tableau de bord, configurateur de l’instrumentation qu’on peut faire évoluer selon une palette de 125 couleurs en fonction de l’humeur du jour, large choix de jantes, chaîne audio de grande puissance)… Les possibilités sont infinies.

Au-delà des modèles V6 et GT V8, American Car City importera également dans un proche avenir les versions coupé et cabriolet de la Shelby GT 500. Dotée d’un V8 5,4 litres de 450 chevaux, cette dernière fait explicitement référence aux versions musclées concoctées par Caroll Shelby, qui donnèrent aux Mustang des années 60 leurs lettres de noblesse en compétition. Pas de doute : le mythe Mustang est bel et bien ressuscité, et Ford est bien décidé à le faire vivre. Il y a deux ans, un concept car encore plus agressif avait été présenté, la Mustang GT-R, dotée d’une boîte 6 rapports séquentielle, et affichant la bagatelle de 500 chevaux. Celle-là, on attend encore qu’elle quitte la moquette des salons pour venir brûler du bitume. Patience, impatience…
Ford Mustang Shelby GT500
Ford Mustang Shelby GT500 Ford
Ford Mustang Shelby GT500 cabriolet
Ford Mustang Shelby GT500 cabriolet Ford
article précédent  La genèse du mythe Mustang

Page précédente
La genèse du mythe Mustang

article suivant FORD MUSTANG Shelby GT 500

Page suivante
FORD MUSTANG Shelby GT 500

Partagez

réagir

Commentaires