40 ans de Porsche 911 RS

Loïc Bailliard le 05/04/2012

Partagez

réagir
diaporama 28 photos 40 ans de Porsche 911 RS
Voir le diaporama
Parfois, une poignée d'initiales parvient à porter l'ensemble de la philosophie et de la légende d'une marque à elle seule. Ferrari GTO, Lamborghini SV, Aston Martin DB et... Porsche RS. L'apposition du fameux « Rennsport » sur une 911 assure son propriétaire qu'il dispose d'une véritable machine de course pour la route depuis la présentation de la Carrera RS 2.7 au salon de Paris en octobre 1972, il y a 40 ans.

Au début des années 70, les changements de réglementation dans le sport automobile mettent à la retraite la 917. Plutôt que de construire une nouvelle sportive dédiée, Porsche décide de s'attaquer au championnat GT européen avec sa 911. Si la 2.4 S était éligible en Groupe 4, Porsche savait qu'il lui manquait un peu de puissance et de légèreté pour véritablement se distinguer. Les ingénieurs réalèsent donc le bloc de 6mm, installent des éléments en fibre de verre, affinent l'acier pour le reste et retouchent l'aérodynamique de la 911 en soufflerie. Au final, la Porsche affiche désormais une cylindrée de 2,7 litres, 210 chevaux et, évidemment, le fameux aileron en queue de canard.

Afin d'homologuer sa création en compétition, Porsche doit commercialiser un minimum de 500 exemplaires de la Carrera RS. Dévoilés au public le 5 octobre 1972 à Paris, la légende veut que les 50 premiers furent vendus dans la journée et les 450 suivant avant la fermeture du salon ! Au final, la demande fut telle que Porsche fabriqua 1580 exemplaires de la 911 Carrera RS 2.7 entre 1973 et 1974. La même année, la marque fait évoluer le bloc et l'aérodynamique de la RS et produit une poignée d'exemplaires de cette nouvelle version 3 litres.

Il faudra ensuite attendre 1984 pour retrouver le blason sur la version SC/RS type 954. En 1992, c'est au tour de la type 964 d'adopter le fameux patronyme avec deux déclinaisons, une 3,6l et une 3,8l encore plus agressive et exclusive. Trois ans plus tard, la nouvelle 993 subit le même traitement.

Outre le passage au refroidissement liquide, la 911 type 996 marque en 2003 un autre changement chez Porsche. La version atmosphérique la plus extrême et la plus proche des modèles de course de la 911 ne se baptise désormais plus Carrera RS, mais GT3 RS. Un blason que la 997 continuera à porter en 2006 avec sa première série, puis en 2009 après son facelift. Cette 997 phase 2 marque également la première utilisation du blason RS sur une 911 Turbo de route avec la très exclusive GT2 RS en 2010. Dernière descendante de cette lignée à l'heure actuelle, la 911 GT3 RS 4.0 dévoilée en 2011 est également l'une des sportives les plus pures, les plus « analogiques », encore commercialisée. Des caractéristiques qui paraissent en parfait accord avec la philosophie Rennsport.

Avec une telle lignée derrière elle, la future 911 GT3 RS type 991 aura fort à faire pour convaincre les puristes que son virage technologique n'a pas entaché sa philosophie. En attendant, on ne peut que souhaiter un bon anniversaire au sigle le plus mythique de Porsche.

Tags liés


Commentaires

Derniers diaporamas photo

Diaporama : Pas de crise au salon de Shanghai

Diaporama : Pas de crise au salon de Shanghai

Premier salon automobile de 2021, Shanghai a accueilli un nombre important de nouveautés ainsi qu'un public aussi nombreux que lors de son édition de 2019.
Diaporama : Les nouvelles Youngtimer de l'année

Diaporama : Les nouvelles Youngtimer de l'année

Anti-chambre de la collection, la catégorie des Youngtimer - des voitures âgées de 20 à 30 ans - séduit de plus en plus de Français.
Diaporama : Jaguar Type-E, les 60 ans d'une diva

Diaporama : Jaguar Type-E, les 60 ans d'une diva

A son apparition, la Type-E a eu l'effet d'une bombe, ajoutant une bonne dose de glamour à l'image de Jaguar.
Diaporama : Les plus gros flops de l'histoire automobile

Diaporama : Les plus gros flops de l'histoire automobile

Retour sur les flops automobiles qui se sont pris les pieds dans le tapis. Il y en a pour tous les goûts : des sportives et des populaires, des autos à plus de 100 000 euros ou à moins de 2 000...
Diaporama : La saga des GTI Peugeot

Diaporama : La saga des GTI Peugeot

Alors que Peugeot a abandonné l'appellation GTI au profit du nouveau label Peugeot Sport Engineered, revenons en images sur presque un demi-siècle de sportives « made in Sochaux ».
Diaporama : Les 20 plus grosses enchères de 2020

Diaporama : Les 20 plus grosses enchères de 2020

Malgré la crise de la covid, un joli paquet de voitures ont dépassé le million d'euros, même si l'ère des records semble bel et bien révolue.
voir plus de diaporamas