< retour

Essai SEAT Leon Cupra R

Julien Marcos le 30/07/2018

A quelques mois de la retraite, la Seat Leon s'offre une version ultime baptisée Cupra R. Une série spéciale, pas si spéciale.

Voir la vidéo en HD

Une R pour amateurs

La berline compacte de la firme de Martorell entame sa fin de carrière avant de céder sa place à une toute nouvelle génération attendue pour la fin de l'année. Un futur opus qui utilisera une plate-forme MQB modifiée avec l'objectif de progresser notamment en habitabilité, une caractéristique qui n'est pas la qualité première du modèle actuel. A noter que cette future quatrième génération de Leon verra d'ailleurs la gamme Cupra devenir une branche à part entière, et plus seulement une « version » comme sur l'actuelle.

Voir plus de photos

Série limitée

Pour fêter cette transition, Seat a récemment dévoilé sa voiture de série la plus performante de son histoire : la Leon Cupra R. Disponible en édition limitée à seulement 799 exemplaires, dont seulement 30 pour la France, la Seat Leon fait donc ses adieux de la plus belle des manières, avec un modèle qui fera le bonheur des collectionneurs. On se souvient d'ailleurs qu'en son temps, la Renault Clio Williams avait réalisé le « buzz » et continue d'entretenir la flamme des amateurs de bombinettes.

Une signature spécifique

A l'instar de la Williams, la Seat Leon Cupra R reçoit un traitement esthétique inédit. A commencer par ses ailes élargies, par son spoiler, par son diffuseur et par son becquet arrière en vrai carbone. Selon le constructeur, l'aérodynamique a été améliorée de 12%. Si la Française recevait un traitement « or », l'Ibère multiplie les inserts cuivrés sur les jantes, les rétroviseurs, logos... On aimera... ou pas ! Si le dessin extérieur de la Leon reste tout à fait actuel, l'habitacle commence à dater. En particulier au niveau de sa console centrale. Cet intérieur reste aussi trop austère, et les petites attentions liées à cette série limitée sont selon nous trop timides : numéro de production, inserts en faux carbone, mais en revanche du vrai Alcantara sur le volant et sur les sièges, dont le maintien est d'ailleurs plutôt bon.

Pas de 310 ch pour la France

Un petit coup sur le démarreur donne vie au 4 cylindres 2,0 litres Turbo partagé par bon nombre de modèles du Groupe VW. Homologué avec 300 ch en version DSG, il gagne 10 étalons sur la version à boîte mécanique, voulue encore plus sportive. Malheureusement, cette version n'est pas commercialisée en France. En matière de performances mécaniques, la Seat Leon Cupra R n'évolue pas fondamentalement par rapport à la Cupra normale, dont la puissance est identique. Néanmoins, la compacte espagnole envoie du lourd, avec un 0 à 100 km/h expédié en 5,7 secondes. C'est mieux que la Renault Mégane RS, que la Honda Civic Type-R, et la Peugeot 308 GTI. Et puis, par rapport à bon nombre de ses concurrentes, la cylindrée de 2,0 litres permet à la Cupra R d'offrir une meilleure souplesse et de meilleures reprises. Un petit coup sur la pédale de droite, et la Seat réagit avec vigueur.

Une traction très efficace

Une puissance généreuse qui s'accorde plutôt bien à la traction, avec une motricité maîtrisée, du moins sur sol sec. Avec sa monte pneumatique de qualité, son différentiel électronique... l'Ibère avait déjà de bons arguments en Cupra. La version Cupra R y ajoute un carrossage négatif plus conséquent, un amortissement plus viril, des voies élargies de 2 cm et des disques avant au diamètre supérieur. Une recette qui rend la berline espagnole plus précise en conduite ultra sportive, avec cette faculté à encaisser le couple étonnante pour une traction, mais l'on regrette que la direction n'ait pas été davantage modifiée pour améliorer encore le ressenti à haute vitesse. Un mot aussi de la sonorité, qui, si elle n'est pas désagréable en soi, manque encore de lyrisme.

À retenir

La lecture des tarifs a de quoi donner la jaunisse. La Seat Leon Cupra R est en effet vendue 45775 euros, soit une augmentation de 8465 euros par rapport à la Cupra. Certes l'équipement est plus riche (GPS, système audio Beats, sièges baquets, alarme, pack Hiver...), mais la pilule est difficile à avaler, d'autant que la version à boîte manuelle de 310 ch est indisponible. Il faut vraiment avoir le coup de cœur.
points fortsTraction de qualité, performances supérieures à la moyenne, confort sauvegardé, dotation généreuse
points faiblesPas de version 310 ch en France, tarif excessif, sonorité à améliorer
14.3

20
Les chiffres
Prix 2018 : 45775 €
Puissance : 300 ch
0 à 100km/h : 5.7s
Conso mixte : 6.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

SEAT Leon ST Cupra 300 4Drive
SEAT Leon ST Cupra 300 4Drive

La Seat Leon Cupra adopte (enfin) la transmission intégrale et gagne (encore)...

SEAT Leon ST Cupra 290
SEAT Leon ST Cupra 290

Pour refaire parler d'elle dans une catégorie des super-GTI en pleine...

SEAT Leon ST Cupra 280
SEAT Leon ST Cupra 280

Une compacte avec 280 chevaux sous le capot et 587 litres dans le coffre ? Ne...

Tous les essais SEAT
BMW M850i xDrive Coupé
BMW M850i xDrive Coupé

Pour remplacer sa Série 6, BMW ressort un numéro 8 qui ne lui a pas toujours...

PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line
PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line

Dans un segment dominé par le conformisme, le nouveau break Peugeot impose un...

NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch

Même si son succès commercial ne se dément pas, le Qashqai a décidé d'évoluer...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires