Essai MERCEDES SLK 55 AMG

Vincent Desmonts le 18/12/2012

Le nouveau Mercedes SLK 55 AMG se résume en deux chiffres : 421 chevaux dans 4,15 mètres de long. Un concentré de plaisir et de sensations !

Voir la vidéo en HD

Présentation

Vous avez un peu plus de 87 000 € sur le compte en banque et cherchez un engin compact, fun et polyvalent ? Ne cherchez plus : le nouveau Mercedes SLK 55 AMG a tout pour vous séduire ! Côté style, il donne l'impression de déborder de partout, avec ses hanches larges, sa partie avant percée d'ouïes de ventilation et ses deux doubles sorties d'échappement. Il faut dire que sous son capot gronde un V8 5,5 litres de 421 chevaux ! Avec une telle cavalerie, les performances impressionnent : 4,5 secondes de 0 à 100 km/h, 250 km/h en vitesse maxi (jusqu'à 280 km/h en option) et des reprises explosives. Reste que la fougue d'un gros V8 associée à l'empattement d'une Nissan Micra incite à la prudence sur sol glissant, même si l'ESP reste de quart pour éviter toute dérobade scabreuse sur route humide.

Mais pour lâcher totalement la bride, mieux vaut avoir l'espace d'un circuit : le SLK 55 AMG dévoile alors son véritable tempérament, celui d'un formidable joujou dopé aux stéroïdes ! Tel un petit chiot, le Mercedes SLK 55 AMG adore jouer, et n'attend que votre ordre pour faire fumer ses pneus arrière. Les dérives sont amples mais faciles à contrôler et à entretenir. Une formidable école du « drift » ! Cerise sur le gâteau : une fois votre envie d'orgie de travers satisfaite, le SLK 55 AMG vous ramènera à la maison dans un confort surprenant, tout en maîtrisant sa consommation. Une polyvalence étonnante, facturée au prix fort : 87 300 € hors options.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Si vous trouviez le Mercedes SLK normal un peu trop sage, la version AMG devrait vous satisfaire. Au programme des transformations : un bouclier avant et des optiques spécifiques qui virilisent sa face avant, des grosses jantes, un diffuseur arrière inédit percé de deux doubles sorties d'échappement, et un discret becquet de malle. Et pour lever toute équivoque quant au pedigree de l'engin, les ailes avant s'ornent d'un monogramme « V8 AMG ». Juste pour mettre le point sur les « i » vis-à-vis de ceux qui trouveraient incongru de glisser un huit cylindres sous le capot d'un petit roadster !

Dans l'habitacle, les modifications sont plus subtiles. On note immédiatement le nouveau volant à double méplat et les sièges griffés AMG. Mais le Mercedes SLK 55 se distingue également par son instrumentation modifiée, ses palettes (en métal) au volant, ses baguettes de seuil de portières ou ses tapis de sol AMG. L'équipement s'enrichit également des réglages électriques des sièges (avec mémoires), du chauffe-nuque Airscarf et d'une chaîne Hi-Fi Harman/Kardon. En revanche, il faudra passer par les options pour s'offrir la sellerie cuir étendue jusqu'à la planche de bord et aux contreportes (1 500 €), le démarrage sans clé Keyless Go (900 €), le toit vitré pouvant s'assombrir par simple pression sur un bouton (2 400 €) ou... les pare-vent transparents Airguide (350 €). Généreusement dotée en option, notre modèle d'essai atteignait 103 630 € !

Mécanique et châssis

Le Mercedes SLK 55 bénéficie du tout dernier V8 5,5 litres AMG, mais dans une variante dépourvue de toute suralimentation. Portant le nom de code M 152, ce bloc dispose d'une injection directe par injecteurs piézoélectriques, mais également d'un système de désactivation des cylindres lui permettant de fonctionner comme un V4 lorsqu'il est faiblement sollicité. Combiné à un taux de compression élevé (12,6 : 1) et à l'habituel arsenal « écolo » (récupération d'énergie au freinage, start/stop...), ce SLK 55 AMG se paie le luxe de passer sous la barre des 200 g/km de CO2.

Il est associé à une boîte automatique à 7 rapports optimisée par AMG et à un échappement à clapets destiné à offrir une sonorité caverneuse en conduite sportive, mais une signature auditive discrète en « cruising ». Côté châssis, le SLK 55 AMG se dote d'un amortissement raffermi et d'une direction plus incisive. Moyennant 4 700 €, il reçoit en prime le Pack Performance AMG, qui inclut des suspensions encore plus fermes, des disques de freins avant en composite et un différentiel autobloquant. Notre modèle d'essai était doté de ce pack, ainsi que du relèvement de la vitesse maxi à 280 km/h, facturé pour sa part... 2 700 €.

Sur la route

Au premier abord, l'engin intimide. Avec 421 chevaux, un poids plutôt coquet (plus de 1,6 tonne) et un empattement court, on se dit que sortir un tel engin du garage, alors que les températures sont négatives et que blanchit la campagne, n'est pas forcément la meilleure idée. Pourtant, le trajet se déroule sans encombre, le SLK 55 AMG faisant patte de velours et affichant une sérénité rassurante sur ces routes piégeuses. Bercé par la belle stéréo et « cocooné » par les sièges chauffants, on se détend petit à petit. Une quiétude seulement troublée par une fermeté un peu excessive des suspensions « super sport » du Pack Performance AMG. Pendant ces longs trajets routiers, le V8 fonctionne souvent sur la moitié de ses cylindres, comme sur l'Audi S7 Sportback... mais avec des résultats plus convaincants : après 120 kilomètres de ville, de route et d'autoroute, l'ordinateur de bord annonce une consommation de « seulement » 10,6 l/100 km. Étonnant !

Mais nous sommes arrivés sur le circuit de la Ferté-Gaucher, et il est temps de voir ce dont cette Mercedes est capable. Sans surprise, les performances sont coquettes, même si ce V8 AMG atmosphérique n'a pas la poigne de fer de ses acolytes suralimentés, ni la rage de l'ancien bloc 6,2 litres. On regrette en outre une certaine lenteur de la boîte, qui rechigne parfois à rétrograder. Heureusement, tout ceci est vite oublié dès que l'on perce à jour le caractère primesautier de ce roadster musclé. Au volant du SLK 55 AMG, on a en effet l'impression de piloter une Mazda Miata sous stéroïdes : la facilité avec laquelle la bête se laisse domestiquer est du même acabit, si bien que l'on est tout de suite en confiance. Les virages du circuit de la Ferté-Gaucher s'enchaînent et à chacun, le roadster Mercedes semble vous encourager à conduire « par les portières » ! Une demande à laquelle on s'empresse d'accéder, en jetant sans arrière-pensée le SLK 55 AMG dans les virages et en laissant l'abondant couple disponible (et le différentiel autobloquant!) faire le reste. Un vrai bonheur, à fort potentiel addictif !

À retenir

Roi du « drift », mais suffisamment confortable pour envisager de longs parcours avec sérénité, le Mercedes SLK 55 AMG offre une polyvalence inattendue sur un roadster à priori exclusif. Son plus gros défaut reste cependant son tarif, plutôt élevé par rapport à la concurrence, même si le SLK conserve une longueur d'avance sur ses rivaux d'Outre-Rhin en matière de puissance pure.
points fortsCaractère « joueur » affirmé, moteur performant et mélodieux, confort général préservé, mode 4 cylindres efficace, boîte automatique douce.
points faiblesTarif élevé, options chères, boîte auto un peu lente, suspensions fermes (avec le Pack Performance AMG).
17.1

20
Les chiffres
Prix 2012 : 87 300 €
Puissance : 421 ch
0 à 100km/h : 4.6s
Conso mixte : 8.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 12/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES SLK 350
MERCEDES SLK 350

Troisième génération du roadster à toit rétractable, le nouveau Mercedes SLK...

MERCEDES SLK 350
MERCEDES SLK 350

Alors que la menace de l'Audi TT se fait de plus en plus pressante, Mercedes...

MERCEDES SLK 350
MERCEDES SLK 350

Sans céder au confort et au luxe, le Mercedes SLK 350 affirme son caractère...

Tous les essais MERCEDES
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

VOLVO S60 T8 Polestar Engineered
VOLVO S60 T8 Polestar Engineered

Hybride rechargeable, la mécanique combinant essence et électricité de la...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Azerbaïdjan
Azerbaïdjan a dit le 24-04-2015 à 23:19
franchement je changerais pas ma caisse actuelle pour cette guimbarde
avatar de coolisplay
coolisplay a dit le 31-05-2013 à 08:16
Bonjour tous le monde ,Mercédés SLK , pas besoin pour la photo il y a en a un peu partout .Et les premières sorties en 32 AMG sont performantes pour l'époque alors mêeme celui qui peut en acheter une de ce modèle pourvu qu'elle soient en parfait état est une merveille pour les vacances d'étè .Un SLK c'es t le must de la marque à l'étoile qui sait bien comment convaincre un néophyte averti , ou un jeune conducteur amateur de sensation qui peut vraiment conduire un bolide qui se maîtrise , avec une virilité certaine à acquérir ,qui se démontre par la sagesse , et l'art de la maîtrise .Il est certain que le style est celui de la marque Mercédés , et les modèles se suivent et ne dérogent pas d'un iota à la réputation AMG ,Hans ALbrecht doit bien être richissime puisque ce modèle de coupé SLK fait tout le temps des éloges .Le système est bien rodé , et on dirait que rien ne peut changer .Allors que le produit est très cher à l'achat du neuf , De 87 OOO Eu jusque 1O4 OOO Eu ,ouaip ,