Essai MERCEDES ML 350

David Lamboley le 31/10/2011

D'une génération à l'autre, les modèles Mercedes perpétuent les essentiels sans jamais s'écarter du cahier des charges initial. Le nouveau ML n'échappe pas à cette règle.

Voir la vidéo en HD

Présentation

En 1997, Mercedes est l'instigateur d'un nouveau genre automobile appelé Sport Utility Vehicule à travers son ML, une automobile à mi-chemin entre le gros break de luxe et le 4x4 pur et dur. Cette troisième génération ne bouscule pas vraiment le cahier des charges défini il y a quatorze ans. Volume habitable, luxe, excellentes capacités routières et possibilités étendues hors des sentiers battus, et pourquoi pas performances : tout cela est ici préservé, amélioré, affiné. Le ML 2011, change de robe : lignes plus tendues, faciès modernisé, il est aussi plus long et plus large que l'ancienne mouture. L'habitacle, totalement repensé, n'a rien à envier aux grosses berlines de la marque en termes de luxe ou d'ergonomie.

Mais l'un des aspects les plus étonnants du ML, c'est sa capacité de crapahuter comme aucun autre SUV de sa caste sur des chemins difficiles. La suspension pneumatique à hauteur de caisse variable et la transmission à répartition automatique du couple peuvent être épaulés au choix par des barres antiroulis déconnectables ou un Pack spécifique qui étend les possibilités de la transmission. Côté mécanique, notre modèle 350, doté du V6 essence délivrant 306 ch, ne consomme désormais plus que 8,8 litres de moyenne, soit 3 litres de moins que le précédent V6 3,5 litre délivrant 272 ch ! Les SUV premium, que l'on croyaient emportés dans la tourmente « anti 4x4 », jugés trop polluants, montrent qu'ils sont parfois plus doués que les berlines et les breaks conventionnels… Le tarif, enfin, 58 900 euros, soit 1,6 % d'augmentation par rapport à l'ancien ML 350.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

La règle d'or, chez Mercedes, consiste notamment à ne pas bousculer les codes établis. Il existe pourtant chez le constructeur de Stuttgart un certain nombre d'éléments nouveaux depuis quelques années, notamment en termes de design, et ce sur la majorité des Mercedes. Les lignes plus acérées, les flancs sculptés, la croupe musclée ou le nouveau faciès plus vertical sont autant d'éléments constituant le « nouvel air de famille ». Si le ML « W166 » de 2011 change de style, il préserve beaucoup de l‘ancienne génération « W164 » lancée en 2005, qui elle-même perpétuait la lignée esthétique du « W163 » de 1997. En d'autres termes, le nouveau ML ne va pas aussi loin en termes d'évolutions stylistiques que les berlines de la marque. On retrouve ce qui a fait le succès du ML : un certain équilibre malgré le gabarit imposant, la ligne de toit fuyante ou le montant de custode trapézoïdal. Ce sont surtout les flancs sculptés, les plis ou les arêtes en grand nombre, y compris sur le bouclier, ou l'aile arrière musclée –comme les berlines de la marque- qui interpellent.

A l'intérieur, le changement est plus radical. La planche de bord apparaît plus horizontale dans son architecture, laissant une console centrale nettement plus dégagée dans sa partie basse. Les aérateurs ronds traditionnels laissent place à des éléments plus conventionnels. Mais c'est surtout en termes de finition et d'ergonomie que les choses progressent, avec des commandes bien pensées et bien positionnées. Le ML se « berlinise » agréablement et peut même se targuer d'offrir un environnement digne d'une limousine en piochant dans certaines combinaisons de matières et d'habillages.

Mécanique, châssis

Cette nouvelle mouture, techniquement basée sur la précédente génération, se distingue par quelques améliorations structurelles. Mercedes annonce une rigidité de la coque accrue, permettant aux trains roulants de travailler de façon encore plus discrète. Il est question ici de filtration des vibrations, d'acoustique optimisée, de douceur de fonctionnement… Dans le genre, le ML se pose en véritable référence. Il reste aussi un engin capable de se muer en baroudeur à la demande grâce à une transmission intégrale à répartition du couple automatique, affinée dans ses réactions, prompte et efficace dès que le terrain se dégrade. Le ML va plus loin en proposant comme de coutume un Pack « On&Off Road » à 2400 euros, qui permet un blocage de différentiel central à 100%, une gestion spécifique des paramètres de la boîte de transfert, de la suspension pneumatique, du moteur, de la direction et du contrôle de stabilité selon le mode choisi.

C'est d'ailleurs cette double personnalité qui en a fait une véritable star du segment. On rencontre le ML dans le monde entier…surtout en ville ! Finalement, le fait de savoir que l'on peut faire revêt plus d'importance que de le faire vraiment ! Le ML nouvelle mouture affine aussi ses prestations routières. La suspension pneumatique autorise un confort remarquable dans le mode le plus doux ou des appuis plus fermes en mode sport. De quoi apprécier les 306 ch de notre modèle essence V6 3,5 litre ML 350 Blue Efficiency (à ne pas confondre avec le ML 350 Blue Tec, doté d'un V6 3 litre délivrant 258 ch), qui gagne ainsi 34 ch et modère remarquablement son appétit. Mercedes annonce un gain de 3 litres de moyenne par rapport à l'ancienne mouture, soit 8,8 litres/100 km. Notons que dans quelques mois, le ML 300 Blue Tec Hybrid (224 ch, 5,7 litres/100 km) viendra batailler dans le segment effervescent des SUV « verts »…

Sur la route

Sans aucun doute typé confortable, le ML 2011 se positionne, en termes de caractère et de « toucher de route », dans un registre bien à lui. Dynamiquement en deçà des sportifs que sont les Porsche Cayenne ou BMW X5, le gros SUV étoilé privilégie l'homogénéité. Il est avant tout un voyageur hors pair. Frappant de confort, notamment en termes de bruits de roulements, il se montre efficace et très rassurant, y compris à bon rythme. Car il sait également se prendre au jeu…jusqu'à un certain point. On se rend vite à l'évidence : la masse importante le gêne aux entournures (2130 kg à vide), et l'impression de mener une auto dynamique s'efface peu à peu à mesure que le rythme s'accroit. Rien de plus normal.

Les 306 ch suffisent portant à se hisser au niveau de la concurrence en termes de performances. Les accélérations ne sont pas pour autant vertigineuses, avec un 0 à 100 km/h revendiqué en 7,6 secondes. Même s'il fait parfois oublier son appartenance au monde des SUV, notamment grâce à une ergonomie très typée berline, le ML n'en reste pas moins un gros tout-terrain luxueux taillé pour les vacances en famille.

À retenir

Difficile de lui trouver un défaut rédhibitoire. Cette troisième génération de ML améliore chaque point de détail sans jamais brouiller les codes établis et sait préserver ce qui a fait son succès : qualité de fabrication, prestations routières, capacités hors-asphalte, confort et rigueur. Un super break familial, en quelque sorte.
points fortsBelle homogénéité, agrément de conduite, acoustique et filtration des vibrations améliorés, position de conduite, aspect extérieur, finition intérieure, capacités hors-asphalte.
points faiblesOptions chères, masse importante, performances juste dans la moyenne.
15.2

20
Les chiffres
Prix 2011 : 58900 €
Puissance : 306 ch
0 à 100km/h : 7.6s
Conso mixte : 8.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES ML 63 AMG
MERCEDES ML 63 AMG

Imaginez le cocktail : prenez un des plus gros moteur de chez Mercedes-AMG,...

MERCEDES ML 320 CDI
MERCEDES ML 320 CDI

Pionnier des SUV 4X4 de luxe, le Mercedes ML lancé en 1997 connaît...

MERCEDES AMG GT 4 portes 63S
MERCEDES AMG GT 4 portes 63S

Modèle le plus puissant de la gamme AMG, la GT Coupé 4 portes 63S se pare...

Tous les essais MERCEDES
SEAT Leon Cupra R ST
SEAT Leon Cupra R ST

Avant de tirer sa révérence, l'actuelle Seat Leon se décline dans une ultime...

ABARTH 595 Competizione
ABARTH 595 Competizione

Lancée en 2008, la bombinette Abarth est toujours au catalogue. Certes, elle...

PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP
PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP

La 308 GTi a reçu un filtre à particules pour se conformer aux nouvelles...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de koko123456
koko123456 a dit le 24-04-2012 à 13:18
Sympa votre essai du premier Bluetec essence!!!! C'est pas plutot un gasoil (bluetec=diesel/blue efficiency=essence)
avatar de Dydy
Dydy a dit le 17-12-2011 à 11:56
juste sublime
avatar de Brendy
Brendy a dit le 05-11-2011 à 19:29
Essai intéressant. Bravo.