Essai MERCEDES AMG CLA 45 S Shooting Brake

Stéphane Schlesinger le 23/03/2020

La Mercedes-Benz CLA 45 AMG S Shooting Brake bat tous les records pour une compacte : longueur (4,70 m), et surtout puissance (421 ch). Mais lui reste-t-il une once de raison ?

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Conciliation des extrêmes

Vous rêviez des supercars des années 80 ? Désormais, leurs performances sont accessibles à une simple compacte. Prenez la Mercedes-AMG CLA 45 S. Son moteur, le 4-cylindres de série le plus puissant du monde, développe 421 ch, soit 21 de plus que le V8 biturbo d'une Ferrari 288 GTO ! Surtout l'AMG se veut polyvalente, sans exiger de compétences particulières en matière de pilotage. Pour ce faire, le constructeur a particulièrement soigné la transmission. Celle-ci, intégrale, comporte une répartition variable du couple non seulement entre les trains roulants mais aussi entre les roues arrière. Comment y parvient-elle ? Deux embrayages multidisques ont été installés de part et d'autre du pont arrière, qui peuvent soit freiner une roue soit au contraire l'accélérer, comme sur l'ancienne Focus RS. Elle s'allie à une boîte à double embrayage comptant huit rapports.

Voir plus de photos

Un moteur de records

Le moteur 2,0 l présente une puissance spécifique exceptionnelle pour un véhicule de série : 210,5 ch/l. Quant au couple de 500 Nm : énorme, lui aussi ! Pour aboutir à un tel résultat, les ingénieurs ont installé un turbo à double entrée monté sur roulements, refroidi par air, eau et huile. Capable de tourner à 16 900 tr/min, il souffle jusqu'à 2,1 bars, une valeur très élevée. Les soupapes ont été agrandies, l'échappement fluidifié et la pression d'injection culmine à 200 bars. Comme toute cette énergie dégage de la chaleur, le refroidissement a été particulièrement soigné : le bloc et la culasse disposent chacun de leur propre pompe à eau. Côté trains roulants, c'est moins spectaculaire. On trouve à l'avant des jambes McPherson, à triangulation simple (mais en aluminium), et à l'arrière un essieu à quatre bras. Curieusement, l'amortissement piloté demeure optionnel, et il est impossible d'obtenir des freins carbone-céramique. Heureusement, les disques perforés sont généreusement dimensionnés : 360 mm à l'avant (pincés par des étriers fixes à 6 pistons). Esthétiquement, des ailes élargies, des boucliers plus agressifs, un museau allongé et une calandre évoquant celle de l'AMG GT singularisent la CLA 45 des versions non sportives. A l'intérieur, on note le volant à méplat, alors que des sièges intégraux sont montés en série. Ils sont très confortables, et la position de conduite n'appelle pas de critique, au contraire de certains matériaux... Devant soi, on a la fameuse dalle numérique, très flatteuse mais pas toujours ergonomique et fastidieuse à paramétrer à son goût.

Familiale et supercar à la fois

En mode Comfort, on est surpris par la progressivité de la mécanique et la douceur de la suspension. Sur route, on note tout de même des bruits de roulement assez gênants, alors que les aides à la conduite sont irritantes, car par exemple, elles appliquent très souvent du couple sur le volant, estimant qu'il faut corriger à tort la trajectoire. Alors on débranche tout, et on profite de la puissance. Oui, on est collé au siège, tandis que le moteur monte en rugissant jusqu'à 7 000 tr/mn. Surtout que la boîte ultrarapide n'interrompt pas l'accélération. Mais celle-ci n'est pas brutale : l'auto pèse près de 1 700 kg. En mode Sport +, le rapport reste engagé même quand on bute sur le rupteur, la direction s'affermit (elle est trop légère sinon), comme l'amortissement. Cela rend l'auto précise et agréable à mener sportivement, alors que le grip important profite à son efficacité. Seulement, le volant filtre trop les remontées d'informations de cette AMG, certes sous-vireuse à la limite, mais aimant pourtant bouger du popotin, au lever de pied et lors d'accélérations en appui (fonction Drift). Sur les aspérités, elle secoue mais conserve la trajectoire en courbe, alors que, bizarrement, elle a parfois du mal à tenir son cap en ligne droite. Heureusement, le freinage est surpuissant. Au final, on est surpris par cette CLA, pratique et douce en usage familial, véloce et efficace en conduite sportive. Si elle sait rester sobre (moins de 10 l/100 km), elle reste très coûteuse. Mais y a-t-il un break plus puissant au même prix ? Non.

À retenir

Le Mercedes CLA 45 S AMG Shooting Brake concilie les extrêmes. Confortable et spacieux, il accueille toute la famille avec ses bagages, alors que son moteur de 421 ch lui confère des performances de supercar des années 80. Très sûr, il ne demande pas de compétences de pilotage particulière, la transmission et les suspensions étant conçues pour rendre tout facile. Pour autant, il sait distraire en survirant avec son mode Drift. Reste qu'il filtre trop les remontées d'informations et coûte très cher. Cela dit, il n'existe à son prix pas de break plus puissant.
points fortsPerformances de tout premier plan, mécanique souple et docile, efficacité, freinage, facilité de conduite, confort général, polyvalence, présentation flatteuse.
points faiblesDirection peu communicative, aides à la conduite intrusives et pas toujours fiables, bruits de roulement, détails de finition, amortissement piloté en option, prix élevé.
15.6

20
Les chiffres
Prix 2020 : 88 700 €
Puissance : 421 ch
0 à 100km/h : 4s
Conso mixte : 8.4l/100
Emission de CO2 : 191 g/km
Notre avis
Note de coeur : 15/20
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 13/20

Partagez

réagir

Derniers essais MERCEDES

MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake
MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake
MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line
MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line
MERCEDES CLA 45 AMG Shooting Brake
MERCEDES CLA 45 AMG Shooting Brake
Tous les essais MERCEDES

Avis des propriétaires

Commentaires