Essai HONDA Civic

Jean-François Destin le 20/12/2005

Quasi identique au prototype dévoilé au Salon de Genève 2005, la 8ème génération de Honda Civic s'avère être un grand cru.

Voir la vidéo en HD

Présentation

La Civic est à Honda ce que la Golf est à Volkswagen et la Clio à Renault. Un fond de commerce, une icône et une vitrine de savoir-faire. Depuis 1972, 7 générations (représentant 16 millions de ventes) plus ou moins inspirées se sont succédées, la 5ème entre 1991 et 1995 ayant été, avec le modèle originel, la plus attractive et, in fine, la plus prisée par la clientèle branchée des beaux quartiers. Mais curieusement, les spécialistes du marketing ont pris peu à peu le pas sur les designers, les modèles rentrant dans le rang pour ne pas déplaire. Après les banales 6 ème et 7ème générations, Honda a décidé de refrapper fort au point de surprendre voire de choquer. Quasi identique au prototype dévoilé au Salon de Genève 2005, la nouvelle Honda Civic innove de partout. Par sa silhouette aérodynamique très typée, sa face avant futuriste et une planche de bord digne d'un module spatial. Certains diront : trop c'est trop et ça cache quelque chose. Et bien non, la Civic numéro 8 s'avère être un grand cru. Moins longue, moins haute et plus large que la précédente, elle se permet d'être plus accueillante, plus pratique et d'offrir une modularité exclusive.

Au plan technique, la firme japonaise fait honneur à une réputation retrouvée. Par des trains roulants modernes et très efficace, une direction électrique mais de référence, des freins endurants et une batterie de moteurs modernes. Si le 1400 cm3 de 83 chevaux (non disponible durant nos essais) paraît un peu juste, le client pourra choisir entre un inédit 1800 VTEC à essence et le fameux diesel 2.2l déjà monté sur l'Accord, le CR-V et le FR-V, tous deux affichant 140 chevaux. Le i-CTDI considéré comme le meilleur diesel 4 cylindres du marché concernera selon Honda France 80% des 3000 Civic prévues en 2006. Disponible dans un premier temps uniquement en 5 portes (les clenches arrière dissimulées dans le haut du montant central font penser à un coupé), la Honda Civic apparaîtra plus tard en 3 portes et durant le deuxième trimestre 2006 avec la boite robotisée i-Shift. Mr Takayoshi Koyama, Vice Président de Honda Motor Europe est resté très évasif quant à l'arrivée d'une nouvelle Civic R de 200 chevaux ou plus. Il serait dommage que Honda très impliqué dans le sport (en F1 entre autres) délaisse ce créneau surtout en disposant d'un châssis aussi performant. Exclusivement conçue pour le marché européen et fabriquée en Angleterre, la nouvelle Civic coûtera entre 17.400 € et 28.000 € selon les motorisations et les finitions.

HONDA Civic HONDA Civic

Habitacle

Prenez une planche de bord de monospace puis celle d'une berline et superposez-les et vous obtiendrez le curieux «melting pot» que l'on découvre lorsqu'on s'installe à bord de la Civic. A l'heure où les constructeurs s'évertuent à faire disparaître ou a regrouper boutons et commandes, Honda effectue le chemin inverse pour surprendre mais aussi, nous assure t-on, pour améliorer la sécurité. Ainsi ces deux visières installées en escalier qui permettent au conducteur de repérer sa vitesse sur le gros compteur digital sans presque quitter la route des yeux. Même avantage pour l'écran de navigation implanté tout à côté. Plus près, derrière le beau petit volant à trois branches, se découvre un gros compte-tours façon jeu vidéo entouré de quelques témoins. A portée de main droite se trouve la commande de climatisation et en haut de la console la radio et le bouton de navigation. Un essaimage un peu alambiqué susceptible d'amuser le client. Pour faire sport, Honda a cédé à la mode du bouton de lancement du moteur à gauche du volant alors qu'il est nécessaire de tourner la clé à droite. Inutile et superflu.

Liée à la forme ronde et aplatie de la voiture, la surface vitrée limitée ne génère pas une grande luminosité et la vision dans le rétroviseur se trouve perturbée par un espèce d'aileron destiné tout autant à la rigidité du large hayon qu'à l'esthétique arrière. L'essai nous démontrera aussi que la vision ¾ arrière médiocre incite à retenir l'option de l'aide au stationnement. Ergonomiques, bien enveloppants et confortables, les sièges font référence (mais pas leurs réglages) et la place à l'arrière reste convenable en regard des dimensions extérieures. En plus d'un grand coffre modulable, les acquéreurs disposeront d'un escamotage très pratique des sièges arrière (sans enlever les appuis-tête) pour obtenir un plancher plat et, astuce inédite, de la possibilité de replier les mêmes sièges arrière à la verticale pour remiser des objets hauts et encombrants derrière les sièges avant.

HONDA Civic HONDA Civic

Sur la route

Mais une Honda s'apprécie surtout «en live» sur la route. Et mise à part une suspension un peu ferme, la japonaise ne déçoit pas. C'est essentiellement au volant de la version i-CTDI que nous avons effectué notre essai sur un tracé tourmenté et sélectif. Le châssis et ses liaisons au sol offrent une excellente motricité et un amortissement étonnant. Rien ne paraît pouvoir perturber l'équilibre et surtout la neutralité de la tenue de route de la Honda Civic. Coup de maître aussi au niveau de la direction électrique qu'un néophyte assimilera à une direction a crémaillère tant elle est agréable, précise et sensitive.

Quant au moteur 2.2l CTDI de 140 chevaux réaménagés pour tenir sous le court capot de la Civic, il nous a moins impressionné que sur l'Accord, se montrant un peu rugueux, un tantinet moins discret et pas franchement sobre (plus de 8 litres aux allures soutenues). Une donnée à tempérer en usage quotidien grâce au bon étagement de la boite à 6 rapports (rare dans cette catégorie de berlines compactes).

À retenir

A n'en pas douter, la Civic fera date dans l'histoire de Honda et les clients l'achèteront sur un coup de foudre. Une pulsion qu'ils ne regretteront pas car au delà d'une présentation audacieuse, cette nouvelle berline possède de solides arguments au niveau du châssis, du moteur diesel et d'un agrément de vie à bord décalé. A cela s'ajoute la qualité Honda qui permet à la marque d'offrir 3 ans de garantie ou 100.000 kms mais aussi une garantie de …12 ans contre les risques de corrosion, de 10 ans pour le châssis et de 5 ans sur la ligne d'échappement !
points fortsDesign audacieux et réussi, planche de bord originale (trop ?), comportement routier, moteur diesel, direction, voiture silencieuse, rapport dimension/habitabilité, habitacle astucieux et pratique, garanties multiples.
points faiblesSuspension un peu ferme, visibilité arrière, finition perfectible, réglage des sièges, hauteur sous pavillon à l'arrière, consommation, pas de vraie boite automatique, pas de diesel d'entrée de gamme, pas de roues de secours.
Les chiffres
Prix 2005 : 28 000 €
Puissance : 140 ch
0 à 100km/h : 8.6s
Conso mixte : 5.1l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

HONDA Civic Type R
HONDA Civic Type R

Ne vous fiez pas aux apparences. Version après version, la Civic Type R...

HONDA Civic Type R
HONDA Civic Type R

Dans la famille des tractions compactes, la course à la puissance et aux...

HONDA Civic Type R
HONDA Civic Type R

La nouvelle Honda Civic Type R promet plus de plaisir avec une puissance...

Tous les essais HONDA
ASTON MARTIN DBS Superleggera
ASTON MARTIN DBS Superleggera

Pour répliquer à la Ferrari 812 Superfast, voici qu'Aston Martin dégaine sa...

MERCEDES A35 AMG 4 Matic
MERCEDES A35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires