< retour
  • FORD FIESTA 1.0 ECOBOOST 140 CH ST LINE

Essai FORD Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch ST Line

Vincent Desmonts le 12/03/2018

En attendant la ST, prévue pour cet été, la Fiesta se décline dans une version 140 ch qui affiche déjà des prétentions sportives. Mérite-t-elle le détour ?

L'âge de raison

Si elle n'a pas jamais été au sommet de la hiérarchie des GTI, la Ford Fiesta a toujours cultivé une fibre sportive, que ce soit à l'époque des XR2i ou, plus récemment, avec la dernière Fiesta ST. Celle-ci n'avait certes pas la puissance des ténors de la catégorie, mais elle compensait avec un caractère enjoué qui la rendait très attachante. Elle reviendra sur la nouvelle génération en juin prochain, avec un inédit 3-cylindres 1.5 turbo de 200 ch. En attendant, Ford nous gratifie, comme sur les précédentes Fiesta, d'une version « pas GTI mais presque ». Celle-ci s'est successivement appelée Sport Platinum (en 2011, avec un 1.6 de 134 ch), puis Red/Black Edition (en 2014, avec le 1.0 EcoBoost de 140 ch). Elle s'appelle désormais Fiesta 1.0 EcoBoost ST Line, et affiche toujours 140 ch. Mais, curieusement, d'une génération à l'autre, le 3-cylindres a perdu en couple : si la précédente Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch affichait 210 Nm dès 1 400 tr/min, la nouvelle doit se contenter de 180 Nm à 1 500 tr/min.

Voir plus de photos

Plus d'efficacité, moins de fun

Pour ne rien arranger, la Fiesta a grandi (9 cm de plus en longueur) et a forci (+ 73 kilos sur la balance). Ford continue d'annoncer un 0 à 100 km/h en 9 s, comme sur l'ancienne version. Pour autant, volant en mains, la Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch ne fait plus tout à fait preuve du même entrain. Malgré la nouvelle boîte à 6 vitesses (à la commande très agréable mais à l'étagement discutable), les relances manquent de nerf, et les accélérations n'impressionnent guère. On apprécie toujours le couple abondant à mi-régime, mais le parfum sportif s'est envolé. En outre, le 3-cylindres apparaît légèrement moins doux en ville, avec un certain manque de progressivité à basse vitesse. Côté châssis, commençons par la bonne nouvelle : les freins à tambours à l'arrière de l'ancienne génération ont enfin laissé place à des disques ! Du coup, l'ensemble résiste nettement mieux à l'échauffement qu'auparavant, et si le contact avec la pédale apparaît un peu spongieux, l'efficacité est au rendez-vous sur la durée. On retrouve par ailleurs le point fort habituel des Ford : un très bon compromis confort/tenue de route. L'amortissement bien calibré digère efficacement les routes les plus défoncées, et tout juste relèvera-t-on quelques trépidations à basse vitesse, auxquelles la surmonte en 18 pouces de notre modèle d'essai (option 300 €) n'est sans doute pas étrangère. La moins bonne nouvelle, c'est qu'en grandissant, la Fiesta s'est assagie sur le plan du comportement routier. L'agilité marquée de l'ancienne génération laisse place à une stabilité à toute épreuve, avec un train arrière verrouillé. Moins de fun, donc, mais en contrepartie plus de quiétude sur les longs trajets. Dommage que la direction soit curieusement muette sur l'état de la route : peu de sensations filtrent au travers du volant. Heureusement, le train avant efficace trouve toujours du grip !

Elle a (presque) tout d'une grande

Clairement, cette nouvelle Fiesta a mûri et s'est embourgeoisée. Cette version est d'ailleurs désormais déclinée en version 5 portes, choix qui était refusé à ses devancières. La citadine Ford n'a par ailleurs jamais été aussi bien insonorisée : bruits de roulement et remous aérodynamiques sont parfaitement bien filtrés, même sur autoroute. En outre, l'ergonomie a beaucoup progressé, avec notamment un large écran tactile (en option) très réactif et doté d'une interface intuitive. La Fiesta propose par ailleurs des équipements encore peu fréquents à ce niveau de gamme, comme la surveillance des angles morts (500 €), le régulateur de vitesse adaptatif (650 €) ou même... le volant chauffant (150 €) ! Reste qu'eu égard aux dimensions extérieures plutôt généreuses pour la catégorie, on est un peu déçu par l'habitabilité : les places arrière manquent d'espace aux jambes, tandis que le coffre ne propose que 292 dm³ de volume, contre 355 pour la Seat Ibiza 1.5 TSI 150 FR, sa rivale naturelle.

À retenir

En grandissant, la Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch a un peu perdu son âme d'enfant. Moins joueuse, un peu plus empruntée, elle a mis l'accent sur l'efficacité et le confort, quitte à perdre le côté amusant qui faisait tout le charme de l'ancienne version. Ce faisant, elle séduira peut-être une clientèle plus large. Mais pour les amateurs de sportivité, elle garde un arrière-goût de trop peu.
points fortsComportement routier efficace, amortissement bien calibré, insonorisation soignée, moteur souple, commande de boîte agréable, ergonomie en progrès, équipements high-tech.
points faiblesSensations émoussées, châssis verrouillé, habitabilité décevante, trépidations à basse vitesse.
13.3

20
Les chiffres
Prix 2017 : 19 750 €
Puissance : 140 ch
0 à 100km/h : 9s
Conso mixte : 4.5l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 15/20

Autres articles pouvant vous intéresser

FORD Fiesta ST Plus (3 p.)
FORD Fiesta ST Plus (3 p.)

La Fiesta ST faisait l'unanimité pour son caractère de GTI authentique et...

FORD Fiesta ST200
FORD Fiesta ST200

Avec ses 182 ch, la Fiesta ST était en retrait face à la concurrence. À...

FORD Fiesta Black Edition
FORD Fiesta Black Edition

Ford nous livre une nouvelle variante sportive de sa Fiesta. Plus modeste que...

Tous les essais FORD
LOTUS Exige Sport 380
LOTUS Exige Sport 380

Souvent, quand un constructeur développe trop loin une auto déjà ancienne, il...

MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line
MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line

La précédente Classe A avait réussi sa mue en devenant une berline compacte...

PORSCHE 718 Cayman GTS
PORSCHE 718 Cayman GTS

S'il se décline désormais en GTS, le Porsche 718 Cayman conserve son...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires