Essai BMW M3

Jean-François Destin le 05/12/2000

Plus encore que la BMW M5 et son gros V8 de 400 chevaux, la BMW M3 réunit toutes les valeurs chères à BMW M, la division sportive de la marque de Munich (anciennement Motorsport).

Présentation

Plus encore que la M5 et son gros V8 de 400 chevaux, la BMW M3 réunit toutes les valeurs chères à BMW M, la division sportive de la marque de Munich (anciennement Motorsport). Performances exceptionnelles, châssis remarquable de rigueur et d'équilibre, six cylindres de 343 ch souple et puissant à tous les régimes font de ce coupé d'exception la sportive 4 places la plus rapide du marché. Plus " méchante " que celle du précédent modèle, la carrosserie a fait l'objet d'une personnalisation plus sportive et marquée sans supporter des appendices aérodynamiques gratuits ou de mauvais goût. Faire l'essai d'un telle machine relève d'une partie de gendarmes et de voleurs pour éviter les contrôles de vitesse. Heureusement, nous avons pu tourner sur le sélectif circuit d'Albi et apprécier le lot d'équipements dont bénéficie la voiture et qui intègrent notamment l'antipatinage et le contrôle de freinage en courbe.

En accusant 300 kilos de moins que la M5 et une meilleure répartition des masses, la BMW M3 se révèle plus facile à piloter. Si la vitesse de pointe a été bridée électroniquement à 250 km/h, les vraies performances se trouvent dans les accélérations et les reprises. Il ne faut que 5,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et 24,2 secondes pour abattre le kilomètre départ arrêté. Mieux, passer de 80 à 120 km/h en quatrième ne prend que 5,3 secondes, ce qui témoigne d'un juste étagement des six rapports de la boîte de vitesses. Vendue 56620 €, la BMW M3 reste pour l'instant sans concurrence au niveau du prix, les modèles de référence les plus proches (Mercedes, Maserati ou Porsche) dépassant largement les 60880 €. A noter qu'un cabriolet M3 de mêmes caractéristiques est apparu au printemps 2001.

Voir plus de photos

Châssis

Bien que la masse et les dimensions de la M3 aient légèrement progressé, les techniciens ont eu pour objectif d'améliorer la maniabilité et la sûreté de la voiture notamment sur les routes hivernales. Les trains roulants de l'ancienne M3 (considérée déjà comme la " Best Handling Car " par le magazine américain Car and Driver), ont été optimisés et surtout allégés. A l'avant, les triangles obliques sont en aluminium matricé, tout comme le triangle supérieur de la suspension arrière, assortie d'une bielle en V pour assurer une fixation rigide des éléments de l'essieu à la structure. En accord avec la suspension " Sport M ", les ressorts et les amortisseurs adoptent un réglage ferme.

Mais outre la présence du DSC (contrôle dynamique de stabilité), la M3 bénéficie d'un nouvel autobloquant variable. Développé en collaboration avec la société GKN Viscodrive, il préserve la motricité et l'adhérence des roues arrière même sur des terrains à faible adhérence et en fort appui dans les virages serrés. Enfin, la BMW M3 évolue sur des pneus (Conti ou Michelin) spécialement étudiés pour répondre aux contraintes et aux performances élevées. Un contrôle détecte toute perte de pression supérieure à 50 % et l'indique au conducteur par un voyant. En l'absence de roue de secours, le système MMS permet de réparer et d'obturer des trous allant jusqu'à 6 millimètres.

Moteur

Cœur noble de la M3, le 3,2 litres a vu sa puissance au litre passer de 100 à 106 chevaux. Pour répondre aux critiques de la clientèle, la courbe de puissance a été modifiée pour accroître les ressources de la voiture à moyen et haut régime. Désormais unique pour tous les pays du monde (le 6 cylindres de l'ancienne M3 recevait des modifications pour s'adapter aux différentes législations), le 3,2 litres a vu certains de ses composants rectifiés.

On citera seulement le vilebrequin allégé, un refroidissement accru près des chambres de combustion, une alimentation en huile fiable, régulière et insensible aux accélérations transversales et longitudinales et toujours le système Vanos de calage variable des arbres à cames. D'une sonorité métallique envoûtante, le 6 cylindres de la M3 associé à une boîte à six rapports fait partie des meilleures motorisations actuellement disponibles sur le marché. Surtout vu sa consommation très faible eu égard aux performances et qui dépasse rarement les 13 litres, même à cadence élevée.

Design

Selon le vœu de ses clients, BMW a offert à la nouvelle M3 une personnalisation sportive plus marquée. On remarque un capot moteur (en alu) plus bombé, un large bouclier avant intégrant des antibrouillards, de grandes prises d'air et le repositionnement des fameux " naseaux ". Elargies de deux centimètres, les ailes avant supportent des ouies et le sigle M3. Les caches latéraux de bas de caisse, le becquet à la pointe du couvercle de malle, les quatre sorties d'échappement chromées et les jantes M Styling en alliage léger à double branche contribuent également à la silhouette musclée de ce coupé hors normes.

Sur la route

Mis à part une suspension un peu raide (admissible sur une voiture aussi performante), la M3 bien menée offre des sensations extraordinaires. Son impressionnante efficacité est liée à son excellent rapport poids/puissance, sa répartition des masses (50 % à l'avant et à l'arrière) et un ensemble moteur/boite unique en série (seule la Porsche Carrera et ses 300 chevaux peut soutenir la comparaison).

Les vitesses de passage en virage obtenues sans jamais se faire peur viennent de la formidable motricité du train arrière, des barrières électroniques qui veillent (on peut toutefois débrancher l'antipatinage), de l'autobloquant de dernière génération et de la puissance du freinage (qui a cependant atteint ses limites d'endurance lors de notre test sur circuit).

Equipements

La M3 possède tous les équipements de sécurité et de confort haut de gamme : une climatisation régulée avec microfiltre et touche recyclage et capteur d'ensoleillement, l'ordinateur de bord, l'autoradio CD BMW Business, le réglage électrique à mémoire pour le siège conducteur, le volant cuir M multifonctions, les cadrans de contrôle à fond gris, le compte-tours à zone rouge variable, le contrôle de pression des pneus, la suspension sport M, le rétroviseur intérieur anti-éblouissement électrochrome, les phares au Xenon et la sellerie tissu/cuir Nappa.

Prix

La BMW M3 coûte 56620 €, soit 2130 € de plus que l'ancien modèle. Un faible supplément alors que le six cylindres a vu sa puissance passer de 321 à 343 chevaux et que l'équipement a été sérieusement revu à la hausse. En série, la M3 dispose d'inserts métallisés brillants et d'un garnissage tissu floqué et cuir. Une finition bois précieux en érable est accessible moyennant un supplément de 470 € ! Un peu mesquin tout de même... A titre de comparaison, la Mercedes CLK 55 coûte 82115 €, la Maserati 3200 GT 80980 € et la Porsche 911 Carrera 75115 €.

Les chiffres
Prix 2000 : 58600 €
Puissance : 343 ch
0 à 100km/h : 5.4s
Conso mixte : 11.9l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW M3 GTS
BMW M3 GTS

La M3 GTS est une sacrée bête ! Dopée aux amphétamines, elle est l'ultime...

BMW M3 Cabriolet
BMW M3 Cabriolet

D'une facilité de pilotage insoupçonnée à très haute vitesse, la BMW M3...

BMW M3 (E92)
BMW M3 (E92)

Icône vénérée depuis plus de 20 ans parmi les sportives 4 places, la BMW M3...

Tous les essais BMW
ASTON MARTIN DBS Superleggera
ASTON MARTIN DBS Superleggera

Pour répliquer à la Ferrari 812 Superfast, voici qu'Aston Martin dégaine sa...

MERCEDES A35 AMG 4 Matic
MERCEDES A35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires