Essai BMW 435d xDrive

Loïc Bailliard le 22/12/2014

Dans le catalogue de la BMW Série 4, la version la plus puissante est un Diesel. Avec une boîte automatique et un transmission intégrale imposées, parvient-elle tout de même à séduire l'amateur de conduite ?

Voir la vidéo en HD

Couteau suisse

Voilà, vous pouvez oublier tout ce que vous pensiez savoir à propos de BMW. Aujourd'hui, à moins de se tourner vers le département Motorsport, la version la plus puissante et la plus performante du coupé BMW Série 4 est un Diesel. Avec 313 ch, la 435d domine de 7 petits chevaux son équivalent en essence, la 435i. Vous avez bien lu ! Bien sûr, un tel choix se comprend, et ne fait que confirmer que la BMW Série 4 est avant tout une GT, faite pour traverser des pays par l'autoroute. Mais lorsqu'on achète un coupé BMW, on s'attend malgré à éprouver « le plaisir de conduire ». Alors, cette Série 4 parvient-elle à nous faire ressentir « la joie » chère au constructeur Bavarois ?

Voir plus de photos

Plaisir visuel

La météo est infecte en région parisienne. Ciel gris, pluie battante, luminosité catastrophique. On apprécie donc que notre exemplaire du jour s'offre une teinte peu commune au royaume des voitures grises, blanches ou noires. Le rouge de notre BMW 435d xDrive d'essai lui permet d'afficher fièrement ses lignes même lorsque les cieux se montrent peu cléments. Et elle aurait tord de s'en priver, car la Série 4 est indéniablement une réussite. Elle reste suffisamment proche de la Série 3 pour que la filiation soit perceptible au premier coup d'œil, mais s'en éloigne également assez pour disposer d'une véritable personnalité. C'est d'autant plus vrai pour notre modèle, équipé du très réussi pack Sport M. Avec ses jupes latérales, sa calandre et son bouclier arrière spécifiques, ses jantes abritant les freins optionnels (aux étriers bleus) et ses petits logos Motorsport sur les flancs, la BMW se fait racée sans trop en rajouter. Elle affiche un air suffisamment sportif pour que je surprenne nombre de regards interrogateurs de passants, se demandant peut-être s'il ne viennent pas de croiser leur première M4 !

A bord, le conducteur et ses trois passagers (les deux places arrières sont utilisables, y compris par des humains de taille normale) profitent d'une ambiance également réussie. Des sièges enveloppants à la console centrale irréprochable, le mélange de sportivité, de technologie et de luxe qui règne est un véritable régal. Qu'on aime ou non le rouge de la carrosserie, l'instrumentation typiquement bavaroise et l'agencement étiré de la console, il semble difficile de nier que l'ensemble fonctionne à merveille et confère une véritable stature à la BMW Série 4.

Addiction au couple

Mais ce qui nous intéresse réellement se trouve à l'abri des regards, sous le capot. Levez ce dernier et vous découvrez donc un 6 cylindres en ligne de 3 litres, gavé par une paire de turbos pour produire 313 ch et, surtout, 630 Nm de couple dès 1500 tr/min. L'ensemble passe à la route en transitant par la fameuse (et fabuleuse) boîte automatique ZF à 8 rapports et la transmission intégrale xDrive. Ces éléments contribuent à faire de la 435d la Série 4 « de base » la plus performante. Elle devance notamment la 435i xDrive de 0,2 secondes sur l'exercice du 0 à 100 km/h, en ne réclamant que 4,7 s. Pour faire mieux en essence, il faudra puiser dans le catalogue d'accessoires Motorsport, qui propose un kit pour la 435i ajoutant 34 ch et 50 Nm de couple.

Ces chiffres ne peuvent cependant retranscrire réellement ce qui domine l'expérience de conduite de cette 435d xDrive : le couple. La moindre sollicitation du pied droit repousse le conducteur tout au fond des confortables sièges enveloppants, quelle que soit la vitesse et quel que soit le rapport engagé. On comprend dès lors que la transmission intégrale soit impérative avec cette motorisation. Dans une vallée de Chevreuse détrempée, le xDrive révèle son efficacité et la qualité de son calibrage. Car bien qu'il ajoute du poids sur l'avant et rende nécessairement l'engin légèrement sous-vireur, il corrige ce défaut en renvoyant de la motricité aux roues arrière, ce qui permet de placer la BMW Série 4 en légère glisse à l'accélérateur pour sortir des courbes idéalement. On appuie alors plus franchement sur l'accélérateur et le morceau de ligne droite devant nous semble disparaître instantanément. Ajoutez à cela une direction paramétrique réussie et une stabilité dans les grandes courbes bien aidée par l'empreinte au sol agrandie (porte à faux réduits et voie élargies par rapport à l'ancienne BMW Série 3 Coupé), saupoudrez le tout d'une boîte automatique réactive en conduite sportive et douce en cruising et vous obtenez un engin redoutable, même sur un tracé sinueux. Dans ces conditions, on ne peut évidemment que regretter la bande son. Bien que retravaillée et pas déplaisante pour un Diesel, on reste loin des chaudes vocalises d'un 6 cylindres en ligne essence.

À retenir

Dans le contexte actuel, la BMW 435d xDrive se justifie parfaitement. Il s'agit d'un outil fabuleux pour les longs trajets, assurant une arrivée à destination parfaitement reposé. Confortable, pratique et relativement discrète (si l'on évite le rouge !), elle s'envisage parfaitement au quotidien. Sa transmission intégrale permet d'envisager une conduite dynamique sans stress, même dans des conditions difficiles. Et le couple de son moteur combiné aux réglages de son châssis permettent de véritablement prendre du plaisir à son volant. Cerise sur le gâteau, même en conduite sportive, sa consommation reste maîtrisée. Avec cette version, BMW touche donc sa cible en plein cœur, avec une véritable GT, racée, dynamique et luxueuse, ayant probablement plus de sens aujourd'hui en France qu'une 435i.
points fortsCouple du moteur, boîte automatique, qualité générale, comportement et réglages du châssis, consommations maîtrisées.
points faiblesSonorité artificielle, tarif et tarifs des options.
15.6

20
Les chiffres
Prix 2014 : 60 250 €
Puissance : 313 ch
0 à 100km/h : 4.7s
Conso mixte : 5.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW Série 4 Gran Coupé
BMW Série 4 Gran Coupé

Spacieuse et pratique comme une berline, la BMW Série 4 Gran Coupé se veut...

BMW Série 4 Cabriolet
BMW Série 4 Cabriolet

En devenant Série 4 Cabriolet, la BMW Série 3 découvrable change de...

BMW Série 4
BMW Série 4

Le coupé sur base de Série 3 se nomme désormais BMW Série 4 ! L'air de...

Tous les essais BMW
ASTON MARTIN DBS Superleggera
ASTON MARTIN DBS Superleggera

Pour répliquer à la Ferrari 812 Superfast, voici qu'Aston Martin dégaine sa...

MERCEDES A35 AMG 4 Matic
MERCEDES A35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Vivi630115
Vivi630115 a dit le 02-05-2017 à 18:10
Intéressée également par la version essence