Essai AUDI A6 3.0 TDI Quattro

Jean-François Destin le 09/02/2011

Lancée en avril, la nouvelle Audi A6 garde son gabarit mais améliore son habitabilité. Plus légère, beaucoup plus sobre, elle partage avec l'A8 et la récente A7 tous les derniers raffinements technologiques.

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Présentation

"Notre nouvelle A6 est une berline d'affaire sportive dont le regard s'apparente à celui d'un escrimeur aux aguets" Lors de la présentation internationale de cette 7ème génération en Sicile, les responsables d'Audi n'ont pas été avares de métaphores pour vanter leur dernière création. Après l'A8 puis récemment l'originale A7, la firme d'Ingolstadt achève en beauté son triptyque de haut de gamme. Légèrement plus courte (4.92m) que l'ancien modèle, plus basse mais plus large, cette Audi A6 repose sur un empattement rallongé au profit de l'habitabilité.

Toujours aussi statutaire sans perdre de son élégance sportive, elle joue les filles de l'air en affichant un CX de 0,26. Cette efficience aérodynamique s'ajoute à un programme d'allègement majeur et à une batterie de moteurs essence et diesel optimisés. Ainsi le V6 3 litres TDI de 245 chevaux de notre Audi A6 d'essai de sommet de gamme affiche une consommation mixte de 6 l et des rejets de CO2 de 158 grammes seulement (soit une baisse de 19% par rapport à l'ancienne A6 de 190 chevaux). Des données incroyables pour une berline capable d'atteindre 250 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en 6,1 secondes.

Remarquablement construite et soignée, l'Audi A6 aligne son luxe sur celui des A8 et A7, notre modèle d'essai couvert d'options bénéficiant même de la sellerie cuir perforé Valcona et du somptueux placage de bois de chêne rappelant les célèbres canots Riva. Proposant en série ou en option tous les équipements électroniques sécuritaires, l'A6 joue à fond la carte multimédia avec 8 points Wifi et une liaison "haut débit" permettant de télécharger les images satellite 3D de Google Earth ! Les prix s'échelonnent de 39.900 € à 62.700 €

AUDI A6 3.0 TDI Quattro AUDI A6 3.0 TDI Quattro

Design extérieur et intérieur

Sans doute moins originale et attractive que l'A7, la nouvelle Audi A6 en reprend quelques éléments de style comme la calandre, les prises d'air et les optiques à LED dont les contours débordent en pointe sur les ailes avant. De profil, on apprécie la silhouette tendue ayant abouti à un excellent CX de 0,26. La ligne dite "Tornado" reliant les optiques avant et arrière en passant au dessus des clenches de portières sous les vitres latérales assure un dynamisme visuel évident. S'ajoutant à une largeur accrue, l'allongement de 7 cm de l'empattement réduit les porte-à-faux et assure à cette Audi A6 un profil plus sportif. Une contribution identique pour les jantes en alliage de 18 à 20 pouces selon les modèles. Magnifique parce que simple et débarrassé de tout artifice ostentatoire, l'arrière épouse un léger cintrage impliquant le couvercle de malle, les feux et le bouclier dont l'amorce de diffuseur laisse passer les deux canules d'échappement.

Aussi soigné et luxueux que ceux des A8 et A7, l'habitacle devrait satisfaire les plus blasés. A chaque nouveau modèle, Audi confirme sa supériorité sur ses rivaux allemands. A quelques contours près, la planche de bord reprend le dessin de celle de l'A7. L'écran de navigation est toujours escamotable mais parmi les choix de boiseries, on note l'apparition du chêne "Beaufort". Sous cette mystérieuse appellation se cache des placages dignes de ceux des Riva, ces canots de luxe italiens prisés par la Jet Set. On note aussi l'arrivée du système Multi Media Interface via l'écran, le pavé tactile et la souris MMI. Très confortable et plus vaste à l'arrière, l'habitacle améliore sa fonctionnalité avec une banquette arrière rabattable, la capacité du coffre pouvant passer de 530 à 995 dm3.

Châssis et moteur

Déjà exemplaire sur l'actuel modèle, le comportement routier marque une nette progression en raison des voies élargies et de l'empattement rallongé. Avec sa nouvelle empreinte sur le sol, la nouvelle Audi A6 réussit à offrir plus de confort sans céder un pouce de maniabilité. Cet exploit résulte d'un poids contenu par l'utilisation massive de l'aluminium. Le léger mais solide alliage concerne le capot, les ailes, les portières, le couvercle de malle, mais aussi une partie des structures et des organes mécaniques. Par rapport à l'actuel modèle, le gain de poids atteint 80 kilos. Revu en profondeur, le nouveau V6 TDI ne pèse que 193 kg, soit 25 kg de moins, les chaînes de distribution assurant à elles seules une diminution de 4 kilos. Avec au bout du compte une comparaison probante, notre A6 3l TDI Quattro d'essai n'étant pas plus lourde qu'un modèle à propulsion de la concurrence ! Et ce alors que la sécurité passive et l'isolation acoustique (quasi parfaite) ont exigé la mise en place de nouveaux matériaux.

Sans parler des équipements supplémentaires alloués en série. Les trains roulants font appel à un essieu avant à 5 bras et un essieu arrière à bras trapézoïdaux avec effet codirecteur. En option est proposée une suspension pneumatique à 2350 €. Quatre moteurs sont disponibles au lancement. En diesel, l'offre d'accès passe par un 4 cylindres 2l TDI de 177 chevaux. Ce bloc gagne 41 chevaux en puissance alors qu'il consomme 18 % de moins et affiche 129 grammes de CO2 contre 139 précédemment. On trouve au dessus le 6 cylindres 3l en variantes 204 et 245 ch. Sachant que les versions traction sont associées obligatoirement à la boite Multitronic à 8 rapports et les Quattro à la boite S Tronic 7 rapports double programme. En essence, le choix 6 cylindres est à faire entre le 2.8l de 204 chevaux et le 3l de 300 chevaux. A noter encore l'apparition d'une nouvelle direction à assistance électromécanique variable, l'ancienne jugée peu communicative par la presse et les clients.

AUDI A6 3.0 TDI Quattro AUDI A6 3.0 TDI Quattro

Sur la route

On retrouve l'environnement luxueux et technologique de l'A7 en s'installant à bord de l'Audi A6. Il faut préciser que notre modèle 3.0l 245 ch Quattro finition "Ambition Luxe" déjà très équipé avait reçu pour plus de 32.000 € d'options ! Il nous aurait fallu beaucoup de temps pour apprécier les 10 canaux et les 15 HP du Bang Olufsen Advanced Sound System à 7250 € ou attendre le crépuscule pour mesurer l'efficacité de la caméra thermique de l'Assistant vision nocturne à 2400 € capable de déceler tout obstacle à distance et de l'afficher sur le tableau de bord. Cependant, entre deux prises de vue, notre cadreur a pu pendant le roulage se faire masser par son siège. Un moment de détente avant un sprint sur les très mauvaises routes siciliennes luisantes de pluie. Un terrain idéal pour tester la suspension pneumatique et aussi les améliorations apportées à la transmission Quattro assortie de son différentiel "Sport". Ne dépassant pas les 1720 kg, la 3l TDI s'est montrée d'une maniabilité et d'une docilité remarquables.

L'amortissement n'a jamais été pris en défaut et le roulis de la caisse constamment limité. En fait un équilibre qui fait que le pilotage rapide même dans ces conditions exécrables devient presque facile. Cette aisance et cette sécurité active résultent aussi d'un recalibrage de la direction et d'un étagement d'une boite S-Tronic offrant en permanence la bonne puissance et le couple adéquat. Pour jouer, nous sommes un moment passés en manuel pour taquiner les palettes de commande au volant. Un mode sans doute un poil plus réactif mais contraignant. Saluons enfin l'insonorisation de l'habitacle et l'encapsulage étanche du 3l TDI dont on perçoit les accents 6 cylindres sans pour autant subir de vibrations parasites.

À retenir

Dans le sillage de l'A7, la nouvelle A6 a bénéficié d'un travail considérable voire colossal à tous les niveaux. Plus performante et plus sobre et embarquant une somme de technologie d'avant-garde, elle n'aura aucun mal à satisfaire les 4000 immatriculations prévues en France en année pleine. Tout juste peut-on regretter un manque de hardiesse des stylistes concernant une carrosserie un peu neutre. Pour se défendre, Audi ne manque pas de rappeler que l'A6 est achetée chez nous à 60% par les entreprises, le reste allant aux mains des particuliers. D'où l'exigence d'afficher une image A6 sérieuse et professionnelle. A la gamme de lancement s'ajoutera en fin d'année une version hybride combinant un moteur 4 cylindres TFSI à un moteur électrique pour une puissance totale de 245 chevaux. Une cavalerie impressionnante à mettre en perspective avec une consommation mixte annoncée à 6,2l et des rejets de CO2 ne dépassant pas les 142 grammes.
points fortsDesign neutre mais élégant et sportif, habitacle frisant la perfection, insonorisation, volume habitable en augmentation, coffre transformable, poids contenu, consommation en nette baisse, comportement routier, équipement de base enrichi, association moteur/boite.
points faiblesConfort (avec les roues de 20 pouces), options trop nombreuse et trop chères.
16.1

20
Les chiffres
Prix 2011 : 89 900 €
Puissance : 245 ch
0 à 100km/h : 6.1s
Conso mixte : 6l/100
Emission de CO2 : 158 g/km
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 13/20

Partagez

réagir

Derniers essais AUDI

AUDI A6 55 TFSI Avus Quattro S-Tronic
AUDI A6 55 TFSI Avus Quattro S-Tronic
AUDI A6 3.0 TDi
AUDI A6 3.0 TDi
AUDI A6 4.2 Quattro
AUDI A6 4.2 Quattro
Tous les essais AUDI

Avis des propriétaires

Commentaires