Walter Röhrl casse une Porsche 918 Spyder

Samuel Morand le 22/06/2015

On peut être double Champion du Monde des Rallyes, compter parmi les pilotes les plus talentueux et avoir conduit quelques-uns des véhicules parmi les plus rapides qui soient, on n'en est pas moins à l'abri d'une erreur.

Partagez

réagir
Voir plus de photos
Invité à une séance d'essais par le magazine Auto Bild, le maître Walter Röhrl s'est installé au volant d'une Porsche 918 Hybrid équipée du pack « Weissach » pour quelques tours du circuit du Sachsenring, en Allemagne. Une journée comme une autre pour le natif de Ratisbonne qui est régulièrement convié à ce genre d'exercice, à ceci près que la séance de roulage en question s'est terminée de manière inhabituelle.

Lancé à pleine vitesse aux commandes de la surpuissante machine de Stuttgart (887 ch), Röhrl en a perdu le contrôle dans le virage n°12 pour aller terminer sa course contre le muret de sécurité, détruisant proprement ladite Hypercar. Selon les déclarations du pilote allemand, c'est l'état de la piste qui aurait entraîné la perte d'adhérence de la 918, partie dans une dérive incontrôlable comme le montrent les images qui suivent.

Photo : Porsche 918 Spyder Martini

Partagez

réagir

Dernières actualités PORSCHE

Porsche Top 5 Series : épisode 1
Porsche Top 5 Series : épisode 1
Enchères: unique Porsche 918 Spyder
Enchères: unique Porsche 918 Spyder
La Police de Dubaï en Porsche 918
La Police de Dubaï en Porsche 918
Toutes les actualités PORSCHE

Tags liés

Commentaires

avatar de CarGeek
CarGeek a dit le 22-06-2015 à 22:43
Beaucoup auraient tiré droit dans les rails, détruisant alors (pardon, atomisant...) réellement ladite hypercar!! Au lieu de cela, je vois un gars dont le véhicule est parti en dérive à une vitesse impressionnante (faut être balèze pour voir si c'est de sa faute ou si c'est dû à un élément extérieur), qui maîtrise une glisse perpendiculairement à la piste (!) dans un virage en dévers (!!), avec un calme olympien, histoire de faire perdre un maximum de vitesse au bolide, pour finir par heurter des barrières de sécurité très proches de la piste, ce avec une violence toute relative... En gros, même quand il se crashe, il fait cela avec classe! Rien avoir avec ce que raconte l'article, donc.
avatar de uisghe
uisghe a dit le 22-06-2015 à 19:11
"casse", "détruisant", "incontrôlable" : soit le rédacteur manque sérieusement de vocabulaire, soit le traducteur est "incompétent"... Oui, M. Röhrl a "tangenté" le rail et le flanc droit de la voiture ne doit pas être beau à voir, mais on admirera plutôt le sang froid du pilote.