Une Maserati Quattroporte... à la masse!

Olivier Thomas le 16/05/2013

Les Chinois ne sont décidément pas tendres avec leurs voitures de luxe : après qu'une Lamborghini Gallardo ait été détruite sur ordre de son propriétaire, voici qu'une Maserati Quattroporte vient de subir le même sort.

C'est à Qingdao, ville accueillant également en ce moment un Salon de l'automobile, que s'est déroulée la destruction publique du véhicule. Le propriétaire, Monsieur Wan, a fait mettre sa Maserati en pièces à coup de masse, en raison de son insatisfaction concernant le SAV de la marque au Trident : son concessionnaire lui aurait fait payer des pièces détachées d'occasion au prix du neuf, n'aurait pas été capable de réparer une portière et aurait même rayé la belle italienne lors des réparations.

Le service après-vente de la future voiture de Monsieur Wan a intérêt à être efficace !
actu suivante Trois Aston aux 24H du Nürburgring

Actu précédente
Trois Aston aux 24H du Nürburgring

actu précédente Une Alfa Giulietta Fast&Furious 6

Actu suivante
Une Alfa Giulietta Fast&Furious 6

Autres articles pouvant vous intéresser

La Maserati Quattroporte restylée
La Maserati Quattroporte restylée

Un peu plus de trois ans après son entrée sur le marché, le constructeur au...

A vendre : Maserati ex-Elton John
A vendre : Maserati ex-Elton John

Le 19 mars prochain dans le cadre de sa vente organisée au Warwickshire...

Maserati Quattroporte par Novitec
Maserati Quattroporte par Novitec

Passé maître dans la préparation des modèles au cheval cabré (458 Speciale,...

Toutes les actualités MASERATI
Maserati Quattroporte par Novitec
Nissan 370Z 50ème Anniversaire

La Nissan 370Z 50ème Anniversaire développée comme son nom le laisse...

Maserati Quattroporte par Novitec
Gooding & Company : l'agenda 2020

En 2020, Gooding & Company s'expatriera loin de ses bases pour organiser en...

Maserati Quattroporte par Novitec
La BMW M2 CS Racing au BMW Welt

Le BMW Welt de Munich a servi d'écrin à la présentation publique de la...

Toutes les actualités

Commentaires