Projet SARTRE : premiers tests

Loïc Bailliard le 18/01/2011

Il y a de ça plusieurs mois, Volvo annonçait travailler sur un projet baptisée SARTRE, pour SAfe Road TRains for the Environment.

Partagez

réagir
Le principe du système est d'utiliser un véhicule « locomotive » ou guide, comme un poids lourd, auquel viendrait se raccrocher des « wagons », des voitures suiveuses. Les véhicules ainsi accrochés virtuellement seraient guidés le temps du trajet par le véhicule pilote, laissant le conducteur libre de faire ce que bon lui semble. Lorsqu'il arrive à destination ou souhaite reprendre le contrôle, le conducteur peut à tout moment reprendre le contrôle de son véhicule et quitter le convoi. Outre la sécurité, le projet permettrait de réaliser des économies d'essence et d'émissions polluantes.

Après d'innombrables tests sur simulateurs, la marque vient d'annoncer avoir réalisé les premiers essais grandeur nature sur sa piste de test. Avec pour l'instant un guide et un seul suiveur, ces premiers tests se seraient révélés concluants.

Si la méfiance envers ce genre d'idées semble légitime, il faut avouer que dans le cadre de trajets autoroutiers, cela pourrait être une solution intelligente et reposante pour un long déplacement.

Partagez

réagir

Dernières actualités VOLVO

Les futures Volvo embarqueront des capteurs LiDAR
Les futures Volvo embarqueront des capteurs LiDAR
L'optimisation par Polestar disponible sur tous les modèles Volvo
L'optimisation par Polestar disponible sur tous les modèles Volvo
Volvo XC60 V60 Polestar Engineered
Volvo XC60 V60 Polestar Engineered
Toutes les actualités VOLVO

Tags liés

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 18-01-2011 à 23:24
Intéressant comme idée, il est sûr que c'est tentant d'avoir les avantages du véhicule particulier et du "transport en commun". Selon mon opinion, le soucis est que ce type de projet est présenté avec comme locomotive un camion (si ma mémoire est bonne, j'ai déjà vu, sur ce site, un projet comm celui-ci). Certes un camion est sûr de part l'expérience de son conducteur et sa vitesse mais justement, la vitesse ne va-t-elle pas être un frein à son développement. Car avec une moyenne de 90 à 100km/h sur autoroute pour un poids lourd, la différence avec un véhicule de tourisme est quand même sensible. Pour ma part, si ce type de projet reste en l'état, cela peut avoir un intérêt sur de courtes distances pour faire une coupure par exemple mais pas pendant quelques centaines de kilomètres.