Nouvelle Renault Mégane RS

Cédrik André le 16/10/2009

Voici venir dans le détail la nouvelle Renault Mégane RS.

Partagez

réagir
Voir plus de photos
A tout seigneur, tout honneur, la pièce maîtresse de cette sportive pur jus est sans conteste son bloc 2.0 16V Turbo poussé ici à 250 ch à 5.500 tr/mn et 340 Nm à 3.000 tr/mn. Il sera grandement aidé par la boîte mécanique six rapports, le train avant à pivot indépendant et le différentiel à glissement limité sur les versions à châssis Cup. En effet, dès son lancement, cette nouvelle Renault Mégane RS est proposée avec le châssis Sport - qui concilie sportivité et confort dans le cadre d'une utilisation quotidienne - ou le châssis Cup, plus radical, pour les adeptes de sorties sur circuit.

La Renault Mégane RS innove également en matière d'électronique embarquée. Tout d'abord avec le Renault Sport Dynamic Management qui permet au conducteur de choisir parmi 3 niveaux d'assistance au pilotage.
"On" : tout est actif et la cartographie pédale est "lissée".
"Sport" : ESP et ASR restent vigilants mais interviennent plus tard et la réponse à l'accélérateur est plus prompte.
"Off" : tout est désactivé.

Autre innovation électronique, le RS Monitor permet de recueillir et afficher différentes informations sur l'écran central : pression de turbo, température d'huile, sollicitation des freins, couple et puissance instantanés, accélérations latérale et longitudinale (G), chrono avec mémorisation et mesure de performances sur 400m et 0 à 100 km/h. RS Monitor permet également de choisir parmi 5 cartographies pédale quand le mode Sport est enclenché.

Comme on avait pu le voir à Francfort, extérieurement, la nouvelle Mégane RS annonce d'emblée la couleur... et ce jaune n'est pas forcément la meilleure. Bref. Le bouclier avant se dote d'une entrée d'air élargie et grillagée, de feux de jour à LED et d'une lame aérodynamique "type F1", dixit Renault. L'arrière voit débarquer un imposant becquet et un diffuseur qui accueille une belle sortie d'échappement centrale et les ailes élargies laissent place aux jantes de 18" chaussée en Dunlop SP Sport Max TT 225/40 R18 Y avec le châssis Sport et Michelin Pilot Sport 2 en 235/40 R18 Y avec le châssis Cup.

Des jantes spécifiques 19" équipées de nouveaux pneus Continental Sport Contact 5 Performance en 235/35 R19 Y sont disponibles sans distinction de châssis. Derrière ces roulettes se cache un système de freinage généreux avec des disques ventilés de 340 mm à l'avant mordus par des étriers Brembo 4 pistons et des disques de 290 mm à l'arrière. A noter que sur le châssis Cup, les 4 disques sont également rainurés.

Au chapitre des performances, équipée d'un dispositif d'optimisation des départs arrêtés la Renault Mégane RS annonce un 0 à 100 km/h en 6"1 et un 1.000 m départ arrêté en 25"7, le tout avec une consommation en cycle mixte de 8,4 l/100 km et des rejets de 195 g/km.

Si l'envie d'en prendre le volant vous démange, vous pouvez le faire... virtuellement. Cette nouvelle Mégane RS a été intégrée au jeu Need for Speed Shift.

Partagez

réagir

Dernières actualités RENAULT

Embarquez dans la Mégane R.S. Trophy-R sur la Nordschleife
Embarquez dans la Mégane R.S. Trophy-R sur la Nordschleife
300 ch pour la nouvelle Mégane R.S. restylée
300 ch pour la nouvelle Mégane R.S. restylée
Mégane R.S. Trophy-R : 3ème record
Mégane R.S. Trophy-R : 3ème record
Toutes les actualités RENAULT

Tags liés

Commentaires

avatar de Mégot
Mégot a dit le 23-10-2009 à 19:05
Cette MRS est étonnante. A voir l'offre chassis, on serait tenté de croire que la marque balaie peu à peu les compromis pour épouser au mieux la philosophie d'une vraie sportive. Même si l'auto est pointue, l'électro saura l'adapter à tout style de pilotage. Du bel ouvrage. Du différentiel mécanique (électro chez Audi donc moins efficace) au monitor RS, elle représente pour moi l'interpretation moderne des diaboliques GTI des 80s. Giacom, sur le plan de la transmission (tenue de route), Audi peut prendre quelques leçons. 4RM c'est 120 kg de et l'agrément en conduite sport d'une boite à double embrayage (feeling) est quasi inexistant (ce qui ne correspond visiblement pas à la philosophie de l'auto). Mais je suis d'accord sur le fait qu'une boite seq. robotisée représenterait la cérise. bref, la meilleure sportive du segment ?