< retour

Mercedes SLS Panamericana

Cédrik André le 03/11/2009

Pour tous ceux qui ne connaissent pas encore Gullwing America, il s'agit d'une société qui produit un véhicule moderne baptisé "Panamericana" qui s'inspire ouvertement de la mythique Mercedes 300 SL Gullwing.

Avec une telle passion dévorante pour la SL, rien d'étonnant que Gullwing America ait décidé de proposer son kit carrosserie destiné à la réinterprétation moderne de la SL, la nouvelle Mercedes SLS AMG. Pour le moment, seuls des rendus 3D sont disponibles mais cela permet déjà de se rendre compte de ce que sera la SLS Panamericana.

Le kit proposé par Gullwing America se compose de sept panneaux de carrosserie en carbone/aluminium dont des ailes qui reprennent cette ligne tendues qui venaient couper l'arche de roue sur la SL d'origine, de nouvelles prises d'air latérales, d'éléments chromés de nouveaux optiques avant et de jantes disponibles en 19" et 20" sans oublier un nouvel échappement.

Que l'on adhère ou non, il faut reconnaître que le coup de crayons fait gagner à la Mercedes SLS en filiation avec son ancêtre ce qu'elle lui fait perdre en aspect GT moderne.
actu suivante Focus RS par Wolf Racing

Actu précédente
Focus RS par Wolf Racing

actu précédente Panamera Volant d'or

Actu suivante
Panamera Volant d'or

Autres articles pouvant vous intéresser

Concept Mercedes EQ Silver Arrow
Concept Mercedes EQ Silver Arrow

Mercedes-Benz a présenté dans le cadre de la Monterey Car Week, en...

Mercedes: sculpture et concept-car
Mercedes: sculpture et concept-car

Mercedes-Benz a dévoilé les premières images d'une sculpture offrant un...

Goodwood : le programme de Mercedes
Goodwood : le programme de Mercedes

Mercedes-Benz va se joindre aux célébrations du 25ème anniversaire du...

Toutes les actualités MERCEDES
Goodwood : le programme de Mercedes
Cyan Racing et Lynk & Co associés

Cyan Racing, la structure sportive qui a permis à Volvo Cars de remporter le...

Goodwood : le programme de Mercedes
Les Mustang Sutton maintenant disponibles en France

Clive Sutton, l'un des spécialistes britanniques en matière de préparation de...

Goodwood : le programme de Mercedes
Oeuvre éphémère pour les Jaguar XE

Jaguar a envoyé ses modèles XE 300 SPORT et XE SV Project 8 sur la plage de...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de ericpecc
ericpecc a dit le 06-01-2011 à 21:46
La 300SL W194 fit encore de nombeuses courses dans cette version et, même dans une version roadster carrossée que pour le pilote qui se trouvait toujours à gauche, au lieu de profiter d'une place centrale avec, en guise de pare-brise un simple saute-vent. Ce ne sera qu'en 1954, que la 300SL type W198 commença à s'embourgeoiser avec toujours ses portes papillon légèrement redessinées et agrandies ainsi qu'un système de basculement du volant pour un accés plus facile au poste de pilotage, elles reçurent chacune le 6 cylindres 3L mais, avec une injection directe et 215cv. Elles adoptèrent toutes deux définitivement les fameuses ailes de mouette mais, le roadster lui, perdit ses portes papillon au bénéfice de portes traditionnelles, sortie des usines MERCEDES bardées chacune de chromes et, destinées à une clientèle aisée, le coupé atteignait 260 Km/H, la 300 SL papillon et le roadster firent encore parler beaucoup d'eux avant d'être remplacées et, d'entrer dans la légende de MERCE
avatar de ericpecc
ericpecc a dit le 06-01-2011 à 19:53
La SL PANAMERICANA, pas beaucoup de gens s'en souviennent ou l'ont même vue ou, connue avec ses portes papillon et ses ailes de mouettes cassant l'arrondi de ses passages de roue. En 1952 les 300SL qui ne disposant pas encore de ces ailes dites "ailes de mouette" disputaient une course, sur routes et pistes ouvertes à la circulation et traversant, villages, désert et cols à travers tout le MEXIQUE,la fameuse course très dangereuse la PANAMERICANA, la première 300SL à moteur 6 cylindres incliné de 50° vers la droite et disposant encore de 3 carburateurs SOLEX développant 295 cv.à son volant KARL KLING et HANS KLENK son copilote qui par un vautour,traversant le pare-brise AV coté droit et,ressortir par le pare-brise AR blessant très légèrement, HANS KLENK au visage. Leur 300SL W194 fut équipée de 8 barres d'acier montées depuis, la baie de pare-brise jusqu'au toit protègeant ainsi le pare-brise. Ils finirent 1er de cette course avec une vitesse moyenne de 152,8 Km/H. C'était e