Mazda veut passer au tout électrique d'ici 2030

Motorgreen Pascal Rops le 25/11/2022

Partagez

réagir

Le constructeur japonais veut accélérer son passage à l'électrique. Pour cela, il va intensifier sa production de modèles électriques tout en réduisant les coûts grâce à de nouvelles coopérations.

Mazda, le constructeur japonais, n'avait pas encore été très clair sur ses objectifs concernant le passage à l'électrique. C'est désormais chose faite, puisque Mazda Motor Corporation vient de présenter son plan de transformation qui se déroulera en trois phases jusqu'en 2030. Selon le communiqué, le constructeur automobile veut se concentrer dans la première phase (jusqu'en 2024) sur le renforcement du développement technologique et de la chaîne d'approvisionnement. À cela s'ajoute l'accent mis sur la réduction des coûts. Le constructeur a fait savoir qu'il souhaitait ainsi devenir plus résistant face aux changements dans le secteur automobile.

Selon son plan de gestion, Mazda a indiqué qu'il allait poursuivre l'électrification de sa flotte de véhicules, tout en indiquant que cela sera une priorité pour les années 2025 à 2027. Cela implique d'affiner et d'utiliser les technologies d'électrification et de production, ainsi que de lancer de nouveaux modèles électriques à batterie dans le monde entier. Mazda fait explicitement référence à l'Europe, avec la part croissante de véhicules électrifiés et les réglementations plus exigeantes qui en découlent. La troisième phase doit permettre d'achever l'électrification du portefeuille en 2030, notamment grâce à des coopérations.

En effet, si Mazda entend continuer à s'approvisionner en batteries auprès d'entreprises partenaires telles que Panasonic, le constructeur a également indiqué qu'un accord a récemment été conclu avec une coentreprise japonaise de Nissan, NEC et NEC Energy pour la fourniture de batteries destinées à la production au Japon. Mazda a également étudié les possibilités d'investir dans la production de batteries, en interne. De nouvelles coopérations, notamment dans les domaines des motorisations électriques, des techniques de fabrication et des technologies de moteurs, doivent également contribuer à la transformation.

Un autre objectif de l'entreprise est de faire en sorte qu'il n'y ait plus d'accidents mortels impliquant des véhicules Mazda en 2040. C'est pourquoi le constructeur automobile veut accélérer le développement de systèmes avancés d'assistance à la conduite. Une politique qui n'est pas sans rappeler celle de Volvo qui est désormais détenue par le groupe chinois, Geely.

Ce regain de communication et d'amélioration n'est pas anodin, puisque Mazda est quelque peu à la traîne sur le marché de l'électrique. Dans son catalogue, une seule voiture est électrique. De plus, cette MX-30 n'est pas la plus sexy disponible sur le marché et ses performances sont loin des standards actuels, puisqu'avec sa petite batterie de 35,5 kWh, elle doit se contenter d'une autonomie de seulement 200 km, avec une seule charge, suivant la norme WLTP... Pire, un test effectué par l'ADAC dans de mauvaises conditions n'a même pas permis d'atteindre les 100 km. Et à plus de 35 000 €, de nombreux concurrents font bien mieux. Gageons que dans les années à venir, Mazda parviendra à rattraper son retard en matière de véhicule électrique. En tout cas, avec une enveloppe de 10 milliards de dollars, le constructeur s'en donne les moyens !

Partagez

réagir

Dernières actualités MAZDA

Le musée Mazda d'Hiroshima fait peau neuve
Le musée Mazda d'Hiroshima fait peau neuve
Le concept Mazda MX-81 Aria a retrouvé sa splendeur
Le concept Mazda MX-81 Aria a retrouvé sa splendeur
Mazda célèbre son centenaire en 2020
Mazda célèbre son centenaire en 2020
Toutes les actualités MAZDA

Tags liés

Commentaires