Une Maserati 250F immortalisée à Hambourg

Loïc Bailliard le 14/10/2010

En 1953, l'arrêt de la Formule 2 litres met fin au développement de la Maserati A6GCM et permet le lancement de la F1 au début de la saison suivante.

Partagez

réagir
Voir plus de photos
Une décision qui offrira l'opportunité à Maserati de lancer l'une des voitures de course les plus mythiques de la seconde moitié du XXème siècle : la 250F.

Entre les mains de Fangio au début de la saison 1954, l'obus frappé du trident s'impose sur les deux premières épreuves, marquant le début d'une belle carrière pour ce monstre de 260 chevaux et 650 kilos.

Après être passée entre les mains de Stirling Moss en 1955 et 1956, la Maserati 250 F en 1957 fera sa plus belle saison avec Fangio, empochant le titre mondial et signant l'une de ses plus belles victoires en Allemagne.

Maserati se retirera officiellement de la compétition sur ce succès, se contentant désormais de fournir une assistance technique aux clients. La marque aura tout de même continué à développer trois évolutions de la 250 F (T1, T2 et T3) dont la seconde adopte un V12 de 310 chevaux !

En comptant ces modèles, 33 exemplaires de la Maserati 250 F ont été produits.

Difficile de savoir combien d'entre eux restent encore en état aujourd'hui, mais l'exemplaire qui a servi de modèle au photographe Bernd Kammerer ici est probablement l'un des plus beaux au monde. Et la maîtrise technique lors de cette séance dans les rues de Hambourg lui rend particulièrement hommage.

Partagez

réagir

Dernières actualités MASERATI

Embarquez en Maserati 250F à Monaco
Embarquez en Maserati 250F à Monaco
Fangio en Maserati 250F
Fangio en Maserati 250F
Programme de personnalisation Maserati Fuoriserie
Programme de personnalisation Maserati Fuoriserie
Toutes les actualités MASERATI

Tags liés

Commentaires