Lotus : Jean-Marc Gales quitte son poste de CEO

Samuel Morand le 05/06/2018

Dans un mouvement aussi soudain qu'inattendu, Jean-Marc Gales, le CEO de Lotus depuis 2014, a quitté ses fonctions pour « raisons personnelles » et s'est vu remplacé à son poste par Feng Qingfeng, le vice Président et responsable technique de Geely Auto Group.

Partagez

réagir
Sous la direction de Jean-Marc Gales, qui après avoir mis ses compétences au service de Mercedes-Benz, Volkswagen, Fiat et General Motors, quittait le groupe PSA pour Lotus en 2014, le constructeur britannique a retrouvé des couleurs pour afficher l'an dernier, des résultats en hausse de 10 % par rapport à l'exercice 2016 avec plus de 1 600 véhicules vendus. Un résultat qui lui permettait en outre, d'annoncer des profits pour la première fois de son histoire.

Zhejiang Geely Holding Group (Geely Holding), le groupe chinois propriétaire depuis 2017 d'une majorité des parts du Groupe Lotus, a précisé que Jean-Marc Gales conserverait malgré tout un rôle de conseiller stratégique auprès de Daniel Donghui Li, le Président de Lotus.

Mais en plus de cette activité, Jean-Marc Gales a surtout été nommé CEO de JD Classics, le spécialiste de la restauration et de la vente de véhicules de collection et de compétition historiques basé à Maldon, dans l'Essex. Enseigne renommée, JD Classics, a notamment remporté de nombreux Concours d'Élégance et victoires en course, à Goodwood, au GP Historique de Monaco ou à Le Mans Classic notamment.

« Je suis très enthousiaste à l'idée de diriger l'équipe de JD Classics », a commenté Jean-Marc Gales. C'est une structure avec des techniciens passionnés et talentueux, dotés d'un réel savoir-faire ».

Partagez

réagir

Dernières actualités LOTUS

Lotus X Norton & Sons : projet en cours
Lotus X Norton & Sons : projet en cours
Lotus salue la mémoire de Stirling Moss
Lotus salue la mémoire de Stirling Moss
Nouveau partenariat pour Lotus Cars
Nouveau partenariat pour Lotus Cars
Toutes les actualités LOTUS

Tags liés

Commentaires