< retour

L'ACO publie le règlement 2011

Cyrielle Anne Renault le 21/12/2010

Hier, l'Automobile Club de l'Ouest a publié sur son site Internet le règlement 2011 des 24 Heures du Mans, Le Mans Series, American Le Mans Series et International Le Mans Series.

Les axes de développement de ce règlement par l'ACO se focalisent autour de la sécurité, de l'environnement (réduire les émissions de CO2) et des réductions de coûts pour les équipes.

En LMP1, l'objectif est d'empêcher que les temps au tour soient inférieurs à 3'30 sur le circuit du Mans. La puissance des moteurs sera donc ramenée à environ 520 chevaux, ainsi ils émettront moins de CO2 et consommeront moins de carburant.

L'ACO souhaite également s'ouvrir aux nouvelles technologies c'est pourquoi il y aura une introduction progressive des motorisations innovantes. L'hybridation est donc acceptée dès 2011 et le "56ème stand" est ré-introduit (possibilité pour l'ACO d'accepter une voiture supplémentaire hors compétition si elle correspond à un projet technologique innovant).

Le travail de l'Automobile Club de l'Ouest se fait également dans la continuité, c'est pourquoi les années 2014 et 2015 sont déjà évoquées dans ce règlement. Un des points relevés par l'ACO concerne le fait qu'une quantité d'énergie sera allouée à chaque voiture. Les teams devront exploiter au mieux cette quantité d'énergie avec une stratégie payante afin de remporter la course. Le rendement (rapport de l'énergie dépensée/ nombre de kilomètres parcourus) deviendra aussi important que la performance pure et la fiabilité.

Le règlement vise également à réduire la consommation de carburant, l'objectif est de parcourir les 5.000 km avec 1.500 litres d'essence (il a fallu 1.876 litres à la plus économe en 2010).

Des changements apparaissent également dans la catégorie LMP2. Cette catégorie doit se rendre plus accessible et donc réduire ses coûts d'entrée. Les teams devront donc engager un gentleman driver par voiture, et le prix des prototypes sera limité à 345.000 euros. Les moteurs devront tous être issus de la production et ils ne pourront pas être vendus plus de 75.000 euros. Les révisions des moteurs s'effectueront après 30 heures d'utilisation (augmentation progressive jusqu'à 50 heures en 2015) et le coût d'une révision ne pourra pas dépasser 35.000 euros.

Côté GT, le GT1 disparait et l'ancienne catégorie GT2 est séparée en deux avec d'un côté le GTE AM (un seul pilote professionnel accepté dans l'équipage et un véhicule ayant au moins un an d'existence) et de l'autre le GTE Pro (aucune restriction).

Si vous souhaitez plus d'informations concernant ce règlement sportif, n'hésitez pas à vous rendre sur le site officiel des 24 Heures du Mans.
actu suivante Youngtimers à Rétromobile

Actu précédente
Youngtimers à Rétromobile

actu précédente La BMW M3 a 25 ans

Actu suivante
La BMW M3 a 25 ans

Autres articles pouvant vous intéresser

Nouveau BMW X7

BMW a levé le voile sur le nouveau BMW X7, un SUV aux dimensions XXL qui...

Sécurité de la voiture autonome : le grand défi

Le retentissement médiatique autour de l'accident d'un prototype Uber en mars...

Making-of: Nissan GT-R50 Italdesign

Nissan vous propose de découvrir en vidéo la fabrication du concept GT-R50...

Toutes les actualités

Commentaires