• JOURNÉE TEST DES 24 HEURES DU MANS

Journée test des 24 Heures du Mans

le 03/06/2008

Dimanche 1er juin avait lieu la traditionnelle journée test des 24 Heures du Mans. Une journée marquée par l'équipe Peugeot : alors que la voiture n°8 entre les mains de Stéphane Sarrazin signait un meilleur temps très confortable (3'22"222, soit plus de 4 secondes d'avance sur la Peugeot n°9 et l'Audi n°1), Marc Gené réduisait en miettes la troisième voiture en sortant à plus de 250 km/h au niveau des virages Porsche. Si le pilote ne souffre que de lésions légères aux pieds et pourra donc prendre le départ de la course, la voiture doit quant à elle être totalement reconstruite.

Partagez

réagir
Après les 5 premières places, trustées par les LMP1 diesel, on retrouve (dans l'ordre) les deux Pescarolo, l'une des Courage-Oreca, la Lola Aston Martin du Charouz Racing puis la troisième Audi R10, engagée par Audi Sport North America. La seconde Courage-Oreca, reconstruite récemment, signe le 21ème temps de la journée entre les mains d'Oliver Panis, Nicolas Lapierre et Simon Pagenaud qui remplacera Stéphane Ortelli pour les 24 Heures.

Sans grande surprise, les Porsche RS Spyder ont dominé les LMP2 d'une courte tête. Mais à la différence des épreuves américaines, il y a peu de risque de les voir s'inviter sur le podium LMP1. La barquette du Van Merksteijn Motorsport, plus rapide de sa catégorie, signe en effet un chrono à près de 20 secondes de la Peugeot de tête (3'42"191).

Chez les GT1, c'est l'Aston Martin 009 aux couleurs de Gulf qui pose le meilleur temps de la journée (3'53"531). La Saleen S7-R du Labre Compétition prouve qu'elle est encore vaillante en grillant la politesse aux Corvette.

Les GT2 continuent quant à elles sur la lancée du championnat LMS / ALMS. La F430 GT du Risi Competizione et la 997 GT3 RSR du Flying Lizard Motorsport tournent roues dans roues : 4'05"561 pour la Ferrari et 4'05"590 pour la Porsche !

Tout ces résultats sont à prendre à titre indicatifs uniquement. La plupart des teams avaient fait le déplacement avant tout afin de mettre au points certains réglages et familiariser les nouveaux pilotes avec les 13 kilomètres du circuit. Pour ne rien arranger, la pluie et la grêle se sont invitées durant la journée, ne laissant qu'une fenêtre d'une demi heure de sec pour réaliser des temps.

Donc inutile de palabrer plus longtemps car le message est simple : difficile de savoir ce qui nous attend dans deux semaines au Mans, mais on pourra compter sur une course animée !

Partagez

réagir

Voir plus d'actualités concernant le 24 Heures du Mans 2008.

Tags liés

Commentaires