Incendie des Karma : Fisker s'explique

Olivier Thomas le 08/11/2012

Nous vous annoncions la semaine dernière que le constructeur de voitures "vertes" Fisker avait été frappé par l'ouragan Sandy, dans l'état du New Jersey. En effet, parmi les véhicules de la marque inondés, 16 Karma neuves ont pris feu, certains témoins ajoutant que les berlines avaient explosé. Aujourd'hui, Fisker s'explique sur cet incident.

Partagez

réagir
Dans un communiqué, la société a indiqué que l'incendie a été causé par un court-circuit sur l'un des véhicules. Ce dernier s'est alors propagé aux autos voisines du fait des vents violents. L'enquête menée sur les carcasses par les autorités administratives et les ingénieurs de la marque a permis de déceler la cause exacte du court-circuit : le sel contenu dans l'eau de mer a corrodé l'unité de contrôle du véhicule, créant un court-circuit au niveau du réseau basse tension (12V). Précisions que l'unité de contrôle est un composant standard, utilisé par tout type de voiture.

Le constructeur américain note que «plusieurs voitures électriques hybrides et non hybrides de marques différentes ont pris feu et ont été endommagés dans des incidents isolés lors de la décrue à Port Newark ». Le lieu étant effectivement connu pour être un centre de traitement automobile important aux États-Unis.

Enfin, Fisker a souligné que les batteries lithium-ion étaient mises hors de cause et a jouté qu'il n'y avait pas eu d'explosion, contrairement à ce qui avait pu être inexactement rapporté. Espérons pour Fisker que cet événement marque la fin de leurs malheurs, afin que la marque puisse se concentrer sur son cœur de métier : la conception automobile !

Partagez

réagir

Dernières actualités FISKER

Fisker Karma Revero : le teaser
Fisker Karma Revero : le teaser
Des Fisker Karma à moitié prix
Des Fisker Karma à moitié prix
Un V8 pour la... Fisker Karma !
Un V8 pour la... Fisker Karma !
Toutes les actualités FISKER

Tags liés

Commentaires