Eagle E-Type, beauté suspendue

Loïc Bailliard le 25/05/2011

En cette année de cinquantenaire de la Jaguar Type-E, les Britanniques de Eagle viennent d'annoncer la présentation lors du Salon Privé à Londres le 22 juin de l'E-Type Lightweight Speedster.

Partagez

réagir
Suspendue dans le temps, cette création reprend les lignes racées de la Type-E Lightweight dans une version Speedster épurée de tout artifice. Aussi musclée que séduisante, la création finale est tout simplement sublime.

Mais la Eagle E-Type Lightweight Speedster ne se limite pas à une carrosserie. Si la Jaguar originelle était une véritable voiture de course, cette ré-interprétation est également sportive avant tout.

Son 6 cylindres en ligne 4,7 litres de 310 chevaux et 460 Nm de couple propulse les 1008 kg de la voiture à 100 km/h en moins de 5 secondes, pour une vitesse de pointe de plus de 260 km/h.

Eagle n'a cependant pas encore dévoilé les tarifs et la politique de fabrication de la E-Type Lightweight Speedster (série limitée, création sur demande ?). Ces informations supplémentaires devraient être communiquée en juin lors du rendez-vous londonien.

Partagez

réagir

Dernières actualités JAGUAR

Ventes : année réussie pour Jaguar Land Rover SVO
Ventes : année réussie pour Jaguar Land Rover SVO
Ventes : résultats en baisse pour Jaguar Land Rover en 2019
Ventes : résultats en baisse pour Jaguar Land Rover en 2019
CCA : plateau Jaguar en décembre
CCA : plateau Jaguar en décembre
Toutes les actualités JAGUAR

Tags liés

Commentaires

avatar de steeves
steeves a dit le 28-05-2011 à 10:14
j'ai eu une Type E coupe gris metal interieur havane de decembre 61 en 65 et je peux affirmer qu'elle faisait plus d'effet qu'une ferrari GTB ,quand je la garais il y avait foule d'admirateurs de cette voiture que j'avais payée 3000 francs ,une neuve valait 41000francs et une ferrari 330gt 78000 francs a peu pres ,donc un petit prix pour ma E,les collectioneurs n'avaient pas encore envahi le marché et il n'y avait que deux genres d'acheteurs ,les plus aisés pour le neuf et les amateurs pour l'occasion, l'esthetique compte pour beaucoup ,car du cote mecanique il etait conseillé sur le livre Jaguar de de demarrer en deuxieme et, de passer la 4ème a 4100 tours environ sans quoi elle ne rentrait pas je l'ai verifié maintes fois ,elle avait aussi tendance a chauffer facilement ,defauts derisoires pour l'epoque mais a part ça c'etait une merveille autant à conduire qu'a contempler !