Du rififi chez Morgan

Olivier Thomas le 22/10/2013

Alors que la firme Morgan a annoncé il y a quelques jours le départ de Charles Morgan, le petit-fils du fondateur de la marque révèle qu'il va faire appel de cette décision.

Morgan Motors a en effet libéré Charles Morgan de ses fonctions au sein de la direction et du conseil d'administration du constructeur, tout en confirmant qu'il resterait actionnaire de l'entreprise. Cette dernière, qui appartient encore à la famille Morgan, explique cette décision par le besoin de renforcer sa stratégie, suggérant que Charles Morgan n'était pas le mieux placé pour décider de la stratégie future de la société.

Le fils de Peter Morgan, qui est décédé il y a dix ans et qui lui a légué l'entreprise, a publié une déclaration sur son blog dans laquelle il annonce vouloir faire appel de cette décision. Il met en avant le fait que Morgan se trouvait en mauvaise posture à son arrivée dans la société et que, depuis, la production annuelle a doublé et que la marque anglaise a conquis de nouveaux marchés, comme la Chine.

De son côté, Autocar révèle avoir consulté des documents, dont la véracité est cependant remise en question, selon lesquels Morgan a décidé de limoger Charles Morgan pour ce qu'on pourrait qualifier d'usurpation de poste. Il se serait ainsi présenté comme le patron de Morgan alors qu'il avait été démis de ses fonctions de directeur de la stratégie, pour occuper un rôle d'ambassadeur. Il se serait également engagé auprès de OAK Racing en Endurance, sans l'accord des membres du conseil. C'est donc le tribunal qui décidera si l'avenir de Charles Morgan sera ou non chez Morgan.
actu suivante Mercedes Classe S : 30000 commandes

Actu précédente
Mercedes Classe S : 30000 commandes

actu précédente Une Nissan GT-R à plus de 402 km/h

Actu suivante
Une Nissan GT-R à plus de 402 km/h

Autres articles pouvant vous intéresser

Investindustrial s'offre Morgan
Investindustrial s'offre Morgan

Dans un mouvement qui serait presque passé inaperçu avec un 89ème Salon de...

Profits record pour Morgan en 2018
Profits record pour Morgan en 2018

Morgan Motor Company a enregistré des profits record pour la troisième année...

Morgan fait ses adieux au V8
Morgan fait ses adieux au V8

Depuis 50 ans Morgan Motor Company utilisait des blocs V8 pour motoriser ses...

Toutes les actualités MORGAN
Morgan fait ses adieux au V8
Mercedes-AMG GT R Pro : en piste

Le magazine allemand Sport Auto a déposé sur la Nürburgring Nordschleife un...

Morgan fait ses adieux au V8
Gooding : Ferrari 250 GT California

Gooding & Company, la maison de vente aux enchères officielle du Concours...

Morgan fait ses adieux au V8
Oliver Zipse nommé Président de BMW

A l'occasion d'une réunion tenue à Spartanburg, en Caroline du Sud (USA), le...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de alain56
alain56 a dit le 18-12-2013 à 20:49
Il est dommage qu'une figure aussi emblématique de la marque MORGAN puisse être débarqué aussi peu élégamment je regrette très sincèrement que Charles MORGAN ai été congédié de la sorte. Cette nouvelle a été pour moi comme pour bon nombre de propriétaires de Morgan une triste nouvelle qui laisse à penser que la gestion ne sera certes plus tout à fait pareil mais que cela va certainement changer quelque peu la destinée à court terme de cette marque authentique et mythique. J'adresse à Charles MORGAN mon sincère soutien en souhaitant qu'il puisse continuer l'oeuvre de ces illustres ancêtres et défendre les desseins de cette marque pour laquelle j'ai une profonde Admiration. Bon courage Charles vous avez tout notre soutien !!!!!!!!!
avatar de RINGOBIS
RINGOBIS a dit le 25-10-2013 à 07:32
Vouloir "débarquer" un fil de, ce n'est pas nouveau, mais j'ai le sentiment que ces membres du conseil jouent avec le feu en agissant avec une telle brutalité. Quand on s'appelle Morgan et que l'on n'a pas démérité depuis son accession au "trône", on doit y rester, n'en déplaise aux jaloux et aux fonctionnaires du conseil... J'espère qu'il gagnera en appel et je déplore sa disgràce. Renaud SIRY
avatar de Oldwood
Oldwood a dit le 25-10-2013 à 01:55
Charles Morgan n'a jamais manifesté, à l'époque où la succession de son père est venue sur le tapis, de prendre la relève du mythique constructeur de Malvern Link. Plutôt promis à une carrière dans le journalisme, il n'envisageait pas cette possibilité. L' Histoire en aura décidé autrement. Toutefois, la saga familiale se termine bien tristement pour cette marque, jeune centenaire, Fondateur du French Morgan Club