Design : Alpine A480 LMDh par Guillaume Philippe

Samuel Morand le 17/05/2020

Le designer Guillaume Philippe a imaginé ce à quoi pourrait ressembler un éventuel engagement d'Alpine aux 24 Heures du Mans en catégorie LMDh. Son idée ? L'Alpine A480 LMDh.

Partagez

réagir
Depuis son retour aux 24 Heures du Mans en 2013 via la catégorie LMP2, le constructeur tricolore a étoffé son palmarès de plusieurs succès dans le Championnat du Monde d'Endurance (WEC) ainsi que de deux victoires aux 24 Heures du Mans décrochées en 2016 avec l'A460 et 2018 avec l'A470, et on le verrait bien désormais accéder à la future catégorie reine de la discipline via la nouvelle classe LMDh.

Guillaume Philippe, designer infographiste 2D/3D installé dans le Haut-Jura, dont les compétences l'amènent également à travailler la photo et la vidéo, a poussé un peu plus loin cet effort d'imagination en dessinant pour le plaisir, le prototype qui pourrait porter les couleurs d'Alpine dans cette hypothétique aventure : l'Alpine A480 LMDh.

« L'idée n'est pas d'hier, elle m'est venue en 2015 quand j'ai commencé à regarder de plus près la catégorie LMP2, et c'est à cette même période que j'ai commencé à avoir Oreca comme client », explique Guillaume Philippe. « J'ai une attache particulière à la marque Alpine. Elles ont une vraie identité esthétique qui a su traverser les décennies et rester fidèle à son ADN (même si il y a eu des périodes sans). Et quand j'en croise une dans la rue, je me retourne à coup sûr ».

Guillaume Philippe qui de son propre aveu, a profité de cette période de confinement pour finaliser son étude, s'est inspiré de l'Alpine A110 pour créer ce superbe prototype présenté dans une version compétition ainsi que dans une déclinaison homologuée pour la route.

« Clairement j'ai pris comme inspiration l'A110 dernière du nom », précise-t-il. « Il me paraissait évident de créer une cohérence de gamme. Pour le profil, j'ai aussi repris la découpe de porte, qui est une signature propre à la marque, tout comme ses phares additionnels sur le capot. Pour les volumes, j'ai cherché l'inspiration dans divers modèles se rapprochant de l'esprit que je souhaitais donner ».

On se rapproche ici d'un véhicule de la catégorie Le Mans Hypercar (LMh) dans laquelle Toyota et Aston Martin notamment, devaient initialement s'affronter en piste, avant que le constructeur anglais ne décide de faire marche arrière et de mettre en veille le programme sportif imaginé autour de son Hypercar Valkyrie.

« Quand j'ai commencé à dessiner le projet, j'ai imaginé une Alpine LMh mais très vite, je me suis dit qu'il était plus crédible pour une marque comme Alpine de les voir en LMDh », poursuit le designer. « Quelque part, c'est un programme à mi-chemin entre le LMP2 et le LMh. Cela serait une évolution logique pour la marque. Rien n'interdirait Alpine de courir en LMDh et en parallèle de partir de cette base pour en faire une hypercar ».

Les travaux de Guillaume Philippe qui incluent des collaborations avec Oreca et Rebellion notamment, sont à découvrir sur son site internet.

Crédit photos : Guillaume Philippe

Partagez

réagir

Dernières actualités ALPINE

Alpine : l'usine de Dieppe devrait bénéficier d'un sursis
Alpine : l'usine de Dieppe devrait bénéficier d'un sursis
Exposition Alpine et présentation du concept A110 SportsX
Exposition Alpine et présentation du concept A110 SportsX
Alpine lance sa marque de lunettes
Alpine lance sa marque de lunettes
Toutes les actualités ALPINE

Fans d'endurance, jouez à notre Motorlegend Pronostics Challenge (MPC)

Tags liés

Commentaires